• Marthe Robin
    LE NOUVEL AVENEMENT DU SAINT ESPRIT SE MANIFESTERA SURTOUT EN FRANCE (26/06/15)
    La vénérable Marthe Robin a dit ces paroles au Père Finet en 1936, au cours de leur toute première conversation (source : bulletin des EDM n°112) :
    (En France) L'école laïque est la fille aînée de la franc-maçonnerie, et l'école géminée sa fille cadette, plus terrible encore que la première, accentuant encore le mal de la première.
    La France va descendre jusqu'au fond de l'abîme, jusqu'au point où l'on ne verra plus aucune solution humaine de relèvement. Elle ne restera pas longtemps dans cette extrémité. Le Bon Dieu la sauvera par la Sainte Vierge. Tout ceci ne se fera pas avant que Dieu n'ait détruit toutes les sectes sataniques, la franc-maçonnerie et les lois laïques. Le divorce devra être supprimé en France. Dans cet abîme, la France ira jusqu'à l'extrême limite de la crainte. Le Bon Dieu interviendra par la Sainte Vierge et le Saint Esprit. Il y aura une nouvelle Pentecôte d'amour.
    La France ne sera châtiée que par elle-même et par les chefs qu'elle aura écoutés et les hommes qu'elle aura suivis. Le nouvel avènement du Saint Esprit se manifestera surtout en France, qui réalisera sa mission de Fille Aînée de l'Eglise.
        
    Maryam de Bethléem
    J'ETABLIRAI LA PAIX SUR LE ROCHER FERME ET RIEN NE POURRA L'EBRANLER (14/05/15)
    La Bienheureuse Maryam de Bethléem (qui sera canonisée le 17 mai 2015) a eu cette vision le 26 mai 1873 (source : message envoyé par une internaute) :
    J'ai vu la France comme un champ arrosé par la pluie, éclairé et échauffé par le soleil. Mais la terre était couverte de mauvaises herbes, parmi lesquelles pourtant il y en avait quelques-unes de bonnes. J'ai dit à Jésus : Seigneur, pourquoi laissez-vous ces mauvaises herbes ? Je les laisse, m'a répondu le divin Maître, parce que les bonnes sont encore trop faibles. Elles ont leurs racines liées avec les mauvaises. Si j'arrache les mauvaises, les bonnes seront endommagées et elles se flétriront. Quand les bonnes seront plus fortes, j'arracherai tout ce qu'il y a de mauvais. Maintenant, c'est la paix bâtie sur le sable. Plus tard, j'établirai la paix sur le rocher ferme et rien ne pourra l'ébranler. La France est le centre de mon cœur.
        
    Marcel Van
    C'EST PAR LES PRÊTRE QUE JESUS AFFERMIRA LE REGNE DE SON AMOUR EN FRANCE (05/05/15)
    Le vénérable Marcel Van a reçu ces paroles de Jésus. La date exacte n'est pas précisée (source : "L'amour ne peut mourir", du Père Marie-Michel) :
    Je me servirai de la France pour étendre le règne de mon amour partout... Surtout, prie pour les prêtres de France, car c'est par eux que j'affermirai en ce pays le "Règne de mon Amour"...
        
    Frédéric Ozanam
    PAROLES DU BIENHEUREUX FREDERIC OZANAM (27/04/15)
    Le Bienheureux Frédéric Ozanam a dit les trois paroles suivantes. Les dates exactes ne sont pas précisées (source : "Une pensée par jour") :
    1)-Gardez-vous, car c'est le péril des âmes honnêtes et des coeurs haut-placés, de désespérer de votre siècle; arrachez-vous à ces découragements qui renoncent à rien entreprendre quand ils assistent, disent-ils, à la décadence de la France et de la civilisation, et qui, à force d'annoncer la ruine prochaine d'un pays, finissent par la précipiter.
    2)-Il ne suffit pas d'avoir sauvé la France une ou plusieurs fois; un grand pays a besoin d'être sauvé tous les jours. La Providence, qui a résolu de nous tenir en haleine, permet que le péril succède au péril.
    3)-Le peuple de Dieu demeura quarante ans en chemin; mais il était sous la conduite du prophète, et il finit par trouver son lieu de repos. Nous n'avons point achevé de traverser le désert, mais l'Eglise de France a aussi ses Moïse.
        
