• Avortement
    Mère Teresa nous dit que le plus grand destructeur de la paix aujourd'hui est l'avortement
    (extrait du discours qu'a prononcé Mère Teresa quand elle a reçu le Prix Nobel de la paix, le 10 décembre 1979)
    Le plus grand destructeur de la paix, aujourd'hui, est le crime commis contre l'innocent enfant à naître.
    Si une mère peut tuer son propre enfant, dans son propre sein, qu'est-ce qui nous empêche, à vous et à moi, de nous entretuer les uns les autres?
    L'Écriture déclare elle-même : "Même si une mère peut oublier son enfant, moi, je ne vous oublierai pas. Je vous ai gardés dans la paume de ma main".
    Même si une mère pouvait oublier... Mais aujourd'hui on tue des millions d'enfants à naître. Et nous ne disons rien. On lit dans les journaux le nombre de ceux-ci ou de ceux-là qui sont tués, de tout ce qui est détruit, mais personne ne parle des millions de petits êtres qui ont été conçus avec la même vie que vous et moi, avec la vie de Dieu. Et nous ne disons rien. Nous l'admettons pour nous conformer aux vues des pays qui ont légalisé l'avortement. Ces nations sont les plus pauvres.
        
    Monde
    Saint Ambroise nous parle de la fuite du monde
    (extrait d'un sermon / source : le "Livre des Jours")
    Fuyons hors d'ici. Tu peux fuir en esprit, même si tu es retenu physiquement. Tu peux à la fois demeurer ici et être en présence du Seigneur, si ton âme s'attache à lui, si, par la pensée, tu marches derrière lui, si tu suis ses chemins par la foi, non par la vue, si tu te réfugies en lui; car il est refuge et force, lui a qui David disait : Vers toi je me suis réfugié et je n'ai pas été déçu.
    Puisque Dieu est un refuge, car Dieu est au ciel et au-dessus des cieux, c'est donc bien là qu'il faut fuir loin d'ici, là où est la paix, le repos de nos labeurs, là où nous ferons le festin du grand Sabbat, comme dit Moïse : Les Sabbats du pays seront votre nourriture.
    C'est un festin, en effet, c'est la plénitude de la réjouissance et de la tranquillité que de se reposer en Dieu et de contempler sa béatitude.
        
    Baptême
    Saint Maxime de Turin nous explique pourquoi Jésus a été baptisé alors qu'il était Saint
    (extrait d'un sermon / source : le "Livre des Jours")
    Quelqu'un dira peut-être : "Lui qui est Saint, pourquoi a-t-il voulu être baptisé ?" Ecoutez donc. Le Christ est baptisé non pas pour être sanctifié par l'eau, mais pour sanctifier lui-même l'eau et pour purifier par sa pureté ces flots qu'il touche. La consécration du Christ est en effet la consécration fondamentale de l'élément.
    Lorsque le Sauveur est lavé, c'est alors que l'eau est d'avance purifiée tout entière en vue de notre baptême; la source est purifiée pour que, dorénavant, la grâce du baptême soit administrée aux peuples à venir. Le Christ a donc reçu le baptême par avance, pour que les peuples chrétiens prennent sa suite avec confiance.
        
    Obéissance
    Saint Maximilien Kolbe nous parle de l'obéissance et des longues années de Jésus à Nazareth (extrait d'une lettre de saint Maximilien Kolbe / source : le "Livre des Jours")
    Par l'obéissance, nous dépassons pour ainsi dire les limites de notre petitesse, et nous nous conformons à la volonté divine qui nous guide par sa sagesse et sa prudence infinie pour que notre action soit bonne (...).
    S'il y avait une autre voie meilleure, à coup sûr, le Christ nous l'aurait montrée par sa parole et son exemple. Mais la sainte Ecriture a résumé les longues années de sa vie à Nazareth en ces mots : Et il leur était soumis. Elle a placé le reste de son existence pour ainsi dire sous le signe de l'obéissance en montrant qu'il est descendu sur terre pour faire la volonté du Père.
    Aimons donc, mes frères, aimons suprêmement le Père céleste très aimant, et que notre obéissance soit la preuve de cette charité parfaite qui trouvera surtout à s'exercer lorsque nous sera demandé le sacrifice de notre volonté propre.
        
    Pensées
    Saint Augustin nous parle de l'importance des pensées
    (extrait d'une homélie sur le psaume 148 / source : le "Livre des Jours")

    Evidemment, nous le louons maintenant, quand nous sommes rassemblés dans l'église; lorsque chacun s'en va chez soi, il semble cesser de louer Dieu. S'il ne cesse pas de bien vivre, il loue Dieu continuellement. Ta louange ne cesse que lorsque tu te détournes de la justice et de ce qui plaît à Dieu. Car si tu ne te détournes jamais de la vie vertueuse, ta bouche est muette, mais ta vie est une acclamation et Dieu prête l'oreille au chant de ton cœur. Comme nos oreilles entendent nos voix, c'est ainsi que Dieu entend nos pensées.
        
    Générosité
    Saint Grégoire de Naziance nous dit qu'il faut donner avec joie (extrait d'une homélie sur les béatitudes / source : le "Livre des Jours")

    Partage ton pain avec celui qui a faim, recueille chez toi le malheureux sans abri, et fais-le de bon coeur. Celui qui exerce la miséricorde, dit Saint Paul, qu'il le fasse avec joie. Ton mérite est doublé par ta promptitude. Le don fait avec chagrin et par contrainte n'a ni grâce ni éclat. C'est avec un cœur en fête, non en se lamentant, qu'il faut faire le bien.
        
    Croix
    Saint Jean de la Croix nous parle de la Croix et de la souffrance (extrait du "Cantique spirituel" / source : le "Livre des Jours")

    Oh ! Si l'on finissait enfin par comprendre qu'il est impossible de parvenir à la profondeur de la sagesse et des richesses de Dieu sans pénétrer dans la profondeur de la souffrance de mille manières, l'âme y mettant sa joie et ses désirs (afin de comprendre avec tous les saints quelle en est la largeur et la longueur, la hauteur et la profondeur) ! L'âme qui désire vraiment la sagesse désire aussi vraiment entrer plus avant dans les profondeurs de la Croix qui est le chemin de la vie; mais peu y entrent. Tous veulent entrer dans les profondeurs de la sagesse, des richesses et des délices de Dieu, mais peu désirent entrer dans la profondeur des souffrances et des douleurs endurées par le Fils de Dieu; on dirait que beaucoup voudraient être déjà parvenus au terme sans prendre le chemin et le moyen qui y conduit.
        
    Joie
    Saint François d'Assise nous explique ce qu'est la joie parfaite (extrait du livre du Père Jean Pihan : "François d'Assise")

    Dans le passage suivant, Saint François d'Assise explique à frère Léon ce qu'est la joie parfaite :
    Ce n'est pas d'être très saint, de faire des miracles, de connaître toutes les langues et toutes les sciences et les secrets de la nature... Mais tiens, si, arrivant à la Portioncule, tout percés de pluie, transis de froid, crottés de boue, le frère portier refusait de nous recevoir; s'il nous chassait avec des coups en nous traitant de voleurs; si, malgré nos supplications, il nous roulait dans la neige et nous assommait avec un gourdin; et si nous supportions tout cela patiemment et gaiement en songeant aux souffrances du Christ, Ô frère Léon, ce serait cela, la joie parfaite.


  • Interview
    LE PERE DANIEL ANGE PARLE DE L'ADORATION DU SAINT SACREMENT (15/04/15)
    Voici un extrait d'une interview que le Père Daniel Ange a accordée à "Famille chrétienne" le 2 avril 2015 (au sujet de l'Adoration du Saint Sacrement) :
    Il faut savoir que l’adoration eucharistique est un cadeau que nous devons aux malades ! Dans les premiers siècles, on a gardé le corps du Seigneur pour pouvoir faire communier malades et mourants. Ainsi, peu à peu, s’est instituée l’idée de garder Jésus en dehors de la messe. Saisissons cette chance et adorons-Le tous !

    Aujourd’hui, les personnes qui nous rendent l’adoration sont les fidèles croyants qui vivent le drame d’un divorce et d’un remariage : même s’ils ont une vie spirituelle profonde, ils ne peuvent pas communier physiquement. En plus de la communion spirituelle, qui est une merveilleuse réalité, rien ne les empêche de communier par le regard, d’être présent à la Présence - de devenir des adorateurs.
    Combien il est donc nécessaire de proposer l’adoration, jour et nuit, comme cela se fait de plus en plus. Avec la multiplication des gens à la retraite, c’est plus facile de la mettre en place !
        
    Témoignage
    MERE TERESA PARLE DE L'ADORATION DU SAINT SACREMENT (15/03/15)
    Ces propos de mère Teresa ont été rapportés par les sites "Medjugorje et la Gospa" et "Adoperp".
    Je fais une heure d’adoration tous les jours en présence de Jésus au Saint-Sacrement. Toutes mes Sœurs Missionnaires de la Charité font aussi leur heure d’adoration.

    D’après nous, grâce à cette heure d’adoration quotidienne, notre amour pour Jésus devient plus intime, notre amour les unes pour les autres plus signifiant et notre amour pour les pauvres, plus compatissant.
    Notre heure d’adoration quotidienne est notre prière en famille où nous nous réunissons devant le Saint-Sacrement exposé dans l’ostensoir.
    Pendant la première demi-heure, nous récitons le chapelet et pendant la deuxième demi-heure, nous prions en silence. Par notre adoration, le nombre de nos vocations a doublé.
    En 1963, nous faisions une heure d’adoration ensemble chaque semaine mais ce fut seulement en 1973, lorsque nous avons commencé à faire notre heure d’adoration quotidienne que notre communauté a commencé à grandir et à prospérer.
    Lorsque vous contemplez le crucifix, vous comprenez combien Jésus vous a aimés. Lorsque vous contemplez la Sainte Hostie, vous comprenez combien Jésus vous aime EN CE MOMENT.
        
    Pensée
    D'UNE CERTAINE MANIERE, L'HOMME FONCTIONNE GRÂCE A "L'ENERGIE SOLAIRE" LUI AUSSI ! (10/03/15)
    Le "Solar Impulse" est un avion dont on parle beaucoup actuellement. Il fonctionne grâce à l'énergie solaire.
    Il est intéressant de noter qu'au niveau spirituel, l'homme a lui aussi besoin de capter la chaleur qui vient du ciel pour pouvoir vivre intérieurement et pour pouvoir s'élever vers Dieu.
    A Medjugorje, la Sainte Vierge nous a dit par exemple : Passez le plus de temps possible dans la prière et l’adoration de Jésus au Très Saint Sacrement de l’autel afin qu’Il vous change et mette en vos cœurs une foi vivante et le désir de la vie éternelle (le 25/03/08).
        
    Medjugorje
    LES NUITS D'ADORATION DU SAINT SACREMENT A MEDJUGORJE (07/03/15)
    Voici une info importante qui a été transmise récemment par le "Medjugorje Council of Ireland" :
    A Medjugorje, chaque 25 du mois, il y a une nuit entière d'Adoration du Saint Sacrement qui est organisée à l'église Saint-Jacques. Donc, si vous vous trouvez à Medjugorje ce jour-là, sachez qu'il vous est possible d'y participer !
        
    Vie des saints
    ST FRANCOIS D'ASSISE NOUS EXPLIQUE COMMENT VAINCRE LES TENTATIONS ET LE PECHE (06/10/14)
    Voici un petit extrait du livre d'Eloi Leclerc : "Sagesse d'un pauvre" (qui est consacré à St François d'Assise) :
    François dit à Rufin :
    -Avec l’aide du Seigneur, tu as surmonté ta volonté de domination et de prestige. Mais ce n’est pas seulement une fois, mais dix, vingt, cent fois qu’il te faudra la surmonter.
    -Vous me faites peur, Père, dit Rufin. Je ne me sens pas taillé pour soutenir une telle lutte.
    -Tu n’y parviendras pas en luttant mais en adorant, répliqua François. L’homme qui adore Dieu reconnaît qu’il n’y a de Tout Puissant que lui seul. Il le reconnaît et il l’accepte. Profondément, cordialement. Il se réjouit que Dieu soit Dieu. Dieu est, cela suffit. Et cela le rend libre. Comprends-tu ?
    -Oui, Père, je comprends, répondit Rufin.
    -Si nous savions adorer, reprit François, rien ne pourrait véritablement nous troubler. Nous traverserions le monde avec la tranquillité des grands fleuves.
        
    Homélie
    LE LIEN ENTRE L'EUCHARISTIE ET L'ADORATION (28/07/14)
    Voici un extrait d'une homélie que le Père René-Luc a faite lors d'une Messe télévisée récemment (dans l'extrait, il est question de la présence réelle de Jésus dans l'hostie consacrée) :
    On peut bien sûr prier n'importe où, mais il y a là un mode de présence qu'on ne peut pas trouver ailleurs.
    Petit à petit, la tradition liturgique a pris l'habitude d'exposer l'hostie dans un ostensoir pour prolonger ce regard contemplatif que nous avons au moment de la consécration. Nous regardons Jésus dans l'hostie avec nos yeux de foi, mais lui nous regarde, à ce moment-là, avec ses yeux de ressuscité.
        
    Citation
    LE PAPE JEAN-PAUL II PARLE DE LA PAIX ET DE L'ADORATION DU SAINT SACREMENT (15/06/14)
    C'est avec ces paroles que Jean-Paul II inaugura la chapelle de l'adoration à Saint Pierre de Rome, le 2 décembre 1981 : Le moyen le plus sûr et le plus efficace d'établir une paix durable sur la surface de la terre est celui, si puissant, de l'adoration perpétuelle de Jésus dans le Saint Sacrement.
        
    Pensée
    LA DANSE DU SOLEIL (16/05/14)
    Une petite pensée de votre serviteur...
    Pouvoir regarder une lumière éblouissante en face sans devenir aveugle est une grâce que chaque chrétien reçoit sans s'en rendre compte quand il pose ses yeux sur le Saint Sacrement exposé.

        
    Blog-trotter

    L'ADORATION A MEDJUGORJE (24/04/14)
    Voici un petit article qui est paru sur le site "Coeur Immaculé de Marie" le 23 avril 2014 :
    Très belle adoration du Très Saint Sacrement à l'église Saint-Jacques de Medjugorje, hier soir, comme tous les mardis de 21 heures à 22 heures. Les pèlerins sont très touchés par les chants et les méditations des pères franciscains. L'église était remplie de pèlerins et de paroissiens. Le bâtiment Jean-Paul II fut également ouvert pour l'occasion. Il n'est pas rare de voir les pèlerins et les prêtres présents applaudir une telle célébration.
        
    Réflexion
    TOUS LES HOMMES SONT DANS LE COEUR DE DIEU (24/04/14)
    Il n'y a pas d'homme, sur cette terre, qui ne soit pas relié au ciel par le fil invisible et mystérieux de la prière.
    Chaque homme, même s'il est incroyant, a un ange gardien qui le protège et qui prie sans cesse pour lui devant Dieu.
    Chaque homme, même s'il n'a pas encore connu l'amour de Dieu, a des intercesseurs auprès de Dieu : des gens qui sont morts et qui ont croisé sa route quand ils étaient sur terre, des saints, la Vierge Marie...
    Oui, tous les hommes sont dans le coeur de Dieu. Aucun n'échappe à Ses pensées. Aucun n'est oublié. Aucun n'est abandonné. Jour et nuit, des prières montent auprès de Dieu pour chacun de Ses enfants.
    Lorsque nous contemplons le Saint Sacrement, nous contemplons donc Celui qui voit tous les hommes et qui les connaît tous, sans exception; Celui qui sait tout, absolument tout, sur chacun d'entre eux; Celui qui est là pour tous et non pas uniquement pour nous.
    Si nous prenons conscience de cela pendant l'Adoration, et si nous nous rappelons que Jésus est Dieu, alors nous comprenons peut-être un petit peu mieux ces paroles que la Vierge de Medjugorje nous a dites le 25 septembre 1995 : Je vous invite à devenir amoureux du Très Saint Sacrement de l'autel. Adorez-le, petits enfants, dans vos paroisses et ainsi vous serez unis avec le monde entier.
        
