• "QUAND DIEU ETONNE SON PEUPLE" (ARCHIVES 1)

    Jésus

    JESUS EXPLIQUE A MARIA VALTORTA LE MYSTERE DU SAINT SUAIRE DE TURIN

    Voici un extrait tiré des "cahiers" de Maria Valtorta (le passage suivant a été écrit le 20 septembre 1944).

    Extrait : (Jésus parle) Il serait mieux de croire sans avoir besoin de tant de preuves pour croire. Il serait mieux de dire : "Cela est l'œuvre de Dieu" et bénir Dieu, qui vous a donné d'avoir la preuve irréfragable de ma Crucifixion et des tortures qui la précédèrent !

    Mais puisque, maintenant, vous ne savez plus croire avec la simplicité des enfants, et vous avez besoin de preuves scientifiques - pauvre foi, la votre, qui sans le soutien et l'aiguillon de la science ne peut se tenir debout et marcher - sachez que les meurtrissures féroces de mes reins ont été l'agent chimique le plus puissant dans le miracle du Suaire. Mes reins, presque écrasés par les fouets, n'ont plus travaillé. Comme ceux de qui est embrasé par une flamme, ils ont été incapables de filtrer, et l'urée s'est accumulée et répandue dans mon sang, dans mon corps, causant les souffrances de l'intoxication urémique et le réactif qui, transpirant de mon cadavre, fixa l'empreinte sur la toile. Mais qui est médecin parmi vous, ou qui parmi vous est malade d'urémie, peut comprendre quelles souffrances me donnèrent les toxines urémiques, si abondantes qu'elles furent capables de produire une empreinte ineffaçable.

      

    Vie des saints

    POURQUOI SAINTE CLAIRE EST LA PATRONNE DE LA TELEVISION

    Voici un résumé d'un passage du livre de Marie de Saint-Damien : "Claire, la lumière d'Assise" (belles histoires belles vies).

    Résumé : Sainte Claire est la patronne de la télévision. Ce titre lui vient d'un épisode qui s'est passé en 1252 (l'année avant sa mort).

    La nuit de Noël, elle a le cœur bien gros. Malade, elle ne peut plus descendre dans le cœur du monastère. Tandis qu'elle s'attriste de ne pouvoir louer le Divin Enfant Jésus avec ses sœurs, un son de cloche et des chants parviennent jusqu'à elle.

    Par un merveilleux prodige, elle voit et elle entend les Frères Mineurs célébrer l'Office des Matines et la messe de Minuit dans l'église bâtie sur le tombeau de Saint François d'Assise (qui était mort en 1226).
    C'est là un fait étonnant, non ?

        
    Vierge Marie

    IDA PEERDEMAN RECOIT DE LA VIERGE MARIE LA DATE DU DECES DU PAPE PIE XII

    Info parue dans "Il est vivant" n°251.

    Résumé : Les apparitions de la Vierge Marie à Amsterdam (aux Pays-Bas) ont été officiellement reconnues par l'Eglise le 31 mai 2002.

    De 1945 à 1959, Ida Peerdeman (qui était âgée de 40 ans au début des apparitions) a reçu plus de 50 apparitions de la Mère de Dieu. La Vierge lui a annoncé la Guerre froide puis la chute du mur de Berlin.

    Le 1er novembre 1950 (jour de la proclamation du dogme de l'Assomption), Marie s'est présentée pour la première fois sous le titre de "La Dame de tous les peuples". Elle a parlé également du dogme qu'elle souhaite voir promulguer : "Marie Corédemptrice, Médiatrice et Avocate". Ce dogme serait le dernier la concernant.

    Ida, la voyante, est morte le 17 juin 1996.