    Marcel Van
    LA FRANCE CONSIDERERA LE VIETNAM COMME SON PETIT FRERE LE PLUS CHER (22/04/15)
    Le vénérable Marcel Van a reçu ces paroles de sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus. La date exacte n'est pas précisée (source : "L'amour ne peut mourir", du Père Marie-Michel) :
    Aucune force ne parviendra à chasser les colonialistes français du sol vietnamien, si ce n'est la prière. Oui, la prière ! Prie donc, mon petit frère, prie beaucoup pour le peuple français. Plus tard, il ne sera plus l'ennemi du Vietnam, ta patrie. Grâce à la prière et aux sacrifices, il deviendra un ami intime et considérera le Vietnam comme son petit frère le plus cher. Mais avant d'en arriver à cette relation amicale, le démon suscitera de nombreux obstacles pour semer la division entre les deux pays. Car le jour où la France et le Vietnam seront étroitement unis, il subira de lourdes pertes dans sa marche en avant.
        
    Pape Léon XIII
    LA FRANCE REDEVIENDRA LA NATION GLORIEUSE D'AUTREFOIS (21/04/15)
    Le Pape Léon XII (qui a été à la tête de l'Eglise catholique de 1878 à 1903) a fait cette prophétie. La date exacte n'est pas précisée (source : revue "La Bonne Nouvelle" sur la France) :
    Une nation qui a Montmartre et Lourdes ne peut périr. Mieux que cela, elle redeviendra la nation glorieuse d'autrefois.
        
    Pape Pie X
    LA FILLE DE TANT DE MERITES, DE TANT DE SOUPIRS ET DE TANT DE LARMES NE PERIRA JAMAIS (20/04/15)
    Le Pape Pie X (qui a été canonisé en 1954) a fait cette prophétie en 1911 (source : revue "La Bonne Nouvelle" sur la France) :
    Que vous dirai-je, à vous, chers fils de France, qui gémissez sous le poids de la persécution ? Le peuple qui a fait alliance avec Dieu aux fonts baptismaux de Reims se convertira et retournera à sa première vocation. Sans doute, les fautes ne demeurent pas impunies; mais la fille de tant de mérites, de tant de soupirs et de tant de larmes ne périra jamais. Un jour viendra, et il ne tardera guère, où la France, comme autrefois Saül sur le chemin de Damas, sera enveloppée de lumière céleste et où elle entendra une voix qui lui répétera : "Ma fille, ma fille, pourquoi me persécutes-tu ?" Et sur sa réponse : "Qui êtes-vous, Seigneur ?", la voix répliquera : "Je suis Jésus de Nazareth que tu persécutes; il t'est dur de regimber contre l'aiguillon, parce que, dans ton obstination tu te ruines toi-même". Et elle, frémissante et étonnée, dira : "Seigneur, Seigneur, que voulez-vous que je fasse ?" Et lui : "Lève-toi, lave-toi des souillures qui t'ont défigurée, réveille dans ton sein les sentiments assoupis et le pacte de notre Alliance et va, fille aînée de l'Eglise, nation prédestinée, vase d'élection, va porter, comme par le passé, mon nom devant tous les peuples et rois de la terre".
        
    Ida Peerdeman
    IL FAUT RAMENER LE PEUPLE A LA CROIX ET A NOTRE DAME (19/04/15)
    Ida Peerdeman a reçu ces paroles de la Vierge Marie en 1951. Ses apparitions, qui ont eu lieu à Amsterdam (aux Pays-Bas) de 1945 à 1959, ont été officiellement reconnues par l'Eglise le 31 mai 2002 (source : livre sur les apparitions d'Amsterdam / Message envoyé par une internaute) :
    Voici que la Dame indique la France et dit : "France, tu seras et tu es détruite dans ta foi". Je vois alors un feu d’un rouge incandescent passer sur la France. La Dame poursuit : "France - et à présent, je m’adresse aux plus grands -, tu sauveras ton pays, tu ne le sauveras qu’à condition de ramener le peuple à la croix et à votre Dame. Il faut ramener ton peuple à la Dame de tous les peuples".
         