    Réflexion
    LA PRIERE ET LES NOUVEAUX MOYENS DE COMMUNICATION (14/04/14)
    Dans son message mensuel du 25 septembre 1995, la Vierge de Medjugorje nous a dit : "Je vous invite à devenir amoureux du Très Saint Sacrement de l'autel. Adorez-le, petits enfants, dans vos paroisses et ainsi vous serez unis avec le monde entier".
    Ce message a quelque chose de très moderne. En effet, à l'heure des téléphones portables, des SMS, d'Internet et des réseaux sociaux, c'est un peu comme si la Vierge venait nous rappeler que c'était surtout à travers la prière qu'une véritable communion pouvait exister entre les hommes.
    Il faut dire que la prière, et notamment l'Adoration du Saint Sacrement, nous met en relation directement avec Dieu. Et pouvoir parler avec le Créateur, c'est encore mieux que parler uniquement avec des créatures !
    Mon Dieu, puissent les hommes de ce temps voir en la prière non pas un exercice ennuyeux et dépassé mais, bien au contraire, un moyen de communication qui répond à leur soif immense de contact et d'échange. Un moyen d'autant plus intéressant qu'il est gratuit, sans fil et illimité !


  • Vie des Saints
    SAINTE THERESE PARLE DE SA PREMIERE COMMUNION (29/06/14)
    Voici un petit extrait du livre "Histoire d'une âme", extrait dans lequel sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus raconte sa première communion :
    Ce fut un baiser d'amour, je me sentais aimée, et je disais aussi : "Je vous aime, je me donne à vous pour toujours".
    Il n'y eut pas de demandes, pas de luttes, de sacrifices, depuis longtemps, Jésus et la pauvre petite Thérèse s'étaient regardés et s'étaient compris...
    Ce jour-là ce n'était plus un regard, mais une fusion, ils n'étaient plus deux, Thérèse avait disparu, comme la goutte qui se perd au sein de l'océan. Jésus restait seul. Il était le maître, le Roi.
    Thérèse ne lui avait-elle pas demandé de lui ôter sa liberté, car sa liberté lui faisait peur, elle se sentait si faible, si fragile que pour jamais elle voulait s'unir à la Force Divine !...
    Sa joie était trop grande, trop profonde pour qu'elle pût la contenir, des larmes délicieuses l'inondèrent bientôt au grand étonnement de ses compagnes, qui plus tard se disaient l'une à l'autre : "Pourquoi donc a-t-elle pleuré ? N'avait-elle pas quelque chose qui la gênait ?... - Non c'était plutôt de ne pas voir sa Mère auprès d'elle ou sa soeur qu'elle aime tant qui est Carmélite".
    Elles ne comprenaient pas que toute la joie du Ciel venant dans un coeur, ce coeur exilé ne puisse la supporter sans répandre des larmes...
    Oh ! Non, l'absence de Maman ne me faisait pas de peine le jour de ma première communion, le Ciel n'était-il pas dans mon âme, et maman n'y avait-elle pas pris place depuis longtemps ? Ainsi en recevant la visite de Jésus je recevais aussi celle de ma Mère chérie qui me bénissait se réjouissant de mon bonheur...
    Je ne pleurais pas l'absence de Pauline, sans doute j'aurais été heureuse de la voir à mes côtés, mais depuis longtemps mon sacrifice était accepté; en ce jour, la joie seule remplissait mon coeur, je m'unissais à elle qui se donnait irrévocablement à Celui qui se donnait si amoureusement à moi !...
        
    Prière
    PRIERE POUR QUE TOUS LES HOMMES DECOUVRENT DANS LA PRIERE LA JOIE LA PLUS GRANDE (29/06/14)
    Voici une prière qui a été publiée dans la rubrique "Bouquets de prières pour l’Eglise et pour le monde" le 29 juin 2014 (D18) :
    Chère Gospa, la mer est le miroir du ciel. Quand on regarde la mer, en effet, on voit le ciel et tout ce qu’il contient : le soleil, les nuages, les oiseaux... A tel point que l’on pourrait dire que la mer, c’est le ciel sur la terre !
    Vierge Marie, aujourd’hui nous voudrions te demander la grâce que ce qui est vrai pour la mer soit vrai également pour notre âme.
    Oui, fais que chaque personne que nous rencontrons puisse voir en nous des traces du Ciel, c’est-à-dire des traces de l’éternité bienheureuse : la lumière, la paix, la joie... de telle sorte que nous puissions devenir comme des "morceaux de ciel" sur la terre.
    Et de la même façon que le vent soulève parfois de hautes vagues qui submergent toute la plage et font en quelque sorte "sortir" la mer de ses limites habituelles, fais que l’Esprit Saint fasse naître en nous un bonheur qui soit si grand que nous en versions des larmes de joie.
    Chère Gospa, nous te le demandons du plus profond de notre cœur : apprends-nous à vivre vraiment ces paroles que tu nous as données à Medjugorje : "Chers enfants, aujourd'hui, je vous demande : priez, priez, priez. Vous connaîtrez dans la prière la joie la plus grande" (le 28/03/85).
    >Je vous salue Marie...


  • La liste des saints et des saintes qui ont été tirés au sort pour le site Chère Gospa au fil des années...
         


        
    2015 : JOSEMARIA ESCRIVA DE BALAGUER
        
    Réflexion
    LES CHRETIENS DOIVENT AVOIR PLUS CONFIANCE EN L'EGLISE ET EN LE PAPE ! (10/02/15)
    Depuis que j'ai tiré saint Josemaria Escriva comme saint de l'année pour le site "Chère Gospa" (début 2015), je suis surpris d'entendre des chrétiens me dire : "Fais attention, ce personnage est louche !"
    Je leur réponds toujours que le Pape Jean-Paul II a canonisé Josemaria Escriva et que, de ce fait, on peut être tout à fait certains qu'il est au ciel.
    Mais ces chrétiens me disent généralement : "Tu sais, la canonisation s'est faite dans des conditions très particulières. Il y a eu des pressions sur le Pape. Le Pape aurait été forcé par les membres de l'Opus Dei à déclarer le fondateur Saint"...
    En entendant ce genre de réactions, j'avoue que j'éprouve de la peine.
    En effet, cela m'attriste de constater que les chrétiens oublient que le Pape a un charisme particulier qui fait qu'il peut résister à toutes les pressions pour guider l'Eglise dans la vérité (n'oublions pas que Jean-Paul II venait d'un pays communiste et que, de ce fait, beaucoup de personnes ont dû tenter d'exercer des pressions sur lui au cours de sa vie !).
    Très franchement, comment peut-on croire sérieusement que le Pape - rempli de la force de l'Esprit Saint - aurait donné en modèle aux chrétiens du monde entier un saint qui n'en était pas un ? Et comment peut-on imaginer une seule seconde que l'Esprit Saint Lui-même aurait laissé passer une erreur pareille ?
    Je pense que ce qui est urgent, aujourd'hui, c'est que les chrétiens retrouvent la confiance en l'Eglise et en leurs pasteurs et arrêtent de croire que leur discernement est toujours meilleur que celui du Pape !
        
    Réflexion
    UNE PETITE REFLEXION PERSONNELLE SUR L'OPUS DEI (30/12/14)
    Voici une petite réflexion qui est parue sur ce blog à la fin de l'année 2005 (voir également dans les "Archives 1" de la rubrique "Salade de pensées") :
    Il y a aujourd'hui de très nombreux mouvements, dans le monde, qui se présentent sous une "forme" attrayante (en mettant en avant un certain "humanisme", par exemple) mais qui cachent en réalité un "fond" très repoussant (comme l'exploitation financière de ses membres).
    L'Opus Dei est un mouvement d'Eglise qui a réussi le tour de force (peut-être involontairement) de faire exactement l'inverse : sa "forme" repousse parfois certaines personnes (certaines disent - à tort - que c'est un mouvement "louche", "obscur"…) mais son "fond" est en fait extrêmement positif (il y a notamment une forte insistance sur la conversion et la pénitence).
    En notant cela, il m'est apparu que l'Opus Dei était très certainement une invention de Dieu destinée à contrer le phénomène des sectes.
          


        
    2014 : THERESE DE L'ENFANT JESUS
          
    Prière
    STE THERESE DE L'EJ NOUS PARLE D'ARCHIMEDE ET DE LA PUISSANCE DE LA PRIERE (05/10/14)
    Une très belle citation de sainte Thérèse >>
        
    Vocation
    LA SOIF DE REPONDRE OU L'ESPRIT D'ENFANCE DE SAINTE THERESE DE L'ENFANT-JESUS (01/10/14)
    Une petite réflexion de votre serviteur, à découvrir ici >>
        
    Copyright
    LA "PROPRIETE INTELLECTUELLE" (05/09/14)
    Voici un extrait du livre "Histoire d'une âme" qui a une tonalité très moderne :
    Mère bien-aimée, j'écrivais hier que les biens d'ici-bas n'étant pas à moi je ne devrais pas trouver difficile de ne jamais les réclamer si quelquefois on me les prenait.
    Les biens du Ciel ne m'appartiennent pas davantage, ils me sont prêtés par Le Bon Dieu qui peut me les retirer sans que j'ai le droit de me plaindre.
    Cependant les biens qui viennent directement du bon Dieu, les élans de l'intelligence et du coeur, les pensées profondes tout cela forme une richesse à laquelle on s'attache comme à un bien propre auquel personne n'a le droit de toucher...
    Par exemple, si en licence on dit à une soeur quelque lumière reçue pendant l'oraison et que, peu de temps après, cette soeur parlant avec une autre lui dise comme l'ayant pensée d'elle-même la chose qu'on lui avait confiée, il semble qu'elle prend ce qui n'est pas à elle (...).
    Jésus m'a fait la grâce de n'être pas plus attachée aux biens de l'esprit et du coeur qu'à ceux de la terre.
    S'il m'arrive de penser et de dire une chose qui plaise à mes soeurs, je trouve tout naturel qu'elles s'en emparent comme d'un bien à elles.
    Cette pensée appartient à l'Esprit Saint et non à moi puisque saint Paul dit que nous ne pouvons sans cet Esprit d'Amour donner le nom de "Père" à notre Père qui est dans les Cieux.
    Il est donc bien libre de se servir de moi pour donner une bonne pensée à une âme; si je croyais que cette pensée m'appartient je serais comme "l'âne portant des reliques" qui croyait que les hommages rendus aux Saints s'adressaient à lui.
        
    Service
    SAVOIR DIRE NON (05/09/14)
    Voici un extrait du livre "Histoire d'une âme" :
    Ce n'est pas toujours possible, au Carmel, de pratiquer à la lettre les paroles de l'Evangile, on est parfois obligé à cause des emplois de refuser un service, mais lorsque la charité a jeté de profondes racines dans l'âme elle se montre à l'extérieur. Il y a une façon si gracieuse de refuser ce qu'on ne peut donner, que le refus fait autant de plaisir que le don. (...) Jésus a dit : "N'évitez point celui qui veut emprunter de vous". Ainsi sous prétexte qu'on serait forcée de refuser, il ne faut pas s'éloigner des soeurs qui ont l'habitude de toujours demander des services.
        
    Miracles
    LA FOI DES HOMMES ET LES MIRACLES DE JESUS (22/07/14)
    Voici un extrait du livre "Histoire d'une âme" (sainte Thérèse souffre parce qu'elle aurait voulu entrer au Carmel le 25 décembre. Elle y sera néanmoins admise quelques mois plus tard) :
    Mon coeur était brisé en me rendant à la messe de minuit, je comptais si bien y assister derrière les grilles du Carmel !... Cette épreuve fut bien grande pour ma foi, mais Celui dont le coeur veille pendant son sommeil, me fit comprendre qu'à ceux dont la foi égale un grain de sénevé, il accorde des miracles et fait changer de place les montagnes, afin d'affermir cette foi si petite; mais pour ses intimes, pour sa Mère, il ne fait pas de miracles avant d'avoir éprouvé leur foi.
    Ne laissa-t-il pas mourir Lazare, bien que Marthe et Marie Lui aient fait dire qu'il était malade ?... Aux noces de Cana, la Sainte Vierge ayant demandé à Jésus de secourir ses hôtes, ne Lui répondit-Il pas que son heure n'était pas encore venue ?...
    Mais après l'épreuve quelle récompense, l'eau se change en vin... Lazare ressuscite !... Ainsi Jésus agit-Il envers sa petite Thérèse : après l'avoir longtemps éprouvée, Il combla tous les désirs de son coeur...
        
    La faune
    LE CHANT DES OISEAUX ET L'EDUCATION DES ENFANTS (13/07/14)
    Voici un très bel extrait du livre "Histoire d'une âme" :
    Comme les petits oiseaux apprennent à chanter en écoutant leurs parents, de même les enfants apprennent la science des vertus, le chant sublime de l'Amour Divin, auprès des âmes chargées de les former à la vie.
    Je me souviens que parmi mes oiseaux, j'avais un serin qui chantait à ravir, j'avais aussi un petit linot auquel je prodiguais mes soins maternels, l'ayant adopté avant qu'il ait pu jouir de sa liberté.
    Ce pauvre petit prisonnier n'avait pas de parents pour lui apprendre à chanter, mais entendant du matin au soir son compagnon le serin faire de joyeuses roulades, il voulut l'imiter... Cette entreprise était difficile pour un linot, aussi sa douce voix eut-elle bien de la peine à s'accorder avec la voix vibrante de son maître en musique. C'était charmant de voir les efforts du pauvre petit, mais ils furent enfin couronnés de succès, car son chant tout en conservant une bien plus grande douceur fut absolument le même que celui du serin.
       
    Sacrement
    SAINTE THERESE PARLE DE SA PREMIERE COMMUNION (29/06/14)
    Voici un petit extrait du livre "Histoire d'une âme", extrait dans lequel sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus raconte sa première communion :
    Ce fut un baiser d'amour, je me sentais aimée, et je disais aussi : "Je vous aime, je me donne à vous pour toujours".
    Il n'y eut pas de demandes, pas de luttes, de sacrifices, depuis longtemps, Jésus et la pauvre petite Thérèse s'étaient regardés et s'étaient compris...
    Ce jour-là ce n'était plus un regard, mais une fusion, ils n'étaient plus deux, Thérèse avait disparu, comme la goutte qui se perd au sein de l'océan. Jésus restait seul. Il était le maître, le Roi.
    Thérèse ne lui avait-elle pas demandé de lui ôter sa liberté, car sa liberté lui faisait peur, elle se sentait si faible, si fragile que pour jamais elle voulait s'unir à la Force Divine !...
    Sa joie était trop grande, trop profonde pour qu'elle pût la contenir, des larmes délicieuses l'inondèrent bientôt au grand étonnement de ses compagnes
    , qui plus tard se disaient l'une à l'autre : "Pourquoi donc a-t-elle pleuré ? N'avait-elle pas quelque chose qui la gênait ?... - Non c'était plutôt de ne pas voir sa Mère auprès d'elle ou sa soeur qu'elle aime tant qui est Carmélite".
    Elles ne comprenaient pas que toute la joie du Ciel venant dans un coeur, ce coeur exilé ne puisse la supporter sans répandre des larmes...
    Oh ! Non, l'absence de Maman ne me faisait pas de peine le jour de ma première communion, le Ciel n'était-il pas dans mon âme, et maman n'y avait-elle pas pris place depuis longtemps ? Ainsi en recevant la visite de Jésus je recevais aussi celle de ma Mère chérie qui me bénissait se réjouissant de mon bonheur...
    Je ne pleurais pas l'absence de Pauline, sans doute j'aurais été heureuse de la voir à mes côtés, mais depuis longtemps mon sacrifice était accepté; en ce jour, la joie seule remplissait mon coeur, je m'unissais à elle qui se donnait irrévocablement à Celui qui se donnait si amoureusement à moi !...
        