    Un détail intéressant : dans la nuit du 18 au 19 février 1958, Ida reçoit par la Vierge Marie la révélation de la date du décès de Pie XII. Elle note cette révélation sur un papier, la Vierge lui ayant dit de la garder secrète, le met dans une enveloppe scellée et la remet immédiatement à son père spirituel. A la mort du souverain pontife, Ida demande à ce dernier de la faire parvenir au Saint-Siège. La date était bien exacte.

        
    Vierge Marie

    LA PÊCHE MIRACULEUSE DE NOTRE DAME D'APARECIDA (BRESIL)

    Extrait d'un article paru dans "Il est vivant" n°251

    Extrait : En 1717, le pêcheur Joao Alves lance son filet dans les eaux du rio Paraiba do Sul (Brésil) et ramène une image représentant le corps de la Vierge Marie, sans tête. Peu après, il ramène aussi l'image de la tête.

    Encouragés par l'événement, des pêcheurs lancent leurs filets et obtiennent alors une pêche abondante.

    La dévotion pour l'image se répand très vite dans tout le Brésil et une chapelle est érigée en 1834.

    En 1929, Notre Dame d'Aparecida est proclamée Reine du Brésil et Sainte Patronne officielle du pays par le Pape Pie XI.

        
    Enseignement

    CE QUE L'EGLISE NOUS DIT SUR LES "FANTÔMES"

    Dans le prolongement des deux articles précédents (sur les âmes du Purgatoire), voici un texte concernant l'enseignement de l'Eglise sur les "fantômes" (extrait du livre du père Jean Vernette "Eglise et paranormal" / paru dans "La Bonne Nouvelle", hors série sur les déviances religieuses).

    Extrait : L'Eglise catholique possède donc une procédure spécifique face aux phénomènes de revenants. L'enquête précède la prière, qui délivre les âmes de leur errance.

    Selon certains théologiens, un revenant n'est autre qu'une âme soumise au Purgatoire, sur le lieu même où elle a péché. Que ce soit un milicien criminel ou un moine infidèle, Dieu peut, par la puissance de ses anges, le maintenir un certain temps dans notre monde.

    On devrait plutôt dire que c'est l'âme elle-même, à cause d'un attachement excessif à la terre, qui reste comme "accrochée" au lieu où elle a vécu, d'où elle a été arrachée trop vite, et qu'elle ne s'habitue pas à devoir quitter.

    Il s'agit donc d'une âme "pathologiquement" attachée à la terre puisqu'elle s'est détournée volontairement de la lumière venue la chercher, malgré sa beauté.

    Ces cas sont donc assez rares car assez spécifiques de personnes mal dégrossies. Dieu les laisse donc, le temps qu'il faut, jusqu'à ce qu'elles se lassent.

    Il n'agit pas ainsi pour punir, mais dans un but pédagogique.

    Ne pouvant être vues par les hommes vivants (sauf cas exceptionnel), étant séparées du monde des morts, leur solitude est totale. Si cette solitude dure plusieurs années, plusieurs siècles, elle finit par produire un retournement. La vanité des choses auxquelles elles sont attachées finit par s'imposer à elles.

    Dans leur solitude terrible, les esprits des pécheurs apprennent petit à petit la vanité des biens de la terre. Ils comprennent que l'unique bien est l'Amour de Dieu.

    Mais ces âmes peuvent être aidées dans la découverte de ce chemin par les vivants qui, s'ils se rendent compte de leur présence, peuvent prier pour elle et leur expliquer leur erreur et le chemin qui leur est ouvert dans l'autre monde.

    Pour cela, Dieu permet que les âmes de ce Purgatoire apparaissent ou se fassent entendre des vivants. Elles ont du mal à le faire par elles-mêmes tant le corps psychique qui leur est resté est peu adapté à ce genre de contact. La plupart du temps, il s'agit plutôt d'une aide de Dieu et de ses anges.

    Le phénomène des revenants, quand il se produit, ne devrait jamais effrayer. Comment avoir peur de ces âmes qui crient leur détresse ?