    Marcel Van
    LA FRANCE EST LE PAYS QUE JESUS AIME ET CHERIT PARTICULIEREMENT (18/04/15)
    Le vénérable Marcel Van a reçu ces paroles de Jésus. La date exacte n'est pas précisée (source : revue "La Bonne Nouvelle" sur la France) :
    Mon enfant, la France est toujours le pays que j'aime et chéris particulièrement... J'y rétablirai mon amour... En contemplant la fleur, ta soeur aînée (ndlr : il s'agit ici de Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus), souviens-toi de prier pour que le pays que j'aime et chéris particulièrement ait le courage de se sacrifier pour le "Règne de mon Amour"... Mon enfant, la France est toujours le pays que j'aime et chéris particulièrement... J'y rétablirai mon amour... Pour commencer à répandre sur elle mon Amour, je n'attends désormais qu'une chose : que l'on m'adresse assez de prières. Alors, mon enfant, de la France mon Amour s'étendra dans le monde. Je me servirai de la France pour étendre partout le règne de mon Amour (j'avais déjà manifesté ces choses à une ou deux âmes, mais toi, mon petit enfant, tu les ignorais encore; c'est pourquoi je te les dis maintenant). Mon enfant, j'aime beaucoup la France...
        
    Maryam de Bethléem
    LA FRANCE EST LE CENTRE DU COEUR DE JESUS (18/04/15)
    La Bienheureuse Maryam de Bethléem a reçu ces deux paroles de Jésus. La première parole date du 26 mai 1873, la seconde n'est pas datée. A noter que Maryam de Bethléem sera canonisée le 17 mai 2015 (source : la méditation que la Père Vincent Sauer a écrite dans le cadre de la neuvaine pour la France, le 16 avril 2015) :
    1)-La France est le centre de mon cœur.
    2)-Oui, Je ferai mes délices dans le sein de la France; elle sera encore la reine de tous les royaumes. Mais avant, il faut que la France soit tout à fait rien, que Je sois à la tête des armées, afin que toutes les nations disent entre elles, de génération en génération : "Vraiment, c’est le Très-Haut qui est à la tête de la France". Toutes les nations le crieront d’une même bouche, d’une même voix, sur le même ton, même les impies.
        
    Marthe Robin
    LE RENOUVEAU SERA EXTRAORDINAIRE (18/04/15)
    La vénérable Marthe Robin a confié cette prophétie au Père Yannick Bonnet en avril 1973. Il était allé la voir pour lui demander son avis sur la dégradation sociale et morale de la France (source : bulletin des EDM n°101) :
    Ce n'est rien à côté de ce qui va arriver. Vous n'imaginez pas jusqu'où l'on descendra ! Mais le renouveau sera extraordinaire, comme une balle qui rebondit ! Non, cela rebondira beaucoup plus vite et beaucoup plus haut qu'une balle !
        
    Marthe Robin
    DANS SA DETRESSE, LA FRANCE SE SOUVIENDRA DE DIEU (18/04/15)
    La vénérable Marthe Robin a confié cette prophétie au Père Finet (le co-fondateur des Foyers de Charité) en 1936 (source : bulletin des EDM n°75) :
    La France tombera très bas, plus bas que les autres nations, à cause de son orgueil et des mauvais chefs qu'elle se sera choisie. Elle aura le nez dans la poussière. Il n'y aura plus rien. Mais dans sa détresse, elle se souviendra de Dieu. Alors elle criera vers lui, et c'est la Sainte Vierge qui viendra la sauver. La France retrouvera alors sa vocation de Fille aînée de l'Eglise, elle sera le lieu de la plus grande effusion de l'Esprit Saint, et elle enverra à nouveau des missionnaires dans le monde entier.


  • Citation
    JULES CESAR PARLE DES GAULOIS (12/11/16)
    Voici une phrase de Jules César citée par Alain Duhamel (voir son interview dans le magazine "Pèlerin" du 10 novembre 2016) : Si les Gaulois étaient capables de s'unir, ils seraient invincibles.
        
    Télé
    L'EVICTION DE L'ANIMATEUR JULIEN LEPERS DE L'EMISSION "QUESTIONS POUR UN CHAMPION"
    (28/02/16)
    Le 20 février 2016, l'excellent animateur Julien Lepers a présenté le jeu télévisé "Questions pour un champion" pour la toute dernière fois, et ce après 27 années passées aux commandes de l'émission.
    Son éviction par France Télévision a fait couler beaucoup d'encre et nombreux sont ceux qui se demandent comment on a pu traiter de la sorte un animateur aussi sympathique et aussi dynamique (il a été renvoyé en 24h). Je pense que les choses ne sont pas très compliquées à comprendre.
    Nous vivons dans une société qui aime de moins en moins la fidélité, la longévité et la stabilité. Cela est vrai au niveau de la famille (union libre, vagabondage sexuel...), et cela est en train de se propager au niveau des relations professionnelles. Après tout, un contrat de travail n'est-il pas une sorte de "mariage" entre un salarié et une entreprise ?
    Donc, dès lors qu'une personne incarne la fidélité, la longévité et la stabilité, on la supporte moins facilement et, au bout du compte, on ne peut pas s'empêcher de la remplacer par quelqu'un d'autre.
    L'éviction de Julien Lepers et les menaces de licenciement qui pèsent actuellement sur certains animateurs "âgés" de France Télévision sont pour moi des signes que quelque chose de profond est en train de se détraquer dans la société française et que nous avons donc TOUS besoin de nous convertir.
    Voir aussi cette excellente vidéo >>
        