    Marie
    LE SOURIRE DE LA SAINTE VIERGE (20/06/14)
    Voici un petit extrait du livre "Histoire d'une âme", extrait dans lequel sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus raconte comment la Vierge Marie l'a guérie d'une maladie quand elle était petite :
    Ne trouvant aucun secours sur la terre, la pauvre petite Thérèse s'était aussi tournée vers sa Mère du Ciel, elle la priait de tout son coeur d'avoir enfin pitié d'elle... Tout à coup la Sainte Vierge me parut belle, si belle que jamais je n'avais vu rien de si beau, son visage respirait une bonté et une tendresse ineffable, mais ce qui me pénétra jusqu'au fond de l'âme ce fut le "ravissant sourire de la Ste Vierge". Alors toutes mes peines s'évanouirent, deux grosses larmes jaillirent de mes paupières et coulèrent silencieusement sur mes joues, mais c'était des larmes d'une joie sans mélange...Ah, pensai-je, la Ste Vierge m'a souri, que je suis heureuse...
        
    Dimanche
    L'IMPORTANCE DU DIMANCHE (13/06/14)
    Voici un petit extrait très touchant du livre de sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus : "Histoire d'une âme" (chapitre 2) :
    Les fêtes ! Ah ! Si les grandes fêtes étaient rares, chaque semaine en ramenait une bien chère à mon coeur : "le Dimanche". Quelle journée que celle du Dimanche !... C'était la fête du Bon Dieu, la fête du repos (...).
    Cette joyeuse journée qui passait si rapidement avait bien sa teinte de mélancolie. Je me souviens que mon bonheur était sans mélange jusqu'à complies, pendant cet office, je pensais que le jour du repos allait finir... que le lendemain il faudrait recommencer la vie, travailler, apprendre des leçons, et mon coeur sentait l'exil de la terre... je soupirais après le repos éternel du Ciel, le Dimanche sans couchant de la Patrie !...
        
    Témoignage

    SAINTE THERESE ET L’HISTOIRE DE LA VOITURE QUI DEVALAIT LA PENTE (11/02/14)
    Un matin d’hiver 2013, j’arrive au monastère des Clarisses de ma ville pour la Messe. Il fait encore nuit.
    La longue rue à sens unique au bout de laquelle j’ai l’habitude de garer ma voiture se termine par une pente très prononcée.
    Au bout de cette pente, il y a un grand boulevard où beaucoup de cars scolaires circulent.
    Devant moi, au milieu de la pente, je constate qu'une voiture est immobilisée en travers de la rue. L’aile avant gauche est rentrée dans le mur d’une habitation située sur la gauche; un peu comme si le conducteur s’était endormi au volant.
    Je m’avance. Il n’y a personne à l’intérieur du véhicule. Tout à coup, je réalise qu’il appartient à une personne qui fréquente le monastère.
    Je comprends alors ce qui s’est passé : le frein à main a dû être mal serré et la voiture a très certainement dévalé la pente toute seule, en déviant progressivement de la droite vers la gauche (car on se gare toujours sur le côté droit), avant d’être miraculeusement stoppée dans sa course par le mur de gauche.
    Mais le choc ne semble pas avoir causé de dégâts (juste quelques petites éraflures).
    Arrivé dans la chapelle du monastère, j’explique tout cela à la propriétaire en question.
    Elle se souvient effectivement avoir mal serré son frein à main, et elle ressort immédiatement pour aller se garer correctement.
    A la fin de la Messe, nous parlons pendant un moment et elle me remercie beaucoup de l’avoir prévenue. Elle a eu très peur. Si sa voiture n’avait pas été arrêtée par le mur, alors elle aurait très certainement percuté un car scolaire en débouchant sur le boulevard !
    Tout en discutant, une chose vraiment étonnante retient notre attention : pour rentrer dans le mur, la voiture a braqué en suivant un angle de 45° par rapport à sa position de départ.
    Or, cette personne est absolument certaine qu’elle avait laissé les roues parfaitement parallèles à la rue (ce que je crois sans aucune difficulté car cela fait de très nombreuses années que je me gare derrière elle, et je n’ai jamais constaté qu’elle laissait les roues "en travers").
    Cela signifie que, normalement, le véhicule aurait dû aller tout droit.
    Nous en avons donc conclu qu'il s'agissait là d'un miracle, un miracle obtenu sans doute par l’intercession de Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, car cette personne faisait justement une neuvaine à Sainte Thérèse quand ces faits se sont passés !
    Ah ! Puisse Sainte Thérèse mettre un mur en face de nous à chaque fois que, dans notre vie spirituelle, nous dévalons une pente dangereuse ! Et puissions-nous voir dans ce mur non pas une punition venant du Ciel mais, bien au contraire, un signe de la bienveillance de Dieu !
         
    Enfance
    COMMENT SAINTE THERESE VIVAIT LES FÊTES DE FIN D'ANNEE QUAND ELLE ETAIT PETITE (16/01/14)
    Voici un extrait du livre d'Hélène Mongin : "Louis et Zélie Martin, les saints de l'ordinaire" (2008). Les passages entre guillemets sont tirés du journal de Zélie Martin (la maman de sainte Thérèse) :
    Chaque Noël, les filles reçoivent des cadeaux de leurs parents, et au Nouvel An c'est toujours la grande fête : on reçoit la pleine malle d'étrennes envoyées par les Guérin, qui en la matière ont la main large, au grand dam de leur sœur.
    Devant tant de merveilles il arrive que les plus petites soient muettes de saisissement, tandis que les grandes dansent "à casser le plancher" !
    Tous les ans se sont des scènes de liesse familiale : "Quand le père a déballé les jouets, j'aurais voulu que vous voyiez surtout Thérèse ! On lui avait dit : "Il y a de beaux jouets là-dedans, que la tante de Lisieux envoie". Elle battait des mains. J'appuyais sur la caisse pour aider mon mari à la défaire, elle jetait des petits cris angoissés en me disant : "Maman, tu vas casser mes beaux jouets !" Elle me tirait par la robe pour me faire cesser. Mais quand elle a vu sa jolie petite maison, elle est restée muette un moment, c'est une enfant qui se frappe vivement".
    Les enfants Martin ne manquent donc pas de poupées, de dînettes, de livres (la comtesse de Ségur, entre autres, est très appréciée), ni de nombreux petits jouets qu'aime aussi à leur fabriquer leur père.
    Les parents veillent cependant à ce que leurs filles ne soient pas trop gâtées, et refusent de leur acheter du superflu, même quand Marie et Pauline leur servent l'éternel argument : "Mais toutes nos compagnes en ont un !"


  • Citation
    LE BIENHEUREUX PAPE PAUL VI NOUS DIT QUE L'AMOUR DOIT ÊTRE RICHE D'INNOMBRABLES VERTUS
    (29/06/15)

    Une citation du Bienheureux Pape Paul VI (allocution aux jeunes de l'Action Catholique, le 4 juin 1967) :
    Il faut apprendre à aimer. On ne doit pas aimer par instinct, par passion, par intérêt, par distraction ou par caprice. L'amour, si l'on veut réellement qu'il soit conforme à sa définition et qu'il soit la chance, la gloire, le bonheur de la vie présente et de la vie future, l'amour doit être riche d'innombrables vertus. Il n'est pas suffisant d'aimer seulement parce qu'on est porté à ce sentiment. Il faut s'éduquer à aimer bien, et on trouvera nombre de merveilles spirituelles sur ce chemin, à commencer par une déférence réciproque, par une attente respectueuse, attentive et priante.

        
    Homélie

    AIMEZ-VOUS LES UNS LES AUTRES (08/05/15)
    Voici ce qu'a dit un prêtre de ma paroisse dans une homélie, récemment: Jésus nous demande de nous aimer les uns les autres. Mais cet amour ne doit pas être platonique ou purement intellectuel. On ne doit pas se dire simplement : "J'aime les gens d'une manière générale". Aimez son prochain, pour un chrétien, c'est surtout se dire : "J'aime l'homme qui est à côté de moi. J'aime la femme qui est à côté de moi".
        
    Vie des Saints

    SAINT LOUIS-MARIE GRIGNION DE MONTFORT NOUS PARLE DE L'AMOUR DU PROCHAIN (28/04/15)
    Voici un extrait du livre d'Agnès Richomme : "Louis-Marie Grignion de Montfort".
    Chassé du diocèse de Poitiers par les basses manœuvres des hommes, il ira ailleurs. La France est grande. Et c'est vers la Bretagne qu'il se dirige.
    Le voilà en route, avec frère Mathurin, vers le sanctuaire célèbre de Notre-Dame des Ardilliers à Saumur.
    Passant par Fontevault, il veut revoir sa soeur Sylvie (ndlr : qui est religieuse). Mais le malicieux missionnaire, non reconnu par la sœur portière, demande d'abord "la charité pour l'amour de Dieu".
    La sœur voudrait bien savoir qui est ce prêtre. Elle ne réussit pas à satisfaire sa curiosité.
    La Mère Abbesse, prévenue, n'a pas plus de succès : "Mon nom importe peu; ce n'est pas pour moi, mais pour l'amour de Dieu, que je vous demande la charité".
    Agacée, la Supérieure le renvoie sans rien lui donner. Et les sœurs, en récréation, se racontent l'incident.
    A la description qu'on lui en fait, Sylvie s'écrie : "Mais c'est mon frère !"

    Vite, on court après Montfort, on lui fait des excuses, le priant de revenir au monastère. Mais le saint homme refuse tout net : "Madame l'Abbesse n'a pas voulu me faire la charité pour l'amour de Dieu; maintenant, elle me l'offre pour l'amour de moi. Je la remercie".
    Et il continue sa route sans vouloir rien entendre, faisant comprendre ainsi aux religieuses combien la vraie charité ne doit pas, comme dit saint Jacques, "faire de différence entre les personnes", mais s'adresser à tous, sans exception et sans chercher de récompense.
        
    Révélation
    L'AMOUR SINCERE (24/04/15)

    Voici des paroles que Jésus a dite au vénérable Marcel Van : Il n'y a rien que j'aime tant qu'un amour sincère. Et quand il est sincère, l'amour est minutieux. Il ne cache au bien-aimé aucun de ses moindres mouvements. Si tu m'aimes, sois toujours sincère avec moi.
        
    Proverbe

    PROVERBE ARABE (22/02/15)
    Un ami musulman vient de me citer un très beau proverbe arabe : "L'homme se met en colère quand on lui demande quelque chose. Dieu se met en colère quand on ne Lui demande rien".
        
    Homélie
    PRENDRE DE LA DISTANCE (21/02/15)

    Ce matin, un prêtre de ma paroisse a dit une chose très intéressante dans son sermon. Il a dit : "Il est beaucoup plus facile de prendre de la distance par rapport à une personne qui ne nous plaît pas que de prendre de la distance par rapport au péché qui est en nous et qui nous empêche d'être en lien les uns avec les autres".
        
    Humour

    LE MEILLEUR REMEDE (20/12/14)
    Lu sur Internet : Le meilleur remède, dans la vie, c'est l'amour et l'attention. Et si cela ne marche pas, alors il faut augmenter la dose !
         
    Medjugorje
    AIMER DIEU, SOI-MÊME ET LE PROCHAIN (05/11/14)
    Voici un extrait du message que la Sainte Vierge a donné le 2 novembre 2013, à Medjugorje : Je vous invite à nouveau, de façon maternelle, à prier sans cesse pour le don de l'amour, à aimer le Père Céleste par-dessus tout. Lorsque vous l'aimerez, vous vous aimerez vous-mêmes et vous aimerez votre prochain. Cela ne peut être séparé.
    Et dans le prolongement de ces paroles, voici une citation de saint Bernard : Reprenons souffle, frères, car si nous ne sommes rien dans notre propre cœur, il se peut que, dans le cœur de Dieu, se cache autre chose à notre sujet.
        
    Proverbe
    L'AMOUR EST COMME UNE PLANTE GRIMPANTE... (08/06/14)
    Voici un très joli proverbe indien : L'amour est comme une plante grimpante qui se dessèche et meurt si elle n'a rien à enlacer.
        
    Homélie
    L'IMPORTANCE DE S'OUVRIR AUX AUTRES (11/05/14)
    Voici ce qu'a dit un prêtre de ma paroisse dans une homélie récemment :
    Parfois, nous avons tendance à nous fermer aux autres et à ne pas répondre à leurs sollicitations : nous ne décrochons pas s'ils nous téléphonent, nous n'ouvrons pas s'ils frappent à notre porte, nous les évitons si nous les apercevons dans la rue...
    Nous faisons cela parce que nous voulons garder notre tranquillité, ou bien parce que nous avons peur d'être déçus... Bref, nous avons toujours tout un tas de raisons.
    Mais nous avons bien tort de nous comporter ainsi car, le plus souvent, les autres ont envie de nous parler parce qu'ils recherchent une grâce particulière qu'ils ont perçue en nous (un conseil, une lumière...). Et en nous fermant à eux, nous empêchons Dieu de leur donner cette grâce qu'Il voudrait leur accorder à travers nous.
        
    Homélie
    CE QUE SIGNIFIE AIMER (13/04/14)
    Ce matin (dimanche des Rameaux), un prêtre de ma paroisse a donné une très belle définition de l'amour. Vu que je ne l'ai pas trouvée sur Internet, je suppose qu'elle est de lui. Il a dit : Aimer, c'est souffrir de ne pas aimer assez.
         
    Citation
    SAINT BERNARD NOUS PARLE DE L'AMOUR DE DIEU POUR NOUS (11/11/13)
    Voici une très très très belle citation de Saint Bernard sur l'amour de Dieu pour nous : Ô Père des miséricordes, ô Père des malheureux, pourquoi approches-tu de nous ton coeur ? Je le sais : "Là où est ton trésor, là aussi est ton cœur". Comment donc ne sommes-nous rien si nous sommes ton trésor ?
        

    Vie des Saints
    L'AMOUR DE SAINTE CLAIRE D'ASSISE POUR SES SOEURS (30/10/13)
    En ces temps où l'on considère qu'il ne faut pas trop "courir après les autres" par peur d'en faire des "assistés", il est bon de lire cet extrait de la vie de Sainte Claire racontée par Thomas de Celano :
    La sainte abbesse ne bornait pas son affection à l'âme de ses filles : elle s'appliquait aussi avec une merveilleuse charité à soigner leurs corps. Durant les nuits d'hiver, il lui arrivait souvent de faire le tour du dortoir pour recouvrir celles qui s'étaient découvertes en dormant. Celles qui, malades, étaient trop faibles pour observer toutes les austérités de la règle, elle leur ordonnait de se contenter d'un régime plus modéré. Si l'une ou l'autre était victime d'une tentation ou en proie à quelque chagrin, elle l'appelait en particulier et prenait part à sa peine en pleurant avec elle et en la consolant. Elle se mettait parfois aux genoux de celles qu'elle voyait envahies par la douleur et leur prodiguait ses caresses maternelles pour alléger leurs chagrins.
    De tout cela, ses filles lui savaient gré. Elles lui témoignaient en retour beaucoup de tendresse. Elles l'aimaient comme une mère, la vénéraient comme supérieure, suivaient ses traces car elle était leur maîtresse de perfection, et elles admiraient en elle tous les trésors de sainteté dont Dieu l'avait comblée.
        
