• L'ESSENTIEL DE L'ENSEIGNEMENT DE LA VIERGE DE MEDJUGORJE SUR LA SOUFFRANCE (dernière mise à jour : novembre 2014)

    Pour écrire cet article, j'ai relu tous les messages de la Vierge depuis le début des apparitions jusqu'en novembre 2014. Chaque fois qu'un message parlait du thème de cet article, je l'ai noté sur un papier. A la fin, j'ai essayé de voir si les messages pouvaient être classés en différentes parties, et c'est ainsi que j'ai pu construire cet article. Si d'aventure certaines personnes souhaitaient refaire ce travail, je pense qu'elles arriveraient à un plan assez similaire.
        
    INTRODUCTION
       
    La Croix fait partie de notre vie. C'est ainsi. Nous vivons dans un monde qui est profondément blessé par le péché et notre marche vers la sainteté se fait inévitablement à travers des épreuves. Rien n'est simple ici-bas. 
    A Medjugorje, la Vierge nous dit par exemple : "la Croix reste nécessaire à cause du péché du monde" (dit au voyant Jakov en été 82), "Mes enfants, on apprend à connaître le Père par la croix" (le 2 décembre 2013) et aussi : "Par la Croix, Dieu se glorifie en chaque homme" (le 29 novembre 84).
    Cela étant, voici maintenant ce que Marie nous enseigne sur la manière dont il faut aborder la souffrance et sur l'aide que nous pouvons attendre de Dieu.
        
    1-LA VIERGE NOUS DEMANDE D'ACCEPTER LA SOUFFRANCE
         
    Tout d'abord, Marie nous demande d'accepter la souffrance.
    Voici quelques petits extraits de ses messages : "En particulier priez, chers enfants, pour pouvoir accepter la maladie et les souffrances avec amour, comme Jésus lui-même l'a fait" (le 11 septembre 86) / "Il faut tout faire par amour, accepter toutes les contrariétés, toutes les difficultés, tout avec amour" (le 9 mars 85) / "Dans les difficultés, quand vous portez une croix, chantez. Soyez pleins de joie" (dit à la voyante du coeur Jelena, courant 86) / "Priez et vous serez capables d'accepter les autres avec amour et de pardonner à ceux qui vous ont fait du mal" (le 25 septembre 97) / "Je désire vous inviter tous à être forts dans la prière et dans les moments où les épreuves vous assaillent" (le 25 mars 2010). 
        
    Notons toutefois qu'acceptation ne signifie pas résignation.
    En effet, dans les premières années d'apparitions, lorsque la voyante Vicka est tombée gravement malade, les autres voyants ont demandé à la Vierge ce qu'il fallait faire. Sa réponse a été la suivante : "Il faut envoyer Vicka à Zagreb" (c'est-à-dire à l'hôpital de Zagreb).
     
    Il est donc évident que la Vierge n'est pas contre la médecine ! Bien au contraire ! Se faire soigner est nécessaire quand on est malade !
       
    2-LA VIERGE NOUS DEMANDE DE LIER NOS SOUFFRANCES A CELLES DE JESUS
       
    Ensuite, la Mère de Dieu nous demande de nous efforcer de lier nos souffrances à celles de son Fils.
    Cela apparaît d'une manière particulièrement claire dans les extraits suivants : "Quand vous éprouvez des difficultés et que vous avez besoin de quelque chose, venez à moi" (courant 84) / "Abandonnez toujours vos fardeaux à Dieu et ne vous inquiétez pas" (le 11 octobre 84) / "Aujourd'hui, je vous invite à vivre la Passion de Jésus dans la prière en union avec lui" (le 25 mars 91) / "Je vous invite à offrir vos croix et vos souffrances à mes intentions (...). Offrez vos souffrances comme un cadeau à Dieu afin qu'elles deviennent une très belle fleur de joie (...). Priez pour comprendre que la souffrance peut devenir joie et la Croix le chemin de la joie" (le 25 septembre 96) / "Je vous invite de manière spéciale à prendre la Croix dans vos mains et à méditer sur les plaies de Jésus. Demandez à Jésus de guérir les blessures que vous, petits enfants, avez reçues pendant votre vie à cause de vos péchés ou à cause des péchés de vos parents" (le 25 mars 1997) / "Petits enfants, la prière fait des miracles. Quand vous êtes fatigués et malades et que vous ne savez pas le sens de votre vie, prenez le chapelet et priez; priez jusqu'à ce que la prière devienne pour vous une joyeuse rencontre avec votre Sauveur" (le 25 avril 2001) / "Chers enfants, la vraie prière vient du fond de votre coeur, de vos souffrances, de vos joies, de votre recherche du pardon des péchés" (le 2 février 2011) / "Je vous invite à prendre dans vos mains la croix de mon Fils bien-aimé, Jésus, et à méditer sur sa passion et sa mort. Que vos souffrances soient unies à ses souffrances, et l'amour vaincra" (le 25 mars 2013). 
        
    Rajoutons au passage cette très belle phrase de Marthe Robin (la célèbre mystique de Châteauneuf de Galaure, fondatrice des foyers de charités) : "Je connais maintenant la joie la plus pure, la plus douce qu'on puisse connaître : celle de vivre pour les autres et pour leur bonheur. C'est en pensant aux souffrances de Jésus-Christ, à son amour rayonnant sur la Croix, que je suis parvenue à m'unir à Lui dans une communion intime et constante" (lu au dos d'une image diffusée dans les foyers de charité).
        