    Télé
    LES FRANCAIS ET LA TELEVISION EN 2015
    (26/01/16)
    A lire avec un certain humour...
    Selon une enquête réalisée récemment par Médiamétrie, les Français ont regardé la télévision en moyenne 3h44 par jour en 2015 (soit trois minutes de plus qu'en 2014).
    En pensant à ce chiffre, on se demande bien comment les Français vont faire pour expliquer un jour à Jésus qu'ils n'ont pas eu le temps de prier le Rosaire de manière quotidienne pendant leur vie terrestre !
        
    Eglise
    LE CARDINAL SCHÖNBORN DIT QU'IL A TOUJOURS CONSIDERE LA FRANCE COMME SA PATRIE SPIRITUELLE
    (02/11/15)
    Dans une interview qu'il a accordée à Paris-Match en novembre 2015, le Cardinal Schönborn a dit ceci (en réponse à la question : "Expliquez-moi, vous, Cardinal francophile, les querelles de clocher des catholiques français") :
    J’ai toujours considéré la France comme ma patrie spirituelle parce que j’y ai étudié, puis enseigné en terre francophone pendant vingt ans. Mon attachement à la culture et à l’Eglise de France est donc très grand. J’ai pu constater que vos concitoyens ont tendance à être cartésiens. C’est pourquoi le vieux conflit dans l’Eglise de France s’exprime souvent à travers une influence ­janséniste, c’est-à-dire rigoriste, élitiste, oubliant parfois que l’Eglise est d’abord un peuple qui chemine clopin-clopant dans son histoire et dans l’Histoire. Elle a besoin d’une religiosité populaire, celle que vous trouvez surtout dans vos grands sanctuaires. Le Pape insiste sur la miséricorde, la compassion, l’attention, la bienveillance… Les rigoristes risquent de l’oublier, eux qui pensent que l’Eglise ferait mieux d’être le petit troupeau des purs et durs. Or, elle a toujours été une maison ouverte, la maison du père, de la mère, chaleureuse, avec de la place pour tous. La suite ici >>
        
      

    Littérature
    ANDRE FROSSARD PARLE DE SON RÔLE D'ECRIVAIN ET DE MORALISTE
    (22/05/15)
    Voici deux petits extraits de l'émission "L'Heure de Vérité" du 29 mars 1992 (sur Antenne 2). L'écrivain catholique André Frossard (qui est décédé en 1995 et qui était un grand ami du Pape Jean-Paul II) était l'invité.
    1)-Interrogé par le journaliste Albert Duroy sur sa responsabilité d'écrivain, il a dit :
    Je me sens une responsabilité à l'égard de chaque lecteur. Et principalement à l'égard des enfants. S'il y a une chose dont je suis assez fier - il n'y en a qu'une, il y en a une seule dans ma vie d'écrivain -, c'est de n'avoir jamais écrit une ligne qui puisse choquer un enfant.
    2)-Interrogé (toujours par le journaliste Albert Duroy) sur son rôle de moraliste, il a dit :
    Oh, tous les Français sont moralistes. La France a une école de moralistes qui a alimenté l'univers entier. Il n'y a que des moralistes, en France, depuis Montaigne et même avant. C'est une vocation nationale. Nous n'avons pas de poète comparable à Shakespeare, nous n'avons pas non plus de musicien comparable à Jean-Sébastien Bach, mais des moralistes, nous pouvons en céder à l'univers. Nous n'avons que ça.
        