     
    Témoignage
    LA CHANTEUSE JACI VELASQUEZ NOUS PARLE DE SON FILS AÎNE QUI A UN PROBLEME D'ELOCUTION (25/10/13)
    Voici ce qu'a dit la chanteuse hispano-américaine Jaci Velasquez en avril 2013, lors d'un concert (traduit par mes soins à partir de la version anglaise) :
    J'ai enregistré tellement de disques... mais je pense que ma plus grande réussite c'est d'être une épouse ainsi que la mère de deux garçons. Ils ont 4 et 5 ans. Et ils sont complètement fous ! Je ne les ai pas amenés avec moi parce qu'ils auraient mis le feu à cet endroit ! (rires) Vous pensez que je plaisante ! (rires)
    Mon fils aîné, celui qui a 5 ans, a un problème d'élocution depuis longtemps. Il a donc eu à traverser des épreuves. Et quand je le regarde, je ne vois pas le problème d'élocution, je ne vois pas l'imperfection, je ne vois rien d'autre que la perfection... parce qu'il est mon fils.
    Et je crois profondément que c'est de cette manière que Dieu nous voit. Bien que nous soyons humains et imparfaits, il nous regarde et nous dit : "Tu es mon petit enfant. Si tu tombes je te ramasserai, je te relèverai. Ne t'inquiète pas, je prendrai soin de toi".
        
    Citation
    SAINT JEAN DE LA CROIX NOUS EXPLIQUE COMMENT NOUS POUVONS ÊTRE EMBRASES DE L'AMOUR DE DIEU (15/10/13)
    Voici un extrait de ce qu'a dit Saint Jean de la Croix aux Carmélites de Béas, en Espagne (propos cités par Marie-Dominique Poinsenet dans "Thérèse, la grande mystique d'Avila", aux éditions Fleurus) :
    Voyez comment le feu embrase une bûche de bois. D'abord il la dessèche, d'où cette âcre fumée qui sort de la bûche. Mais quand le bois s'enflamme, il semble être devenu feu lui-même, et flambe joyeusement. Ainsi le feu de l'amour de Dieu dans notre âme. Par la souffrance et l'épreuve, Dieu fait sortir d'elle tout ce qui est mauvais. Mais c'est afin de pouvoir l'embraser de son amour.
         
     
    Medjugorje
    D'OU VIENT L'AMOUR ET COMMENT AIMER ? (17/09/13)
    Voici une locution très importante que la voyante Jelena Vasilj a reçue le 28 mai 1984 :
    L'amour est un don de Dieu, priez donc que Dieu vous donne le don d'aimer.
        
     
    Citation
    LES DEUX FACONS D'AIMER 
    (10/09/13)
    Voici une citation de Saint François de Sales :
    Chacun aime selon son goût; peu de gens aiment selon leur devoir et le goût du Seigneur.
        
    Réflexion
    COMMENT MEDJUGORJE PEUT NOUS AIDER A GRANDIR DANS L'AMOUR DU PROCHAIN
    (27/08/13)
    Une réflexion de votre serviteur. A découvrir ici >>
        
    Citation
    CELUI QUI N'AIME PAS ASSEZ DIEU (12/08/13)
    Voici une citation de Saint François de Sales :
    Celui des mortels qui ne désire pas aimer davantage la divine Bonté, ne l'aime pas assez.
        
    Citation
    UNE DEMANDE DE L'ABBE PIERRE
    (02/08/13)
    Cette citation de l'Abbé Pierre est extraite d'un discours qu'il a fait à la Sorbonne le 2 février 2004 :
    Sur ma tombe, à la place de fleurs et de couronnes, apportez-moi la liste des familles auxquelles vous aurez donné la clé d'un vrai logement.

         
     
    Citation
    SAINT FRANCOIS DE SALES NOUS PARLE DE L'AMOUR DE DIEU POUR CHACUN D'ENTRE NOUS
    (30/07/13)
    Voici une très belle citation de Saint François de Sales :
    Le soleil ne regarde pas moins une rose avec mille millions d'autres fleurs, que s'il ne la regardait qu'elle et qu'elle seule. Dieu ne répand pas moins son amour sur une âme, bien qu'il en aime une infinité d'autres, et comme s'il n'aimait que celle-là.
        
     
    Citation
    SAINT FRANCOIS DE SALES NOUS DIT COMMENT ATTEINDRE L'AMOUR DE DIEU
    (21/07/13)
    Le vrai moyen d'atteindre à l'amour de Dieu, c'est la considération de ses bienfaits. Plus nous les connaîtrons, plus nous l'aimerons.
         
     
    Citation
    L'AMOUR DE DIEU ET L'AMOUR DU PROCHAIN (22/05/13)
    Voici une citation de sœur Jeanne (prieure des sœurs des Fraternités monastiques de Jérusalem à Vézelay) : De notre relation verticale à Dieu dans la prière découle la relation horizontale avec nos frères et sœurs.
        
    Medjugorje
    LA VIERGE DE MEDJUGORJE NOUS DIT COMMENT AIMER LES AUTRES (09/02/13)
    Voici une locution très intéressante qui a été reçue par Jelena Vasilj en 1986 :
    Je prie pour vous parce que je vous aime. Si vous voulez aimer, priez pour vos sœurs et frères. Aujourd'hui, beaucoup de gens ont besoin de beaucoup de prières. Priez et soyez un modèle pour les autres parce que par vous je veux conduire les gens vers la lumière.
        
    Citation
    MERE TERESA NOUS PARLE DE L'IMPORTANCE D'UNE RENCONTRE (01/01/13)
    Le simple fait que Dieu ait placé une âme sur votre chemin est le signe que Dieu veut que vous fassiez quelque chose pour elle.
        
    Citation
    FREDERIC OZANAM NOUS DIT CE QUE SIGNIFIE "ETRE ENSEMBLE" (21/12/12)
    Les amateurs de citations vont adorer ces mots du Bienheureux Frédéric Ozanam :
    1)-Etre ensemble, c'est à dire laisser déborder naturellement ce qui s'agite dans le cœur et l'épancher dans le cœur d'autrui, c'est à dire confondre les flots de deux vies et les sentir couler plus limpides et plus doux entre des bords moins étroits, c'est à dire arriver à cette union des âmes qui est l'ouvrage merveilleux de l'amour.
    2)-Le plus grand bien que nous pourrons faire aux autres n'est pas de leur communiquer nos richesses, mais de leur révéler les leurs. 

        
    Livres
    LA RECETTE DE LA BONTE SELON LE PERE MICHEL-MARIE ZANOTTI-SORKINE (22/11/12)
    Voici un extrait du dernier livre du Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine "Au diable la tiédeur" (2012) :
    La bonté n'a pas mille recettes, elle se cuisine toujours de la même façon: vous prenez l'autre tel qu'il est, sans éplucher son histoire ni laver de votre morale son parcours lisse ou étrange, vous l'enveloppez de déférence et d'égards, vous rappelant son origine royal de fils de Dieu en devenir, et en l'assaisonnant de votre vigilance sous la forme de l'attention, c'est à ce moment-là qu'à la louche vous versez sur le manque la bonté, toute chaude, vivante et vraie, soupe ô combien populaire pour laquelle le cœur est fait.


  • Témoignage
    ALIX DE SAINT-ANDRE NOUS PARLE DU REGARD DU PAPE BENOIT XVI (05/03/13)
    Voici un extrait d'un témoignage d'Alix de Saint-André qui est paru dans "Pèlerin magazine" le 27 février 2013. L'écrivaine raconte sa rencontre (rapide) avec le Pape Benoît XVI lors d'une visite officielle de Nicolas Sarkozy au Vatican :
    J'ai néanmoins le temps d'admirer ses épatantes chaussures rouges et de constater qu'il émane de lui une grande douceur. J'ai également trouvé qu'il avait un regard d'écureuil : surpris et attentif à la fois. On parlait de lui comme du "Panzerkardinal". Je crois vraiment que c'était une fausse image.
        
    Medjugorje
    MARIJA PAVLOVIC-LUNETTI ET LE REGARD DE LA GOSPA
    Voici une petite phrase qui a été dite par la voyante Marija à soeur Emmanuel (voir le livre : "Medjugorje, les années 90") : "Quand la Vierge me regarde, c'est moi la Reine de la Paix".
        
    Actualité
    FRANCK ET LE REGARD DU PAPE JEAN-PAUL II
    Voici un extrait de la lettre mensuelle de sœur Emmanuel du 15 mai 2011 :
    Au collège "Queen of Peace" de New Jersey (USA), Franck fut choisi pour accueillir Jean-Paul II à l’aéroport, en octobre 1995, et assister à sa messe papale dans le stade géant. Franck était un élève exemplaire, toujours bien élevé, posé et très doué. Petit problème toutefois : Franck était protestant, il ne comprenait rien au rôle du pape dans l’Eglise, et il n’arrêtait pas de le critiquer. Plus la date de sa visite approchait, plus il murmurait contre le Pape.
    Franck avait accepté ce choix, car cela lui permettait de sortir du collège pour 24 heures, et de rencontrer un leader de renommée mondiale.
    A son retour au collège, il rayonnait tellement que ses amis le bombardèrent de questions. Il raconta : "Ce matin, avant l’arrivée du pape, je m’attendais à voir un leader arrogant et égoïste. Mais au moment où le pape se mit à marcher vers la foule et à bénir les gens, je me suis retrouvé près de la barrière qui maintenait la foule. Lorsqu’il s’est approché, il m’a regardé droit dans les yeux, il a élevé sa main droite et a tracé une croix sur mon front".
    Interrogé alors sur l’effet que cela fit sur lui, Franck répondit et continue à répondre : "Lorsque j’ai regardé ses yeux, j’ai vu Jésus ! Devant lui, on ne peut pas s’empêcher de ressentir que l’on se trouve devant le ciel ; on voit le ciel dans ses yeux !"
    Depuis ce jour-là, Franck n’est plus le même. Jean-Paul II est devenu son ami, son frère, son héros et son père. Il ne rate jamais une occasion de parler de sa "rencontre avec le ciel", et il est intarissable sur le regard de Jean-Paul II. Et son plus grand trésor, qu’il garde comme une précieuse relique, est le chapelet que lui a donné le pape.
        
    Vie des Saints
    SAINTE THERESE DE L'ENFANT-JESUS ET LE REGARD DU PAPE LEON XIII
    Voici un extrait du livre d'Agnès Richomme : "Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus" (aux éditions Fleurus) :
    Voici son tour, elle est à genoux aux pieds de Léon XIII qui lui tend sa main à baiser. Et on l'entend dire : "Très Saint-Père, j'ai une grande grâce à vous demander..." Le Pape est surpris. Il se baisse très fort vers cette jeune fille blonde qui paraît si jeune malgré sa robe et sa mantille noire. "Son visage toucha presque le mien, dit Thérèse; on eût dit que ses yeux noirs et profonds voulaient me pénétrer jusqu'à l'intime de mon âme".
    "Très-Saint Père, en l'honneur de votre Jubilé, permettez-moi d'entrer au Carmel à quinze ans". Thérèse a dit cela tout d'une traite. Mais voici que le Vicaire général intervient (...) : "Très Saint-Père, dit-il à son tour, c'est une enfant qui désire la vie au carmel, mais les Supérieurs examinent la question en ce moment". Le Pape répond alors : "Et bien ! Mon enfant, faites ce que les supérieurs décideront". Thérèse est tenace, nous le savons déjà. Dans un geste de filiale audace, elle pose ses mains jointes sur les genoux du Pape : "Ô très Saint-Père, prononce-t-elle en levant ses beaux yeux bleus sur Léon XIII, si vous disiez oui, tout le monde voudrait bien". Le Saint-Père est visiblement ému : "Allons... allons... répond-il en appuyant sur chaque syllabe, vous entrerez si le Bon Dieu le veut".
    Thérèse veut encore parler (...). Deux gardes-nobles saisissent Thérèse, qui semble ne pouvoir détacher ses mains des genoux du Pape. Celui-ci pose avec bonté sa main sur les lèvres de Thérèse et la suit longuement tandis qu'on l'entraîne.


  • ACTION & CONTEMPLATION
    -"Agir en homme de pensée et penser en homme d'action" (Henri Bergson)
        
    BIENS MATERIELS
    -"Tout bien que tu détiens est un souci qui te retient" (dicton arabe)
        
    CHANGEMENT
    -"Vous devez être le changement que vous voulez voir dans le monde" (Gandhi)
        
    CONFIANCE
    -"Accepter d'être accepté, en dépit du fait que l'on se sente inacceptable, c'est le plus bel acte de confiance de l'homme envers Dieu, et donc la plus haute victoire sur le mal" (père Marcel Neusch)
        
    CRITIQUES
    -"Critiquer, c'est voler l'honneur de l'autre" (Gloria Polo)
        
    DANSER
    -"Chaque jour, il faut danser, fût-ce seulement par la pensée" (Rabbi Nahman Bresleau)
        
    DON DE SOI
    -"Si tu es balayeur, balaie comme Beethoven composait de la musique, comme Shakespeare écrivait de la poésie, comme Raphaël peignait des tableaux... de telle sorte que les anges puissent s'arrêter et dire : jamais une rue n'a été aussi bien balayée que celle-là" (Martin Luther King)
        
    ENNUIS
    -"Je préfère avoir des ennuis que de m'ennuyer" (Claude Lelouch)
         
    ESPRIT SAINT 
    -"Quinze charbons. Un seul est bien allumé. Trois ou quatre le sont à demi. Les autres pas. Rapprochez-les : c'est un brasier !" (Pauline-Marie Jaricot)
        
    EVANGELISATION
    -"Que sont en effet les serviteurs de Dieu, sinon des jongleurs qui cherchent à émouvoir le cœur des hommes pour les acheminer jusqu'aux joies de l'Esprit ?" (St François d'Assise)
        
    EVANGELISATION
    -"Chaque baptisé doit être une "porte ambulante" qui s'ouvre sur Jésus Christ" (Mgr Lebrun)
    -"Il faut laisser le Christ agir en nous avant de prétendre agir pour lui" (Mgr Dominique Rey)
        
    GRANDEUR
    -"Chacun peut être grand, car chacun peut servir" (Martin Luther King)
        
    GUERRE
    -"Les hommes se font la guerre et en même temps ils demandent à Dieu de les protéger. Vous trouvez que c'est logique, normal ?" (soeur Emmanuelle)
        
    IDENTITE
    -"Par mon sang, je suis albanaise. Par ma nationalité, indienne. Par ma foi, je suis religieuse catholique. Pour ce qui est de mon appel, j'appartiens au monde. Pour ce qui est de mon cœur, j'appartiens entièrement au Cœur de Jésus" (Mère Teresa)

        
    INSPIRATION
    -"Pour écrire ma "Petite vie" je ne me casse pas la tête : c'est comme si je pêchais à la ligne; j'écris ce qui vient au bout" (Ste Thérèse de l'EJ)
        
    IVRESSE
    -"L'homme ne peut vivre sans ivresse. Pour porter le poids de sa vie, il lui faudra ou celle des narcotiques ou celle du Saint Esprit" (Charles Baudelaire)
        
    JEUNESSE
    -"La fièvre de la jeunesse maintient le monde à la bonne température" (Georges Bernanos)
        
    JOIE ET CHAGRIN
    -"Une joie partagée est une double joie, un chagrin partagé est un demi chagrin" (Jacques Deval)
        
    LA VIE ET LA BICYCLETTE
    -"La vie c'est comme la bicyclette : il faut avancer pour ne pas perdre l'équilibre" (Albert Einstein)
        