    3-LA VIERGE NOUS PROMET QUE DIEU NOUS DONNERA DES GRACES TRES DIVERSES POUR NOUS AIDER
       
    Ensuite, la Vierge nous promet que si nous acceptons de ne pas nous renfermer sur nos souffrances mais de les lier à celles de Jésus, des grâces nous serons données. 
    Voici deux nouveaux extraits : "Lorsque vous avez un problème, une souffrance, une maladie, ne dites pas : "Oh pourquoi s'est tombé sur moi et pas sur quelqu'un d'autre !" Non, chers enfants, dites plutôt : "Seigneur, je te remercie pour le cadeau que tu me fais". Car la souffrance, lorsqu'elle est offerte, est source de grandes grâces pour vous et pour les autres. Lorsque vous êtes malades, beaucoup d'entre vous ne prient que pour répéter : "Guéris-moi, guéris-moi !" Non, chers enfants, cela n'est pas bien; car ainsi vos coeurs ne sont pas ouverts à Dieu. Vous refermez vos coeurs sur votre maladie et vous n'êtes ouverts ni à la volonté de Dieu, ni aux grâces qu'il veut vous donner. Priez plutôt ainsi : "Seigneur, que ta volonté soit faite en moi". Alors seulement Dieu pourra vous communiquer ses grâces, selon vos vrais besoins qu'il connaît mieux que vous. Cela peut être la grâce de la guérison, la grâce d'une force nouvelle, de la lumière, de la joie... Il vous suffit d'ouvrir vos coeurs à Dieu" (message donné à Vicka, non daté) / "Dieu le Père ne laisse jamais ses enfants seuls, surtout pas dans la douleur et le désespoir" (le 2 janvier 2012).
        
    Nous voyons bien, en lisant ces paroles, que Dieu n'est pas du tout indifférent à ce qui nous arrive. Simplement, il attend de nous la confiance afin de pouvoir nous aider selon nos vrais besoins.
        
    4-LA VIERGE NOUS PROMET QUE DIEU NOUS DONNERA TOUJOURS LA GRACE DE PORTER NOTRE CROIX
        
    Enfin, il faut savoir que même si les grâces que nous recevons ne sont pas toujours des grâces de guérison, il y a une grâce spéciale que Dieu accorde à tous les malades qui veulent bien lui faire confiance : la grâce de pouvoir porter leur Croix.
    Mais voici d'autres extraits : "Maintenant, au temps de la résurrection, Jésus désire vous faire un don particulier. Ce don de mon Fils, c'est mon don. Le voici : vous serez soumis à des épreuves et vous les supporterez avec beaucoup de facilité. Nous serons prêts à vous montrer comment vous en sortir si vous nous acceptez" (donné à Jelena, en avril 1984, pendant la semaine sainte) / "Si vous souffrez pour une cause juste, les bénédictions seront encore plus abondantes pour vous" (le 2 mars 82) / "Petits enfants, ouvrez vos coeurs et donnez-moi tout ce qu'il y a dedans, les joies, les tristesses, et chaque douleur, même les plus petites, pour que je puisse les offrir à Jésus, et qu'avec son amour incommensurable, il brûle vos tristesses et les transforme dans la joie de sa résurrection" (le 25 février 1999).
       
    5-LA VIERGE NOUS DEMANDE DE PRIER POUR LES NON-CROYANTS ET LES PECHEURS
        
    Pour terminer, on peut noter également que dans de très nombreux messages (et notamment ceux que la voyante Mirjana reçoit le 2 de chaque mois), la Vierge nous demande de prier pour les non-croyants ainsi que pour les pécheurs qui font souffrir Jésus.
    Voici deux exemples : "D'une manière spéciale, petits enfants, je vous appelle à prier pour la conversion des pécheurs, de ceux qui transpercent mon Coeur et le Coeur de mon Fils Jésus par le glaive de la haine et du blasphème quotidien. Prions, petits enfants pour tous ceux qui ne désirent pas connaître l'amour de Dieu, même s'ils sont dans l'Eglise" (le 25 mars 1999) / "Apportez des réparations pour la blessure infligée au coeur de mon Fils. Ce coeur est blessé par toutes sortes de péchés" (le 5 avril 1984).
        
    CONCLUSION
       
    Voilà, je pense, l'essentiel de ce que l'on pouvait dire sur l'enseignement de la Vierge de Medjugorje sur la souffrance.
    Il existe de très nombreux messages en lien avec ce thème, mais tous vont dans le même sens que ceux que j'ai cités.
        
    En conclusion, nous pourrions retenir que cet enseignement se résume essentiellement à deux demandes et à deux promesses : 
    a)-Les deux demandes : accepter nos souffrances et les lier à celles de Jésus. 
    b)-Les deux promesses : Dieu nous enverra des grâces très diverses (pas forcément celle de la guérison) et il nous accordera toujours la grâce de porter notre Croix.
       
    Pour terminer vraiment, j'aimerais aussi souligner que la Vierge rappelle souvent, à Medjugorje, que le plus important est la santé de l'âme (et non pas la guérison physique), ainsi qu'en témoignent ces tout derniers extraits :  "Priez pour les malades, croyez fermement. Je viendrai en aide selon ce qui est en mon pouvoir. Je demanderai à mon Fils Jésus de les aider. Le plus important, cependant, c'est une foi solide" (le 9 février 82) / "Utilisez ce temps et recherchez en Dieu la guérison de votre coeur afin de regarder Dieu et les hommes avec le coeur" (le 25 février 2000) / "Un coeur qui appartient au Seigneur est splendide, même s'il est abreuvé de difficultés et d'épreuves" (juin 85) / "L'important, c'est la santé de l'âme" (dit dans une prière dictée à Jelena, en juin 85).