    Il faut prier pour les âmes du Purgatoire. Certains saints, canonisés par l'Eglise, passèrent leur vie entière à s'offrir pour elles.

        
    Medjugorje

    LA VIERGE NOUS PARLE DES DEFUNTS QUI APPARAISSENT A DES VIVANTS

    Il arrive parfois, dans nos paroisses, que des gens disent qu'ils voient des personnes défuntes. S'il ne s'agit pas de spiritisme (c'est-à-dire de personnes qui cherchent à entrer en contact avec des défunts en faisant "tourner des tables"), alors il se peut que le phénomène vienne de Dieu.

    La Vierge de Medjugorje a donné un message éclairant sur ce genre de phénomène, le 10 janvier 1983.

    Message : Il y a au Purgatoire des âmes qui prient ardemment Dieu, mais pour qui plus aucun parent ne prie sur Terre. Dieu les fait bénéficier des prières d'autres personnes. Il arrive que Dieu leur permette de se manifester de diverses manières auprès des leurs sur la Terre, pour rappeler aux hommes l'existence du Purgatoire et solliciter leurs prières auprès de Dieu qui est juste mais bon (...).

        

    Vie des Saints

    SAINT MALACHIE VOIT SA SŒUR DEFUNTE

    Voici une histoire racontée par Saint Bernard (1090-1153) et extraite du livre du père Jean Vernette " Eglise et paranormal" (extrait paru dans "La Bonne Nouvelle", hors série sur les déviances religieuses).

    Extrait : (Saint Malachie) raconte qu'il vit un jour sa sœur trépassée depuis quelque temps. Elle faisait son Purgatoire au cimetière. A cause de ses vanités, des soins qu'elle avait eu de sa chevelure et de son corps, elle avait été condamnée à habiter la propre fosse où elle avait été ensevelie et à assister à la dissolution de son cadavre. Le saint offrit pour elle le sacrifice de la messe pendant trente jours.

    Ce terme expiré, il revit de nouveau sa sœur. Cette fois, elle avait été condamnée à achever son Purgatoire à la porte de l'église, sans doute à cause de ses irrévérences dans le lieu saint, peut-être parce qu'elle avait détourné les fidèles de l'attention des mystères sacrés, pour attirer sur elle la considération et les regards. Elle était profondément triste, voilée de deuil, dans une angoisse extrême.

    Le saint célébra de nouveau le sacrifice pour elle durant trente jours, et une dernière fois elle lui apparut dans le sanctuaire, le front serein, rayonnante, vêtue d'une robe blanche. L'évêque connut à ce signe que sa sœur avait obtenu sa délivrance.

       
    Jésus
    LE LINCEUL DE TURIN
    Article paru dans "Il est vivant" en janvier 1999.
    Résumé : Pour tout savoir sur le mystère du linceul de Turin (qui serait le suaire dans lequel Jésus aurait été enveloppé après sa mort), cliquez ici 
    >>
     
    Vierge Marie
    LES LACRYMATIONS D'AKITA (JAPON)
    Article paru dans le "Dictionnaire des apparitions de la Vierge Marie" du père René Laurentin (Fayard).
    Résumé : Le 6 juillet 1973, soeur Agnès Sasagawa - qui était sourde de surdité absolue - reçut dans son couvent d'Akita (au Japon) ce message de son ange gardien : "Le monde actuel blesse le Très Saint Coeur de Notre Seigneur par ses ingratitudes et ses injures. La blessure de Marie est beaucoup plus profonde et douloureuse que la tienne".
    Soeur Agnès, qui se trouvait alors en face de la statue de la Vierge, vit sur la paume de la main droite de la statue une blessure en forme de croix. A cet instant, elle sentit une vive douleur dans sa main : elle était blessée au même endroit, de la même manière. Puis les messages se poursuivent : "Prie beaucoup pour le Pape, les évêques et les prêtres" / "Beaucoup d'hommes en ce monde affligent le Seigneur. Je souhaite des âmes pour le consoler".
    Le 4 janvier 1975 et le 15 septembre 1981, la statue de la Vierge qui se trouvait dans la chapelle du couvent se mit à pleurer. Le phénomène se reproduisit 101 fois, en présence de nombreux témoins, et Mgr Ito, évêque de Nigata, reconnut officiellement cette manifestation mariale le 22 avril 1984.
        