    LES ENFANTS ET LES ADULTES
    -"L'enfant est un petit adulte qui sait qu'il croit. L'adulte est un grand enfant qui croit qu'il sait" (Grand Corps Malade)
        
    LIBERTE
    -"La liberté consiste à assumer cette chose précieuse que nous n'avons pas choisie : le don de la vie" (Père Marc)
        
    MODE
    -"Etre dans le vent est une ambition de feuille morte" (Milan Kundera)
        
    MODESTIE
    -"La modestie est au mérite ce que les ombres sont aux figures dans un tableau : elle lui donne de la force et du relief" (Jean de La Bruyère)
        
    MORT
    -"Il faut mourir tant que l'on est vivant, après ce sera trop tard" (frère Ephraïm)
        
    PAUVRETE
    -"Tant que ta pauvreté t'angoisse, tu n'es pas dans la foi. Le signe, c'est quand elle vient au contraire nourrir ta confiance" (Pierre-Marie Hoog)
        
    PENSEES
    -"Un homme peut transformer sa chambre en paradis ou en enfer, sans bouger, simplement par les pensées qu'il y logera" (Julien Green)
        
    PETITES CHOSES
    -"Les petites choses sont petites, certes ! Mais être fidèle dans les petites choses est une grande chose !" (Mère Teresa)
        
    PIED
    -"Mon pied est sensible, perspicace, intelligent quand il joue au football, quand il skie ou danse. Et quand il cherche Dieu ?" (Joseph Gelineau)
        
    PRIERE
    -"La prière est l'activité la plus haute dont l'esprit humain soit capable" (Ste Edith Stein)
        
    PRIERE & CONVERSION
    -"La prière est à la conversion ce que le téléchargement d'un programme est à l'installation de ce programme sur l'ordinateur" (RV)
       
    RESPECT
    -"Respectez dans chaque homme l'homme, sinon celui qu'il est, au moins celui qu'il pourrait être, qu'il devrait être" (Henri-Frédéric Amiel)
        
    RIRE
    -"Le rire est le plus court chemin d'un homme à un homme" (Jean-Louis Fournier)
        
    ROMS
    -"Si on les traite comme des chiens, il ne faudra pas s'étonner s'ils attrapent la rage !" (Mgr Christophe Dufour)
        
    SAGESSE & REVES
    -"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit" (Oscar Wilde)
        
    SOURIRE
    -"Sourire est une manière économique d'améliorer son apparence" (Bruno Leroy)
    -"Sourire, c'est regarder un autre homme avec les yeux du Christ : le sourire est un rayon lumineux parti du visage de Dieu. C'est dire à l'étranger qu'il est reconnu, accepté comme un frère" (Cardinal Suënens)

        
    VIERGE MARIE
    -"Dans notre congrégation, nous disons souvent à Notre Dame qu'elle est la cause de notre joie, parce qu'elle nous a donné Jésus. Puissions-nous devenir la cause de sa joie à elle, en donnant Jésus aux autres !" (Mère Teresa)
        

    VIVRE
    -"Il n'est pas meilleure façon de donner l'envie de vivre aux autres qu'en leur offrant de quoi nourrir leur esprit" (Mireille Nègre)


  • Medjugorje
    La Vierge de Medjugorje parle de l'Eglise (23/07/14)
    Le 8 juillet 2014, à Medjugorje, le voyant Ivan Dragicevic a cité ce message de la Vierge comme il le fait très souvent (info : Caritas / traduit par mes soins à partir de la version anglaise) : "Chers enfants, si vous êtes forts, l'Eglise sera forte. Si vous êtes faibles, l'Eglise sera faible également, car vous êtes mon Eglise vivante".
        
    Homélie
    L'année liturgique symbolise l'éternité (29/04/14)
    Voici un petit extrait d'une homélie pascale ancienne dans laquelle il est question de l'année liturgique (source: l'Office des Lectures du lundi de la deuxième semaine après Pâques) : L'année symbolise l'éternité, parce qu'elle revient toujours en cercle sur elle-même, et ne s'arrête à aucun terme.
        
    Revue de presse
    François, un Pape venu du Nouveau Monde pour nous conduire vers un monde nouveau
    (22/02/14)
    Quand on lit la presse américaine, on découvre que le Pape François est très souvent associé au continent d'où il vient. Le thème du "Nouveau Monde" (Amérique du Nord et du Sud, Australie...), par exemple, revient très fréquemment dans les articles.
    On retrouve notamment cette idée extrêmement belle et extrêmement touchante : le Pape François est un Pape venu du Nouveau Monde pour nous conduire vers un monde nouveau.
    Merci à nos amis américains pour ce beau regard qu'ils portent sur notre Pape ! Cela nous aide à le comprendre encore mieux et à approfondir toujours plus l'amour que nous lui portons !

        
    Fête
    Les "Fallas" ou l'importance de la fête de Saint Joseph à Valence, en Espagne 
    (15/02/14)
    Un ami espagnol qui est originaire de Valence (en Espagne) vient de me dire que, dans sa ville, la fête de Saint Joseph a une importance considérable.
    En effet, Valence est une ville où il y avait beaucoup de menuiseries et, chaque 19 mars, les charpentiers et les ébénistes avaient l'habitude de faire de grands feux de joie en l'honneur de Saint Joseph.
    Cette tradition a perduré au fil des siècles et, aujourd'hui, plus d'un million de personnes viennent pour participer aux festivités chaque année.
    Les rues sont décorées, des statues géantes sont construites puis brûlées à la fin de l'événement... Il y a également des spectacles pyrotechniques, des bals populaires, des courses de taureaux... qui durent pendant plusieurs jours.
    Cet ami m'a expliqué aussi qu'il y avait un moment particulièrement fort, à cette occasion : celui de l'offrande des fleurs à la Vierge Marie.
    Les gens défilent et rendent alors hommage à la Mère de Dieu en formant une montagne de fleurs qui peut atteindre jusqu'à 20 mètres de haut ! Cette montagne correspond aux vêtements de la Vierge.
    Ah, puissent ces images impressionnantes réveiller notre foi et nous donner envie de remettre la piété populaire au goût du jour dans nos villes de France ! >>  
    PS : vous pourrez trouver de nombreuses vidéos en tapant "Fallas Valencia" ou "Ofrenda de flores" dans le moteur de recherche de YouTube.

         

    Dico du blog

    Bulle de canonisation (20/12/13)
    Une Bulle de canonisation, ce n'est rien d'autre qu'un faire-part de naissance. C'est quand le Pape annonce officiellement à l'Eglise et au monde qu'un être humain est né au Ciel.
        

    Réflexion
    L'Odyssée de la vie éternelle (14/11/13)
    Un texte de votre serviteur, à découvrir ici >>
      
        

    Citation
    Saint François de Sales nous dit ce qu'est l'Eglise
    (11/07/13)
    Nous sommes tous malades; la sainte Eglise est un hôpital dans lequel il y a quantité de malades de diverses maladies et notre Sauveur est notre médecin.
        
     
    Citation

    La réflexion d'un journaliste aux chrétiens de Rome (04/04/13)

    Voici la réflexion qu'un journaliste a faite aux chrétiens de Rome (ces propos ont été rapportés par le Père Etienne Michelin lors d'une journée organisée par la Cité de l'Immaculée) : Si vous n'êtes pas différents, ne vous étonnez pas de ne susciter que de l'indifférence.

        

    Réflexion 

    La rencontre entre deux Papes : une scène que l'on ne voit habituellement qu'au Ciel ! (24/03/13)

    Quand un Pape nouvellement élu souhaite "s'entretenir" avec son prédécesseur, il ne peut généralement le faire que d'une seule manière : en priant. En effet, le fait que ce Pape vienne de prendre ses fonctions signifie quasiment toujours que son prédécesseur n'est plus de ce monde.

    Et c'est ainsi qu'à genoux devant la Croix, le nouveau Pontife peut "parler" à celui qui vient de mourir et lui demander d'intercéder pour lui auprès de Dieu...

    Mais la renonciation de notre cher Pape Benoît XVI a permis que deux Papes vivants puissent se rencontrer sur cette terre, tomber dans les bras l'un de l'autre, s'asseoir à une même table pour discuter, prier devant la même Croix... C'est là le genre de scène que l'on ne voit habituellement qu'au Ciel (notamment lorsqu'un Pape que Dieu vient de rappeler à Lui entre au Paradis et que, là, il se joint à ses prédécesseurs afin de prier avec eux pour l'Eglise).

    Le 23 mars 2013, la rencontre entre le Pape François et le Pape Benoît a été extraordinaire. D'une certaine manière, elle nous a permis de voir ce qui est normalement invisible. C'était un peu comme si le Ciel était présent sur la terre, comme si nous étions tous devenus des "voyants", comme si nous avions pu "toucher du doigt" le grand mystère de la communion des Saints. Cette rencontre merveilleuse avait, je trouve, un parfum de "Toussaint".
        
    Humour

    Le Pape François : on peut s'attendre à un Pontificat "survitaminé" ! (15/03/13)

    Depuis que le Pape François est devenu notre nouveau Pasteur, je suis extrêmement impatient de voir toutes les merveilles qui vont s'accomplir sous son Pontificat. Je pense que l'on peut s'attendre à quelque chose d'extrêmement fort !

    En effet, ce nouveau Souverain Pontife a la spiritualité de Saint Ignace de Loyola et le cœur de Saint François d'Assise !! Vous vous rendez compte de ce que cela veut dire ?? Cela signifie qu'il a un potentiel absolument énorme !!

    Pendant pratiquement 8 années, nous avons grandi dans la foi grâce aux vitamines "B16" ("B16" comme "Benoît 16"). Maintenant, je pense que l'on va passer directement aux vitamines "F1". "F1" non pas comme "François 1er" (car la tradition vaticane veut que l'on accole "1er" à un prénom inédit uniquement lorsqu'un deuxième Pape choisit lui aussi ce prénom), "F1" comme "Formule 1" !

        

    Réflexion

    Benoît et François : deux Pontificats unis par un lien extrêmement fort (14/03/13)

    Le Pape Benoît s'en va parce qu'il pense qu'il sera désormais plus utile en consacrant sa vie à la prière. Le Pape François arrive en priant et en faisant prier les gens. Le Pape Benoît s'en va parce qu'il est très fatigué et qu'il n'a plus la force de continuer sa mission. Le Pape François arrive en défenseur des faibles et des pauvres. Le second prend l'Eglise là où elle était quand le premier est parti... 

    Sans doute faut-il voir dans la continuité pour le moins étonnante de ces deux Pontificats (celui du Pape Benoît et celui du Pape François) un signe très fort que la succession apostolique est l'oeuvre de Dieu et non pas l'oeuvre des hommes. En effet, qui, mis à part Dieu, pourrait organiser les choses de façon aussi cohérente et aussi merveilleuse ?

       

    Humour

    La petite cheminée de la Chapelle Sixtine (13/03/13)

    Depuis que nos cardinaux sont entrés en Conclave, le monde entier a les yeux braqués sur la petite cheminée de la Chapelle Sixtine, au Vatican.

    Pour moi, cette fascination pour une simple cheminée est une preuve manifeste que l'Esprit Saint est à l'oeuvre dans l'Eglise actuellement. Oui, l'Esprit Saint agit et les gens "sentent" (tous à leur manière) Sa présence et Sa chaleur. Ils sentent que, comme le dit un dicton bien connu, il n'y a pas de fumée sans Feu !

       

    La création

    Neige blanche et fumée noire (12/03/13)

    Nous sommes le 12 mars 2013. Tandis qu'une grande partie de la France est paralysée par la neige, nos cardinaux entrent en Conclave pour élire le prochain Pape. Mon Dieu, comme c'est étonnant ! En ce temps de conversion qu'est le Carême, on a l'impression que les Français ont tous les yeux levés vers le ciel ! Quel temps fera-t-il demain ? Qui va nous "ouvrir le chemin" pour que nous puissions enfin arriver à destination ?

    Oui, en ce temps de conversion, nous attendons avec impatience que les routes blanches redeviennent noires... mais nous attendons aussi et surtout que la fumée noire devienne blanche !

        

    Humour

    Les faux prophètes (08/03/13)

    Il y a dans le monde de nombreux "prophètes" qui disent recevoir des messages de Jésus et de sa Mère (j'ai utilisé des guillemets car la Vierge de Medjugorje nous a appris que, dans ce domaine, il y avait beaucoup de menteurs).

    Souvent, certains de ces "prophètes" donnent l'impression de tout savoir de l'avenir : si le prochain Pape viendra de l'Est ou de l'Ouest, l'heure précise à laquelle la comète "x" ou "y" heurtera la terre, le jour exact où Jésus reviendra pour juger le monde...

    Non, rien de ce qui doit nous arriver ne semble leur échapper. En les écoutant, on a le sentiment que le Ciel les tient informés de tout.

    Et pourtant, bizarrement, aucun de ces "prophètes"-là n'a annoncé de manière claire et précise cet événement extrêmement important qu'est la renonciation du Pape Benoît XVI. Non, il semblerait même que personne n'ait vraiment vu venir cet événement qui, avouons-le humblement, a surpris tout le monde !

    Cela, je trouve, est tout à fait étonnant ! Comment le Ciel a-t-il pu ne pas avertir ces "prophètes" qui, habituellement, nous dévoile tout "dans les moindres détails" ? D'autant plus que Jésus et Marie (qui connaissent le cœur de chacun) étaient au courant de cette renonciation bien avant que le Pape ne l'annonce officiellement.

    Le silence pour le moins étrange de ces "prophètes" - qui sont d'ordinaire si bavards - a néanmoins l'avantage de me rassurer sur un point : contrairement à ce que leurs "révélations" pourraient parfois nous laisser croire, Jésus et Marie ne passent pas leur temps à répéter tout ce qu'ils savent sur les uns et sur les autres. Non, il apparaît que Jésus et Marie sont des gens discrets. Ils savent se taire et gardent beaucoup de choses secrètes !

        

    Réflexion

    La renonciation de Benoît XVI "fait écho" aux messages de la Vierge de Medjugorje (08/03/13)

    Quand on regarde le monde actuel, il nous apparaît clairement que les deux choses dont les hommes ont le plus besoin (y compris les chrétiens) sont les suivantes :

    1)-Sortir de ce tourbillon de paroles et d'activités qui entraîne l'être humain dans un rythme de vie toujours plus rapide et toujours plus destructeur.

    2)-Rentrer enfin dans l'intériorité en découvrant toute l'importance de la prière et de la conversion.

    En disant qu'il n'avait plus la force d'assumer la charge de Souverain Pontife et qu'il souhaitait maintenant servir l'Eglise par la prière, Benoît XVI a rejoint ("à sa façon") le besoin le plus urgent de notre société contemporaine.

    Et le fait qu'un Pape ait pu "incarner" ce besoin ("à sa façon") est un signe des temps très fort car, comme nous l'a dit la Vierge à Medjugorje, le Pape est le "Père spirituel de tous". La renonciation de Benoît XVI a donc une portée universelle et, à mon sens, cela nous interpelle d'autant plus fortement sur la gravité et sur l'urgence de la situation.

    En fait, à travers cet acte, j'ai le sentiment que Dieu nous invite tous ("à notre façon") à mettre nos pas dans ceux du Pape. Oui, c'est comme si chacun de nous était appelé à comprendre qu'il devait ralentir son propre rythme de vie, lui aussi, et revenir à plus d'intériorité.

    Cela va peut-être choquer certaines personnes, mais je trouve qu'il y a dans la renonciation de Benoît XVI quelque chose qui "fait écho" aux messages de la Vierge de Medjugorje.

         

    Réflexion

    La présence de la Vierge de Medjugorje à la première et à la dernière apparition publique du Pape Benoît XVI (28/02/13)

    Une réflexion de votre serviteur...

    L'élection du Pape Benoît XVI a eu lieu le 19 avril 2005.

    Quand le Saint Père est apparu pour la toute première fois en publique, depuis le balcon de la Basilique Saint Pierre au Vatican (le jour même de son élection), il était exactement 18h40.

    Comme nous étions à l'heure d'été, c'était également l'heure de l'apparition de la Sainte Vierge à Medjugorje.

    L'heure exacte de cette toute première apparition du Pape a été notée par sœur Emmanuel dans sa lettre d'information (au printemps 2005).

         

    La renonciation du Pape Benoît XVI a pris effet le 28 février 2013.

    Quand le Saint Père est apparu pour la toute dernière fois en publique, depuis le balcon de sa Résidence d'été à Castel Gandolfo (le jour même de son départ), il était exactement 17h40.

    Comme nous étions à l'heure d'hiver, c'était également l'heure de l'apparition de la Sainte Vierge à Medjugorje.

    L'heure exacte de cette toute dernière apparition du Pape a été signalée au journal télévisé de 20h de France 2 (le 28 février 2013).

        

    Alors, soyons-en certains : la Gospa a été présente d'une manière toute particulière du début à la fin de cet extraordinaire Pontificat. Nous le voyons, les "apparitions" du Saint Père et les apparitions de la Sainte Vierge fonctionnent ensemble !

        

    Très cher Pape, bravo pour le grand courage et la profonde humilité dont vous avez fait preuve au cours de ces années, et merci infiniment pour tout ce que vous nous avez apporté ! Nous ne vous oublierons jamais ! (>Je vous salue Marie...)

         

    Réflexion

    La renonciation de Benoît XVI : un coup de l'Esprit Saint pour renforcer l'Eglise ? (19/02/13)

    La renonciation de notre cher Pape Benoît XVI crée une situation particulière dans l'Eglise et, malgré la peine qu'a pu nous causer l'annonce de son départ, nous nous réjouissons de voir que l'Esprit Saint renouvelle toute chose. D'autant plus que ce que Dieu est en train de réaliser correspond peut-être à un besoin "actuel".

    Je m'explique : en réfléchissant à cet événement, on se dit que la présence d'un Pape "à la retraite" (ou d'un Pape "émérite", si vous préférez) sera certainement une aide très précieuse pour le Pape qui sera élu lors du prochain Conclave.

    En effet, ce dernier pourra facilement demander à voir le premier s'il a besoin d'un conseil ou d'un avis. Et en ces temps où l'Eglise est si durement attaquée et où les Papes font l'objet de tellement de critiques, cela pourra donner une "force supplémentaire" au Pape en activité.

    En tous les cas, il faut voir les choses d'une manière positive. Avec l'aide de Dieu, il est certain que l'Eglise tout entière saura tirer parti de cette situation nouvelle. Et vous verrez que la grande famille des enfants de Dieu, si elle sait avancer avec confiance et rester ouverte à l'Esprit Saint, en ressortira renforcée !

        

    Ils l'ont dit

    Mirjana demande que l'on prie pour le Pape Benoît XVI (14/02/13)

    Voici ce qu'a dit la voyante Mirjana à Trieste (en Italie), le 9 février 2013 (soit deux jours avant l'annonce de la renonciation du Pape), devant une foule de 2000 personnes (source : Medjugorje Today / traduit par mes soins à partir de la version anglaise) :

    Comme votre sœur, et parce que je sais tout ce que Notre Dame nous prépare, je vous le demande : aimez. Aimez vos prêtres. Aidez-les, priez pour eux, et notamment pour notre Saint Père. Spécialement pour lui, qui a beaucoup besoin de votre aide en ces temps que nous vivons. De notre aide, de nos prières, de notre amour, pas de nos jugements.

       

    Réflexion

    Benoît XVI : grand serviteur de l'Eglise et grand témoin de l'Amour désintéressé de Dieu (13/02/13)

    Une réflexion de votre serviteur pour essayer de comprendre ce que le Pontificat et la renonciation de notre Pape Benoît XVI (que nous n'avons pas à juger) nous disent de l'Amour de Dieu.

        

    Dans notre monde actuel, beaucoup de gens recherchent les deux choses suivantes : avoir la première place et la garder.

          

    Du début à la fin de son Pontificat, Benoît XVI a été le témoin (à sa façon) que les choses devaient fonctionner de manière très différente dans l'Eglise.

    En effet, en reconnaissant qu'il n'avait jamais voulu devenir Pape, le Saint Père nous a montré que le fait d'accéder à une haute responsabilité ecclésiale n'était pas le résultat d'une ambition personnelle.

    Par ailleurs, en disant humblement que son état de santé l'obligeait à renoncer à sa charge, il nous a montré (à sa façon) qu'un chrétien ne devait pas se sentir "propriétaire" de la place d'honneur qu'il occupait. Tout nous vient de Dieu. Rien ne nous appartient.

          

    Le mot "service" ressort très nettement de ce Pontificat, et c'est là quelque chose qui doit sûrement interpeller très fortement notre monde miné par l'arrivisme !

          

    Derrière ce Pontificat se cache également le grand mystère de la volonté de Dieu. Dieu a le pouvoir de nous envoyer quelque part sans que nous l'ayons souhaité ni même mérité et, ensuite, de nous envoyer ailleurs sans que nous ayons démérité.

    Et si c'était cela que Dieu avait voulu nous rappeler à travers notre Pape ? Qui connaît les plans de Dieu ?

    En tous les cas, une chose est sûre : Dieu nous aime tous immensément et l'Amour qu'il nous porte est gratuit et totalement désintéressé. Contrairement à l'amour humain, l'Amour de Dieu ne s'impose pas, n'étouffe pas, n'enferme pas, n'emprisonne pas... Il respecte l'autre et le laisse libre jusqu'au bout.

    Le grand esprit de liberté dans lequel le Pape Benoît XVI a fait le choix de renoncer à sa charge nous a permis de nous ressouvenir de cette grande vérité.

        

    Alors, que notre tristesse se change en joie : Merci, Seigneur, pour ce grand serviteur de l'Eglise et pour ce grand témoin de l'Amour désintéressé de Dieu !

        

    Medjugorje

    La Vierge de Medjugorje parle du Pape Benoît XVI (12/02/13)

    Le 17 août 2012, lors de la rencontre du groupe de prière du voyant Ivan à la Croix Bleue, la Vierge de Medjugorje a donné un message qui ne ressemble à aucun autre. Ce message résonne aujourd'hui d'une manière un peu particulière (source : Terry Colafrancesco  / traduit par mes soins à partir de la version anglaise) :

    Chers enfants, aujourd'hui encore, d'une manière spéciale, je vous appelle à prier pour mes prêtres, mes bien-aimés, pour les évêques et pour le Saint Père. Priez, chers enfants, pour mes bergers. Priez plus que jamais. La Mère prie en union avec vous et elle est avec vous. C'est pourquoi, persévérez dans la prière et priez ensemble avec moi à mes intentions. Merci, chers enfants, d'avoir répondu à mon appel aujourd'hui encore.

         

    Réflexion

    Les voyants de Medjugorje nous aident à mieux comprendre qui sont les martyrs (29/01/13)

    Que se passerait-il si Dieu nous proposait aujourd'hui de mourir martyr ? J'imagine déjà nos réponses : "Excuse-moi, Seigneur, mais j'ai un article particulièrement intéressant à poster sur mon blog demain !", "C'est impossible, j'ai une rencontre paroissiale en fin de semaine !", "Je ne peux pas, j'ai un voyage très important à faire dans trois mois !"...

    C'est fou comme le futur peut parfois peser de tout son poids et, ainsi, nous arracher à l'instant présent.

    Les martyrs, eux, n'avaient pas besoin de demain pour être heureux. Ils vivaient l'aujourd'hui de leur vie de manière intense. A chaque minute et à chaque seconde, ils mettaient Dieu au-dessus de tout.

    Les voyants de Medjugorje font partie des gens qui nous aident à mieux comprendre cela. En effet, voici ce qu'a dit la voyante Mirjana le 3 octobre 2009 à l'Oasis de la Paix, à Medjugorje (traduit par mes soins à partir de la version anglaise) : "Je suis mère et j'ai deux filles. Comme toutes les mères normales, je donnerais ma vie pour elles. Mais quand je suis avec Notre Dame, mes filles n'existent pas. Il y a seulement un grand désir qu'elle m'emporte avec elle".

    En lisant ces paroles et en essayant de bien me rendre compte de la force tout à fait incroyable qui s'en dégage, je me dis que les martyrs doivent forcément être des gens qui, à l'intérieur d'eux-mêmes, vivent comme s'ils voyaient le Ciel eux aussi. En effet, comment pourrait-on accepter de quitter tout ce que nous avons ici-bas, si ce n'est parce que nous sommes en relation très étroite avec quelque chose qui est infiniment plus précieux que tout le reste ?

    Pour moi, les martyrs sont donc des gens qui vivent d'une manière particulièrement forte ces paroles que la Vierge de Medjugorje nous a données le 28 juin 1981 : "Que ceux qui ne voient pas croient comme ceux qui voient".
        

    Concile 

    Le Concile Vatican II nous dit que l'Esprit Saint rajeunit l'Eglise (17/01/13)

    Voici un petit extrait d'un texte du Concile Vatican II qui est cité par le Pape Jean-Paul II dans sa lettre encyclique Dominum vivificantem (1986) :

    L'Esprit demeure dans l'Eglise et dans le coeur des fidèles comme dans un temple (cf. 1 Co 3,16; 6,19), et en eux il prie et atteste leur condition de fils de Dieu par adoption (cf. Ga 4,6; Rm 8,15-16.26). Cette Eglise qu'il introduit dans la vérité tout entière (cf. Jn 16,13), qu'il unifie par la communion et le ministère, l'Esprit lui fournit ses moyens d'action et la dirige par la diversité de ses dons hiérarchiques et charismatiques, et il l'embellit par ses fruits (cf. Ep 4,11-12; 1 Co 12,4; Ga 5,22). Par la vertu de l'Evangile, il rajeunit l'Eglise et il la renouvelle sans cesse, l'acheminant à l'union parfaite avec son Epoux.

        

    Enseignement

    Isaac de l'étoile nous parle des points communs entre la Vierge Marie et l'Eglise (18/12/12)

    Voici un extrait d'un sermon d'Isaac de l'étoile pour l'Assomption (source : le "Livre des Jours") :

    Ce Christ unique est le Fils d'un seul Dieu dans le ciel et d'une seule mère sur la terre. Il y a beaucoup de fils, et il n'y a qu'un seul fils. Et de même que la tête et le corps sont un seul fils et plusieurs fils, de même Marie et l'Eglise sont une seule mère et plusieurs mères, une seule vierge et plusieurs vierges. L'une et l'autre sont mères; l'une et l'autre, vierges. L'une et l'autre ont conçu du Saint Esprit, sans attrait charnel. L'une et l'autre ont donné une progéniture à Dieu le Père, sans péché. L'une a engendré, sans aucun péché, une tête pour le corps; l'autre a fait naître, dans la rémission de ses péchés, un corps pour la tête. L'une et l'autre sont mères du Christ, mais aucune des deux ne l'enfante tout entier sans l'autre. Aussi c'est à juste titre que, dans les Ecritures divinement inspirées, ce qui est dit en général de la vierge mère qu'est l'Eglise, s'applique en particulier à la Vierge Marie; et ce qui est dit de la vierge mère qu'est Marie, en particulier, se comprend en général de la vierge mère qu'est l'Eglise. Et lorsqu'un texte parle de l'une ou de l'autre, il peut s'appliquer presque sans distinction et indifféremment à l'une et à l'autre.

        

    Chine

    Pourquoi le gouvernement chinois veut-il contrôler l'Eglise de Chine ? (15/12/12)

    Il y a beaucoup de catholiques, en Chine : 23 millions d'après le gouvernement chinois, et 130 millions d'après les ONG.

    Récemment, dans ma paroisse, un conférencier a expliqué pourquoi le gouvernement chinois cherchait autant à contrôler l'Eglise de Chine (ce qui, comme nous le savons, a conduit à l'apparition de deux "Eglises" dans ce pays : l'une qui est contrôlée par l'Etat, et l'autre qui est en lien avec le Vatican).

    Ce conférencier a dit que pendant très longtemps, les Européens avaient eu l'habitude de s'installer dans les ports de Chine et d'y créer des sortes de "micro-états" dans lesquels ils faisaient absolument tout ce qu'ils voulaient. Ces "micro-états" fonctionnaient tout à fait indépendamment des autorités officielles et les Européens y régnaient en maîtres. C'est depuis ce temps, d'après le conférencier, que les Chinois ont énormément de mal à supporter toute présence étrangère sur leur territoire.

        

    Pologne
    La foi des Polonais (14/12/12)

    Récemment, dans ma paroisse, un conférencier a raconté une histoire très intéressante :

    Cet été, il est allé en vacances en Pologne. Dans la petite ville où il a séjourné, il y avait pas moins de cinq Messes le dimanche matin. Parfois, la foule était tellement nombreuse que les gens ne pouvaient pas tous rentrer dans l'église. Ils devaient alors suivre la Messe dehors.

    Depuis sa chambre d'hôtel, ce conférencier a été marqué par une chose : au moment de l'élévation de l'hostie, tous les gens qui se trouvaient dehors s'agenouillaient, directement sur la chaussée. C'est là une image très forte, vous ne trouvez pas ?

    Que se serait-il passé si cela s'était produit en France ? On aurait dit qu'il s'agissait d'une prière de rue et on aurait cherché à l'interdire !
        
    Episcopat
    Quelques évêques français dont le Cardinal Jean-Marie Lustiger a fait la promotion à Rome (05/12/12)
    Voici un extrait du livre d'Henri Tincq : "Jean-Marie Lustiger, le Cardinal prophète" (2012) :
    Il est le "faiseur de rois", l'homme le plus influent pour les nominations aux grandes fonctions dans l'Eglise de France. A Paris, il ajoute ou retranche des noms à la terna, la liste des trois noms de "candidats" à l'épiscopat préparée à la nonciature avant d'être adressée à Rome (...).
    La liste est longue des anciens collaborateurs, vicaires généraux ou auxiliaires de Paris dont il a fait la promotion à Rome. Citons à titre d'exemples André Vingt-Trois, ex-archevêque de Tours, qui lui succédera à Paris en 2005; Guy Gaucher, qui enseigna pour lui à Orléans et à Paris, nommé évêque à Meaux et à Lisieux, aujourd'hui retiré; Maurice de Germiny, ancien secrétaire particulier devenu évêque de Blois; Eric Aumonier, nommé à Versailles; Jacques Perrier à Chartres, puis à Lourdes; Guy Thomazeau à Beauvais et Montpellier, retiré; Jean-Michel di Falco à Gap; Georges Soubrier à Nantes, retiré. Pierre d'Ornellas, archevêque de Rennes, est membre de Notre Dame de Vie, un institut séculier dont la spiritualité est chère à Jean-Marie Lustiger, tout comme Jean-Pierre Cattenoz, évêque d'Avignon. D'anciens curés de paroisses parisiennes comme Michel Dubost, Philippe Breton ou Jean-Yves Riocreux ont aussi fait leur entrée dans l'épiscopat. Ses soutiens sont politiquement équilibrés. Il fait nommer des personnes classées "à droite" sur l'échiquier épiscopal - si cette qualification a une pertinence - comme Pierre Raffin à Metz, Henri Brincard au Puy, Guy Bagnard à Belley. Mais aussi typées "à gauche" comme Albert Rouet, évêque de Poitiers, Michel Guyard au Havre, Olivier de Berranger à Saint-Denis, aujourd'hui retirés. Cette liste de réseau "lustigérien" dans l'épiscopat ne s'arrête pas à ces noms.