    Vierge Marie

    LES EXPERIENCES DE LEVITATION DE MARIA ESPERANZA

    Article paru dans "Il est vivant" n°251.

    Résumé : Le 21 novembre 1987, l'Eglise a officiellement reconnu les apparitions de la Vierge Marie à Betania, au Venezuela (1976). La voyante, Maria Esperanza Bianchini, a été marquée par des expériences mystiques. A cinq ans, elle aurait eu une vision de Jésus et de sainte Thérèse de l'Enfant Jésus. Elle reçoit les stigmates et présente des blessures le Vendredi Saint. Elle aurait eu aussi des expériences de lévitation pendant la messe, et des témoins ont rapporté ses dons de bilocation. Alors qu'elle portait le souhait de devenir religieuse, elle aurait reçu une vision de sainte Thérèse de Lisieux, lui affirmant que telle n'était pas sa vocation, et lui prédisant qu'elle rencontrerait son futur mari à Rome. C'est ainsi qu'elle rencontra Gianni Bianchini, un italien, à Rome. Ils se sont mariés le 8 décembre 1959, à la basilique Saint Pierre. Maria Esperanza est morte le 7 août 2004 au Venezuela.

        
    Vierge Marie
    LE MANTEAU DE NOTRE DAME DE GUADALUPE
    Article paru dans "Il est vivant" n°251.
    Extrait : Guadalupe (Mexique) est le sanctuaire le plus visité au monde après le Vatican. Une image représentant la Vierge Marie a été "imprimée miraculeusement" dans le tilma (une sorte de cape en tissu d'agrave) de Juan Diego en 1531.

    Si on approche le tissu à moins de 10 cm, on ne voit que les fibres du manteau sans aucune couleur. Les scientifiques de la NASA ont découvert en outre qu'en passant un rayon laser sur la toile - mais de façon latérale - le rayon passe sans toucher la peinture ni la toile de telle sorte que l'image est suspendue en l'air à 3 dixièmes de millimètres au-dessus du tissu.

    Par ailleurs, en posant son stéthoscope sur la ceinture de la Vierge Marie qui est enceinte, un gynécologue entendit le bruit des battements d'un cœur et constata qu'ils s'élevaient à 115-120 pulsations à la minute, ce qui correspond aux battements cardiaques du cœur d'un fœtus dans le sein de sa mère.

       

    Icône
    L'ICÔNE MIRACULEUSE DE "MARIE PORTE DU CIEL"
    Article lu sur "asonimage.org".

    Résumé : En 1920, l'un des moines du mont Athos reproduisit la célèbre icône de "Marie porte du ciel" (peinte à l'origine en 981). En 1981 (soit mille ans après la création de l'icône originale), cette copie - qui se trouvait à Montréal - s'est mise à exsuder une huile parfumée. Puis l'icône voyagea à travers le monde : de nombreux témoins ont pu voir suinter cette huile miraculeuse.

    Le 31 octobre 1997, José Munoz, à qui appartenait l'icône, a été assassiné à Athènes. L'icône originale n'a jamais été retrouvée.

        

    Eucharistie
    LE MIRACLE DE LANCIANO
    Info lue sur un feuillet de Lanciano.

    Résumé : Au début du 7ème siècle, en Italie, pendant une eucharistie célébrée par un moine basilien, le pain et le vin se sont changés en chair et en sang (les espèces ressemblaient alors vraiment à de la chair et à du sang).

    Pour tout savoir sur cet étonnant miracle, cliquez ici >>