        

    Paroisses

    "Au diable la tiédeur", du Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine (03/12/12)

    Dans les médias chrétiens, on parle souvent du Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine car il a redonné vie à une paroisse de Marseille où il n'y avait plus de fidèles.

    Voici quelques réflexions concernant son dernier livre Au diable la tiédeur (2012).

         

    Le Père Michel-Marie est un prêtre extrêmement sensible. Peut-être devrait-on même parler d'hypersensibilité, à son sujet. Je ne sais pas. En tous les cas, son livre est "sur-vitaminé". Chaque phrase est un concentré de sens et chaque mot, à lui seul, raconte une histoire. C'est un peu comme si Saint Exupéry et le Saint Esprit avaient cherché à "unir leurs forces" pour écrire un ouvrage à deux ! C'est très profond. Et même si la grande richesse de l'expression entraîne parfois des "télescopages d'idées" qui rendent la lecture de certains passages un peu ardue, on se sent atteint en plein cœur.

         

    Malgré cela, j'ai regretté une chose : cet ouvrage, qui est un grand appel au changement (et qui s'adresse aux prêtres ainsi qu'à tous les passionnés du Christ), ne donne pas véritablement de méthode pour changer. Le Rosaire et le jeûne alimentaire, par exemple, sont à peine évoqués.

    Pour réveiller la foi de ses semblables, l'auteur insiste beaucoup sur la nécessité de revenir à certaines valeurs comme l'amitié, la volonté, le travail, la patience, l'humilité...

    C'est très bien, mais cela sera-t-il suffisant pour que les beaux fruits qui ont poussé à Marseille, grâce au Père Michel-Marie, apparaissent également dans d'autres paroisses de notre pays ? 

       

    Comment faire pour ne pas rester uniquement les spectateurs de ces retours à la foi qui se produisent ici ou là, dans le monde ? Comment faire pour ne pas être condamné à voir en ces conversions le fruit du charisme "mystérieux" et "inaccessible" d'une seule et unique personne ? Comment faire pour que le même genre de prodiges s'opèrent également dans nos paroisses ?

    Au diable la tiédeur ne lève pas vraiment le voile sur ce mystère. Le Père Michel-Marie nous éclairera peut-être un peu plus dans son prochain livre, à moins qu'il ne l'ait déjà fait dans de précédents ouvrages...

        

    En attendant, les impatients peuvent savoir qu'il est possible de trouver dès à présent des réponses à toutes ces questions... à Medjugorje !
        

    Catéchèse 

    Le jour où le Cardinal Ratzinger a désavoué les évêques de France (03/12/12)

    Voici un extrait du livre d'Henri Tincq : "Jean-Marie Lustiger, le Cardinal prophète" (2012) :

    L'archevêque de Paris fait venir en France, en janvier 1983, le cardinal Joseph Ratzinger. Les deux conférences que prononce, à Lyon et à Paris, le préfet de la congrégation romaine pour la doctrine de la foi sonnent comme un désaveu des méthodes catéchétiques initiées par les évêques français en 1980.

    Le "catéchisme national" de 1947, par questions-réponses à apprendre par coeur, a été supprimé au profit d'un manuel appelé Pierres vivantes, à la pédagogie plus innovante, proposant à l'enfant des choix de textes et d'articles de foi. Le renoncement à un exposé systématique de la doctrine chrétienne et de l'enseignement de l'Eglise suscite un tollé dans les milieux intégristes qui organisent une campagne de dénonciations à Rome.

    A Lyon et à Paris, le cardinal Ratzinger prend leur parti, dénonce "la grande misère de la catéchèse nouvelle" et qualifie de "première et grave faute" la suppression du catéchisme national. La majorité des évêques français se sentent désapprouvés et blessés. Ils vont devoir remettre en chantier leur manuel. Mais Jean-Marie Lustiger a choisi son camp - celui de Rome - et pris ses distances avec la catéchèse française. Il est accusé de manquer de solidarité avec ses confrères.
        

    Réseaux

    Virginie Tellenne pense que les réseaux associatifs catholiques sont tièdes et divisés (01/12/12)

    Voici un extrait d'un article qui est paru dans "Pèlerin" le 29 novembre 2012. Il y est question de l'humoriste Virginie Tellenne (alias Frigide Barjot), qui a coordonné l'organisation des manifestations contre le mariage homosexuel le 17 novembre 2012 :

    Début septembre, convaincue qu'il faut descendre dans la rue contre le "mariage pour tous", elle prend l'initiative de la manifestation du 17 novembre. Extérieure aux réseaux associatifs catholiques, dont elle déplore la tiédeur et les divisions, l'énergumène parvient à les réunir autour d'elle, avec des électeurs de gauche, des personnes homosexuelles, des athées et des croyants d'autres religions. Avec 100 000 à 200 000 participants, le succès de l'opération lui a donné raison.

          

    Baptême 

    Les prêtres devraient-ils pouvoir baptiser les adultes ? (01/12/12)

    Voici deux extraits du dernier livre du Père Michel-Marie Zanotti-Sorkine "Au diable la tiédeur" (2012) :

    1)-Tout prêtre devrait pouvoir baptiser un adulte quand il le juge prêt. Si je pouvais mourir pour que cette liberté soit offerte, je le ferais ! Ne fais pas du catéchuménat un absolu ! Le moyen n'est pas la fin. Et c'est par ce genre de confusion que se fabriquent en masse les incroyants.

    2)-Quand donc les évêques permettront-ils à chaque prêtre de baptiser un adulte quand il le jugera bon ? Un peu d'eau sur un front, ce n'est pourtant pas la mer à boire. J'attends.

        

    Medjugorje

    Pourquoi les évêques de France ne parlent-ils pas de Medjugorje ? (24/01/12)

    Un texte à découvrir ici >> 

        

    Réflexion 
    Deux raisons pour lesquelles les prêtres ne doivent pas abandonner les messes de funérailles (16/07/11)
    Aujourd'hui, pour des raisons liées à la baisse du nombre de prêtres, les funérailles sont souvent célébrées par des laïcs.
    Toutefois, le catéchisme de l'Eglise Catholique rappelle bien que l'eucharistie a toute sa place au moment des funérailles : "Lorsque la célébration a lieu dans l'Eglise, l'Eucharistie est le cœur de la réalité Pascale de la mort chrétienne" (paragraphe 1689 du CEC).
    Personnellement, je trouve que c'est bien qu'un prêtre puisse célèbrer des funérailles. Voici deux raisons principales :
    1)-Première raison :
    S'il y a une eucharistie, on est certain que tous les gens présents dans l'assemblée prient sérieusement, et en même temps, pour le défunt (notamment au moment de la communion). En effet, c'est le jour de ses funérailles et les pensées de chacun sont tournées vers lui. Et quand on sait le prix d'une prière pendant la communion (c'est-à-dire quand Jésus est en nous), alors on se dit que ce moment est vraiment essentiel.
    Mais si, comme c'est le cas aujourd'hui, on ne célèbre pas d'eucharistie mais que l'on invite simplement les gens présents aux funérailles à participer à la prochaine messe paroissiale (où le nom du défunt sera cité avec celui des autres morts de la semaine), alors on n'est pas certain que les gens présents lors de cette messe paroissiale penseront vraiment au défunt. Ils entendront son nom, c'est certain, mais beaucoup ne le connaîtront pas. La prière sera donc moins fervente, moins profonde.
    2)-Deuxième raison :
    Je dirais aussi que les funérailles sont un moment où il y a le plus de chance d'y avoir des non-croyants, dans l'assemblée. En effet, les non-croyants ne viennent ni aux messes dominicales ni aux confessions. Par contre, par amitié pour une famille en deuil, ils peuvent volontiers venir à des funérailles. Et c'est là une occasion "rêvée", pour un prêtre, de les rejoindre.
    Bien sûr, on peut également voir des non-croyants dans certaines célébrations particulières : baptêmes, premières communions, mariages... mais "l'avantage" (si je puis dire) d'une messe de funérailles est que c'est un moment particulier où l'on est plus disposé à écouter des choses ayant trait au sens de la vie, à la vie après la vie, à l'existence de Dieu. Les funérailles sont peut-être même le moment le plus propice pour faire jaillir des conversions...
        
    Florilège
    Divers articles importants
    1)-Le "sacerdoce" des laïcs >>
    2)-Les confessions communautaires
    >>

    3)-Les jeunes désertent les églises :
    la faute aux parrains et marraines ? >> 
    4)-Peut-on communier et se confesser quand on vit ensemble sans être mariés ? >>


  • Vie des Saints
    DON BOSCO ET LE CELEBRE MIRACLE DES 300 JEUNES PRISONNIERS DE TURIN (11/01/15)
    Voici un extrait de la vie de Don Bosco qui est tiré du livre du Père Gaston Courtois : "Jean Bosco, l'ami des jeunes".
    Parmi les jeunes de Turin, il y en avait pour qui Don Bosco se sentait une pitié et un attachement particuliers. C'était les prisonniers répartis au nombre de trois cents dans les diverses prisons de la ville (...).
    Emu de les voir prendre leurs courtes récréations dans des cours sans soleil, il résolut de leur procurer une bonne journée de grand air et de liberté (...).
    A cette proposition audacieuse, le directeur des prisons s'écria : "Mais voyons, ce que vous demandez là est impossible. Jamais cela ne s'est fait. Et puis, il vont tous s'échapper..." (...)
    Sans se troubler, Don Bosco demanda une audience au ministre Urbain Rattazzi. Ce dernier admirait beaucoup Don Bosco. Il trouva sa proposition un peu étrange mais, désireux de lui être agréable, il lui dit : "Choisissez votre jour. Je vous donnerai les forces de police nécessaires pour encadrer tous ces vauriens".
    -"Non, Monsieur le Ministre, répondit Don Bosco, je ne veux personne. C'est la liberté tout entière que je vous réclame pour eux pendant toute la journée. Je vous promets de les ramener au complet pour le soir".
    Devant une telle affirmation, le ministre répondit : "Faites comme vous voudrez". Et il donna une autorisation en règle (...).
    C'est ainsi qu'un beau matin, les portes des prisons s'ouvrirent et que les trois cents garnements, rayonnants de joie, s'en furent à travers la campagne, sous la seule conduite de Don Bosco.
    Un âne portait le déjeuner que l'on devait manger sur l'herbe. Don Bosco organisa des jeux et raconta de belles histoires.

    Ils étaient tous tellement heureux que, pour manifester leur reconnaissance, ils l'obligèrent à monter sur l'âne. Ils agitaient devant lui des bouquets de feuillage qu'ils avaient cueillis. Et Don Bosco rentra au milieu d'eux comme Jésus le jour des Rameaux.
    Personne ne manquait à l'appel. Les gardiens n'en croyaient pas leurs yeux.
    Evidemment, pour réussir des coups comme cela, il faut être un saint !
        
     
    Citation
    SAINTE THERESE DE L'ENFANT-JESUS NOUS DIT CE QU'IL FAUT FAIRE QUAND ON NE PEUT PAS PRIER (15/12/14)
    Un prêtre a dit un jour : "Si vous voulez grandir en sainteté, grandissez dans les petites choses".
    Voici une citation de sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus qui va tout à fait dans le même sens :

    Quand je ne sens rien, que je suis incapable de prier, de pratiquer la vertu, c'est alors le moment de chercher de petites occasions, des riens qui font plus de plaisir à Jésus que l'empire du monde, ou même que le martyre souffert généreusement. Par exemple, un sourire, une parole aimable alors que j'aurais envie de ne rien dire ou d'avoir l'air ennuyé, etc.
        
     
    Citation
    QUI SONT LES SAINTS ? (24/11/14)
    Voici une citation de saint François de Sales (rapportée par le Père Descouvremont dans son livre : "Méditer avec sainte Thérèse de Lisieux") : Les saints sont à l'Evangile ce que la musique jouée est à la musique notée.

        
    Citation
    GILBERT CESBRON NOUS PARLE DE LA SAINTETE (05/05/14)
    Voici une citation de Gilbert Cesbron : Il n'y a pas d'orgueil à vouloir être un saint : c'est seulement l'instinct de conservation de l'âme.

        
     

    Franciscains
    JACOPONE DE TODI (08/04/14)

    L'Eglise met parfois en lumière des gens à la personnalité et au parcours tout à fait étonnants. C'est le cas de Jacopone de Todi, à qui est attribué le célèbre texte du Stabat Mater.
    Voici ce que le Père Damien Vorreux nous dit à son sujet (source : Sainte Claire d'Assise, documents) :
    Tertiaire puis frère mineur, Jacopone de Todi (1236-1306 env.) est l'un de ces prophètes inquiets pour temps troublés, personnage mêlant la poésie, la mystique et l'exaltation.
    Très engagé dans le conflit des Spirituels, il se déchaîna contre le Pape Boniface VIII, fut excommunié, emprisonné, puis se retira chez les clarisses de San Lorenzo, près de Todi, où il fut enterré (avant d'être définitivement inhumé à San Fortunato de Todi).
    Il est inscrit comme bienheureux au calendrier de l'Ordre.
    Plus de renseignements ici >>
        

    Réflexion
    L'IMPORTANCE DE SE CONVERTIR DANS LES PETITES CHOSES (24/03/14)
    Il y a beaucoup de saints qui insistent sur le fait que la conversion doit passer d'abord et avant tout par les petites choses de la vie quotidienne.
    C'est là un point vraiment important car en observant les gens, on s'aperçoit que l'oeil humain est très sensible au détail. Je pense surtout aux non-croyants qui nous regardent vivre, en disant cela, et que la Vierge de Medjugorje nous demande de ramener à la foi par notre exemple.
    Oui, l'oeil humain est très sensible au détail et un simple détail qui cloche peut, à lui tout seul, décevoir profondément les autres et faire s'effondrer dans leur coeur toute la confiance qu'ils avaient mise en nous.
    Prenons un exemple amusant pour illustrer cela, celui du magicien américain David Copperfield et de son numéro du "Vol".
    Pendant le numéro, il s'élève dans les airs et semble voler comme un oiseau. C'est fabuleux ! Les gens sont éblouis ! A un moment donné, on a même l'impression qu'il passe entre des anneaux et qu'il vole à l'intérieur d'une grande boite transparente. Quel prodige ! L'attention est à son comble !
    Et puis, il suffit d'un seule seconde, d'une toute petite seconde pendant laquelle l'angle de la caméra et l'éclairage vont involontairement mettre en évidence l'un des fils qui le maintiennent en l'air... et voilà que l'émerveillement retombe !
    Et bien je crois qu'il en va de même avec les non-croyants. Nous pouvons leur faire les plus beaux discours et leur montrer les plus belles oeuvres, si à un moment donné ils notent en nous un petit détail qui contredit complètement ce que nous leur disons ou ce que nous leur montrons, alors ils ne nous croient plus et ils s'éloignent de la foi. D'où l'importance de ne pas négliger les petites choses.
         
    Vie des Saints
    LE TEMOIGNAGE DE SOEUR LUCIE SUR LA SAINTETE DE SAINTE CLAIRE D'ASSISE (09/12/13)
    Lors du procès de canonisation de Sainte Claire, sœur Lucie a donné son témoignage et elle a parlé de la sainteté de Sainte Claire. Voici deux petits extraits de ce qu'elle a dit (le "elle" fait référence à sœur Lucie) :
    1)-On lui demanda en quoi consistaient cette sainteté et cette bonté. Elle répondit : en humilité, douceur, droiture et patience.
    2)-A quoi se voyait cette sainteté ? Elle dit : dans les dures macérations de sa chair et dans la grande rigueur de sa vie; et parce qu'elle mettait tous ses soins à plaire à Dieu et à instruire les sœurs dans l'amour de Dieu; et elle avait beaucoup de compassion pour les sœurs, pour leur âme comme pour leur corps. Et le témoin ajouta qu'à moins d'avoir la science des saints, elle ne pourrait décrire toute la bonté et toute la sainteté qu'elle avait constatées en madame Claire.
        
     
    Citation
    LES DEUX ADMIRATIONS DES ESPRITS BIENHEUREUX (16/09/13)
    Voici une très belle citation de Saint François de Sales :
    Les esprits bienheureux sont ravis de deux admirations : l'une, pour l'infinie beauté qu'ils contemplent; l'autre, pour l'abîme infini qui reste à voir en cette même beauté.
        
     
    Citation
    SAINT FRANCOIS DE SALES NOUS PARLE DE LA SAINTETE
    (04/07/13)
    Voici trois citations de Saint François de Sales. La première nous permet de compléter la célèbre phrase de Saint Bonnaventure qui disait que le secret des secrets était la conversion du désir.
    1)-L'espérance est mère du désir car ce qu'on espère, on le désire.
    2)-Qu'est-ce que la vie des saints, sinon autre chose que l'Evangile mis en oeuvre ? Il n'y a pas plus de différence entre l'Evangile écrit et la vie des saints qu'entre une musique notée et une musique chantée.
    3)-Les vertus qui croissent dans les temps de prospérité sont ordinairement minces et faibles. Celles qui naissent dans les afflictions sont fortes et fermes... Les meilleurs vins poussent entre les pierres.
        

    Citation
    THERESE DE LISIEUX NOUS PARLE DES PETITES IMPERFECTIONS DES AMIS DE JESUS (26/05/13)
    Voici une citation de Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus :
    Le cœur de Jésus est bien plus attristé des mille petites imperfections de ses amis que des fautes, même graves, que commettent ses ennemis.
         
    Citation  

    QU'EST-CE QUE LA SAINTETE ? (21/04/13) Voici une citation du Cardinal Lustiger : La sainteté humaine est essentiellement soif du pardon de Dieu.
        
    Citation
    COMMENT GRANDIR EN SAINTETE (13/04/13)
    Voici une citation du Cardinal Lustiger :
    Recevoir comme une grâce ce que Dieu nous demande comme un devoir, et comme un don d'amour et de liberté ce qu'il nous propose comme une loi de perfection et de commandement. (...) C'est accepter que ce ne soit pas nous qui fassions notre sainteté, mais Dieu en nous.
        
    Citation
    LA COMMUNION DES SAINTS (05/04/13)
    Voici une citation du Cardinal Lustiger qui peut nous aider à mieux comprendre ce qu'est la communion des saints :
    En chaque chrétien qui prie, c'est l'Eglise entière qui prie et le soutient dans sa prière. Réciproquement, chaque chrétien qui prie le fait avec toute l'Eglise et soutient tout autre chrétien qui prie.
        
    Pensée
    LA JOIE DES SAINTS QUI ONT CHOISI LES DERNIERES PLACES (27/01/13)
    Les gens qui cherchent à occuper les premières places sont tellement nombreux, dans ce monde, que cela ne va pas sans créer de gros problèmes : rivalités, querelles, jalousies, convoitises, conflits d'intérêts...
    A partir de là, on se dit que la joie des saints qui ont choisi d'occuper les dernières places (pauvreté, solitude, austérité, humiliations...), au cours de leur vie terrestre, venait peut-être en partie du fait que ces saints se sentaient beaucoup plus libres que les autres hommes de leur époque, et ce parce qu'ils marchaient sur une route qui n'était absolument pas embouteillée !
        
    Citation
    LE BIENHEUREUX MARIE-JOSEPH CASSAN NOUS DIT CE QU'IL FAUT POUR DEVENIR SAINT (20/01/13)
    Voici deux citations du Bienheureux Marie-Joseph Cassan (1878-1903), un prêtre et moine Français de Toulouse :
    1)-Que faut-il pour devenir saint ? Tout simplement le vouloir.
    2)-(au sujet de la conversion des moeurs) Tendre du bien au mieux et du mieux au parfait.
        
    Medjugorje
    LA VIERGE DE MEDJUGORJE NOUS DIT COMMENT DEVENIR HUMBLE (17/01/13)
    Voici une locution reçue par Jelena le 10 février 1984 :
    Priez et jeûnez ! Je désire de vous l'humilité. Mais vous ne pouvez devenir humbles que par la prière et le jeûne.
         
    Citation
    FREDERIC OZANAM NOUS PARLE DES SAINTS (30/12/12)
    Un saint patron n'est pas une enseigne banale, pour une Société. C'est une vie qu'il faut continuer, un coeur auquel il faut réchauffer son coeur, une intelligence où l'on doit chercher des lumières.
        
    Témoignage
    SAINTETE, MALADIES PSYCHOLOGIQUES ET PROBLEMES PSYCHIQUES (19/08/12)
    Je connais une personne âgée qui est très profondément chrétienne. Elle prie trois heures par jour, comme le demande la Vierge de Medjugorje.
    Au cours de sa vie, elle s'est occupée de plusieurs membres de sa famille qui étaient atteints de la maladie d'Alzheimer, et ce bien qu'elle n'ait reçu aucune formation pour cela. Simplement, elle ne voulait pas mettre ces malades à la maison de retraite. Elle voulait rester auprès d'eux.
    Un jour, elle m'a dit une chose qui m'a beaucoup marqué. Elle m'a dit : "Tu sais, la psychologie et le psychisme de l'homme sont des choses fragiles qui peuvent se détraquer. On peut parfois avoir à faire face à des dérèglements intérieurs, à des troubles, à des problèmes complexes... Et il faut apprendre à avancer avec cela. Mais tu sais, quand on parle de sainteté, il ne s'agit pas d'autre chose. C'est tout des trucs comme ça !
    Cette personne, vous le voyez, porte un regard intéressant sur la sainteté. Elle considère que la sainteté est un combat qui se joue d'abord et avant tout au niveau psychologique et psychique.
    De la même façon que les grands sportifs sont toujours ceux qui ont le plus de problèmes physiques (entorses, élongations, douleurs et fragilités diverses...), elle pense que ceux qui marchent sur le chemin de la sainteté peuvent parfois être confrontés à des "douleurs" et à des "fragilités" au niveau de cette "ossature invisible" qu'est notre psychologie.
    Pour la personne dont je vous parle, il ne faut pas avoir peur des problèmes de cet ordre. Il faut porter sa croix avec courage. Ca fait partie de la vie.
        
    Citation
    MARIJA PAVLOVIC-LUNETTI NOUS PARLE DE L'APPEL A LA SAINTETE (09/08/12)
    Voici une phrase de Marija Pavlovic-Lunetti (source : DVD du 30ème anniversaire des apparitions de Medjugorje) :
    Il n'existe pas de personnes qui ne seraient pas appelées à la sainteté.
        
    Citation
    LE PAPE BENOIT XVI NOUS DONNE LA DEFINITION DE LA SAINTETE (21/07/12)
    Voici un petit extrait d'une homélie que le Pape Benoît XVI a faite en République Tchèque le 28 septembre 2009 :
    Aujourd'hui on a besoin de personnes qui soient "croyantes" et "crédibles", prêtes à répandre dans tous les milieux de la société ces principes et ces idéaux chrétiens dont s'inspire leur action. C'est cela la sainteté, vocation universelle de tous les baptisés, qui pousse à accomplir son devoir de fidélité et courage, regardant non pas son propre intérêt égoïste, mais le bien commun, et recherchant à tout moment la volonté divine.
        
    Ecrits de Saints
    SAINT AUGUSTIN NOUS PARLE DES GENS QUI CRITIQUENT LES AUTRES (14/07/12)
    Voici un extrait d'un sermon de Saint Augustin sur l'Ancien Testament (source : le "Livre des Jours") :
    Ne prétendons aucunement que notre vie est vertueuse et que nous sommes sans péché. Pour que notre vie mérite l'éloge, demandons pardon. Les hommes sans espérance, moins ils font attention à leurs propres péchés, plus ils sont curieux des péchés d'autrui. Ils ne cherchent pas ce qu'ils vont corriger, mais ce qu'ils vont critiquer. Et puisqu'ils ne peuvent pas s'excuser, ils sont prêts à accuser les autres. Ce n'est pas l'exemple de prière et de satisfaction envers Dieu que nous donne le psalmiste lorsqu'il dit : Car mon crime, moi, je le reconnais; et mon péché est toujours devant moi. Celui-là n'était pas attentif aux péchés d'autrui. Il invoquait son propre témoignage contre lui-même. Il ne se flattait pas, mais il s'examinait, il descendait profondément en lui-même. Il ne se pardonnait pas et c'est justement pour cela qu'il pouvait demander sans impudence d'être pardonné.
    Tu veux te réconcilier avec Dieu ? Apprends à te comporter de telle sorte que Dieu se réconcilie avec toi.
        
    Citation
    SAINT IRENEE NOUS EXPLIQUE COMMENT NOUS LAISSER MODELER PAR DIEU (10/07/12)
    Voici une très belle citation de Saint Irénée :
    Si tu es l'ouvrage de Dieu, attends patiemment la main de ton artiste qui fit toute chose en temps opportun. Présente-lui un cœur souple et docile et garde la forme que t'a donnée cet artiste. Ayant en toi l'eau qui vient de lui et faute de laquelle, en t'endurcissant, tu regretterais l'empreinte de ses doigts.
        
    Medjugorje
    PEUT-ETRE LE PLUS BEAU MESSAGE DE LA VIERGE SUR LA SAINTETE (07/07/12)
    Voici le message mensuel du 25 août 2001 :
    Chers enfants, aujourd'hui je vous appelle tous à vous décider pour la sainteté. Petits enfants, que pour vous la sainteté soit toujours à la première place dans vos pensées et en chaque situation, dans votre travail et dans vos paroles. Ainsi vous la mettrez également en pratique; peu à peu, pas à pas, la prière et la décision pour la sainteté entreront dans votre famille. Soyez vrais avec vous-mêmes et ne vous liez pas aux choses matérielles mais à Dieu. Et n'oubliez pas, petits enfants, que votre vie est passagère comme la fleur. Merci d'avoir répondu à mon appel.
        
    Révélation privée
    JESUS DONNE A MARIA VALTORTA LA DEFINITION DE LA SAINTETE (30/06/12)
    Voici ce que Jésus a dit à Maria Valtorta (source : "Leçons sur l'Epître de Saint Paul aux Romains", Leçon n°23, page 145) :
    La sainteté n'est autre chose que le fruit de la lutte continuelle que l'âme et la raison des justes mènent contre les assauts de leurs mauvais penchants, et fruit de la victoire qu'ils remportent dans l'effort de demeurer fidèles à l'Amour.
        
    Citation
    SAINTE MARGUERITE-MARIE NOUS DIT CE QU'IL FAUT FAIRE POUR DEVENIR SAINT (21/06/12)
    Une phrase que Sainte Marguerite-Marie a dite au médecin du monastère :
    Il ne faut que l'aimer pour devenir sainte. Qui nous empêchera de l'être, puisque nous avons des coeurs pour aimer ?
        
    Medjugorje 
    LA VIERGE NOUS PARLE DE LA SAINTETE (21/06/12)
    Voici un extrait du message mensuel du 25 septembre 1988 :
    Chers enfants, je vous invite tous sans différence au chemin de la sainteté dans vos vies. Dieu vous a fait don de la sainteté. Priez pour mieux connaître ce don.


  • Citation
    CLAUDE TRESMONTANT PARLE DE L'AVORTEMENT (24/06/12)
    Une citation du philosophe français Claude Tresmontant (1925-1997) :
    L'enfant qui est en train de se développer dans la matrice d'une femme, n'est pas sa propriété. C'est là que se trouve l'erreur. On peut être propriétaire d'une maison. On n'a pas le droit pour autant de tuer les gens qui y passent, les gens qui y viennent ou y séjournent. On n'a pas le droit de tuer un hôte qui est sous votre toit. La loi de l'hospitalité était dans les peuples civilisés une loi sacrée.
        
    Témoignage
    LA QUESTION DE "L'ENCADREMENT" DE L'EUTHANASIE (20/06/12)
    Voici une chose qu'une amie qui travaille dans le milieu médical m'a dite récemment :
    L'euthanasie est un meurtre. C'est quelque chose de très grave. Le gouvernement a beau dire que l'euthanasie sera "encadrée" (il faudra l'accord du malade, de la famille et de plusieurs médecins), cela n'arrangera absolument rien. Ce sera peut-être même pire.
    En effet, quand une personne malade sera peu consciente, alors il sera très facile, pour les membres de la famille, de se mettre d'accord pour faire une demande d'euthanasie (ne serait-ce que pour toucher l'héritage). Et les médecins ne pourront pas aller contre. Il risque d'y avoir de très grosses dérives à ce niveau-là.
        
    Chiffre
    LES MAMANS DE MOINS DE 16 ANS (04/03/11)
    Voici un extrait de la chronique du pédopsychiatre Marcel Rufo qui est parue dans "Pèlerin magazine" le 3 mars 2011. C'est alarmant !
    "Il y a environ 10 000 grossesses précoces par an dans l'hexagone. Elles concernent des jeunes filles de moins de 16 ans. (...) Dans notre pays, les jeunes mamans sont accompagnées par le planning familial, peuvent bénéficier de la pilule du lendemain (prescrite par les infirmières de santé scolaire) et sont le plus souvent dirigées vers une Interruption Volontaire de Grossesse (IVG) - cela concerne environ 90% des grossesses chez les adolescentes".
        
    Poème
    POEME DE L'ENFANT DANS LE VENTRE DE SA MERE (17/01/11)
    Un petit poème qui a déjà été posté dans la rubrique "We are family", et que je reposte ici (lu dans un collège, dans la salle des professeurs / auteur inconnu) :
    1
    Dans le ventre de ma mère
    J'habitais un grand château,
    Un château plein de mystère,
    Dans ma chambre bien au chaud.
    2
    J'y faisais de petits sommes,
    J'y faisais de petits sauts,
    Tout heureux de vivre comme
    Un petit poisson dans l'eau.
    3
    Et je sentais sur le mur,
    Au dehors, tout doucement,
    Qui passaient comme un murmure,
    Les mains douces de maman.
        
    Témoignage
    ABBY JOHNSON NOUS PARLE DE LA REACTION DU FŒTUS AU MOMENT D'UN AVORTEMENT (14/01/11)
    Abby Johnson est l'ancienne directrice d'une clinique où l'on pratique des avortements, aux Etats Unis (dans l'état du Texas). Un jour, se rendant compte que l'Interruption Volontaire de Grossesse était vraiment un crime, elle est devenue une militante pro-vie.
    Le 7 novembre 2009, elle a donné son témoignage sur la chaîne de télévision américaine "Fox News". Quand le journaliste qui l'a interviewée (Mike Huckabee) lui a demandé ce qui se passait, pour le fœtus, au moment de l'avortement, elle a répondu : "It is moving away from the probe. It is fighting for it's life. It's alive".
    Cela signifie : "Il s'éloigne de la sonde (ndlr : guidé par des ultra-sons, l'avorteur commence par saisir les jambes du bébé avec des forceps). Il se bat pour sauver sa vie. Il est vivant".
    Voir la vidéo de l'interview ici >>
        
    Medjugorje
    LA VIERGE DE MEDJUGORJE NOUS PARLE DE L'AVORTEMENT (14/01/11)
    Voici un message non daté donné par la Vierge à Medjugorje :
    L'avortement est un grand péché. Avorter c'est tuer ! Cependant, Dieu peut pardonner aussi ce péché, car il vous aime tous. Mais pour ce péché-là Dieu demande au père et à la mère de l'enfant de faire un grand sacrifice (ndlr : une grande pénitence). Cela est nécessaire.