    Réflexion
    LE DROIT AU BLASPHEME ET LE BLASPHEME CONTRE L'ESPRIT SAINT
    (11/03/15)
    Publié dans "France" >>
        
    Réflexion
    NOS FRERES D'AFRIQUE QUI ESSAYENT DE RENTRER CLANDESTINEMENT EN EUROPE
    (24/02/15)
    Publié dans "France" >>
         
    Réflexion
    LE TRAVAIL LE DIMANCHE CONTINUE DE S'ETENDRE (et le désert spirituel aussi)
    (18/02/15)
    Publié dans "France" >>
        
    Chanson
    LA CELEBRE CHANSON DE GEORGES MOUSTAKI MA LIBERTE EST UN EXCELLENT RESUME DE L'HISTOIRE DE FRANCE ! (08/02/15)

    Je trouve que, d'une certaine manière, la célèbre chanson de Georges Moustaki Ma liberté (qui a été écrite en 1970) est un excellent résumé de l'histoire de France.
    En effet, dans le deuxième couplet, l'auteur parle d'une manière très juste de l'idolâtrie de la liberté qui caractérise si bien notre pays :
    Ma liberté, devant tes volontés, mon âme était soumise. Ma liberté, je t'avais tout donné, ma dernière chemise. Et combien j'ai souffert pour pouvoir satisfaire toutes tes exigences. J'ai changé de pays, j'ai perdu mes amis pour gagner ta confiance.

    Mais dans le dernier couplet, l'auteur annonce d'une manière extrêmement belle et poétique (et sûrement sans s'en rendre compte lui-même) le retour à la foi qui ne manquera pas de se produire et dont Marthe Robin nous a dit qu'il arriverait par l'intermédiaire de la Vierge Marie (c'est en tous les cas comme cela que le chrétien que je suis se permet d'interpréter le texte de la chanson!) :
    Ma liberté, pourtant je t'ai quittée une nuit de décembre. J'ai déserté les chemins écartés que nous suivions ensemble, lorsque sans me méfier, les pieds et poings liés, je me suis laissé faire. Et je t'ai trahie pour une prison d'amour et sa belle geôlière.

    Ô merveilleuses paroles qui expriment bien l'idée que l'on n'est jamais aussi libre que lorsque l'on est enchaîné à Dieu (qui est Amour) ! Si vous souhaitez écouter la chanson, elle se trouve ici (je vous propose l'interprétation de Serge Reggiani) >>
        
    Histoire
    LES SOEURS CLARISSES DE MA VILLE A L'EPOQUE DE LA REVOLUTION FRANCAISE (06/02/15)
    Il y a une anecdote bien connue que les sœurs Clarisses de ma ville ainsi que les fidèles du monastère racontent assez régulièrement. Cette anecdote nous montre bien à quel point nous idolâtrons la liberté, en France.
    Au moment de la révolution française, figurez-vous que les révolutionnaires sont entrés dans le monastère (qui existait déjà) et ont dit aux sœurs : "Vous pouvez sortir ! Maintenant, vous êtes libres !"
    Bien évidemment, la plupart des soeurs sont restées fidèles à leurs voeux. Simplement, elles ont dû trouver refuge dans des familles des environs, gardant bien souvent leurs habits de religieuses sous des vêtements civils pour ne pas se faire arrêter.
         
    Réflexion
    ETRE FRANCAIS (à l'époque de la révolution française et aujourd'hui) (02/02/15)
    Publié dans "France" >>
        
    Réflexion
    COMMENT FAIRE POUR QUE LA FRANCE RETROUVE LE CHEMIN DE LA PROSPERITE (02/02/15)
    Q
    u'est-ce que la prospérité (l'emploi, le développement, la paix...) ? C'est tout simplement une bénédiction de Dieu. Et c'est justement parce que nous ne parvenons pas encore à comprendre cela que nous, les Français, n'arrivons pas à redresser la situation.
    Pour que la France retrouve le chemin de la prospérité, il faut commencer par rechercher la bénédiction de Dieu, et ce en Lui ouvrant grands nos cœurs.
    A Medjugorje, la Sainte Vierge nous a dit : "Par votre oui à la paix et par votre décision pour Dieu, s'ouvre pour vous une nouvelle possibilité pour la paix. C'est seulement ainsi, petits enfants, que le temps de ce siècle sera pour vous un temps de paix et de prospérité" (le 25 décembre 1999).
    C'est toujours très "amusant" (je dis cela avec beaucoup de tendresse) d'entendre nos dirigeants essayer de nous convaincre (et ce à chaque élection) qu'ils ont enfin compris comment remettre la France sur le chemin de la prospérité.
    Certains nous disent qu'il faut augmenter la CSG, d'autres qu'il faut augmenter la TVA, d'autres qu'il faut faire ceci ou faire cela...
    Mais tous ces moyens ne sont que des moyens humains qui ont leur importance mais qui ont une incidence extrêmement limitée sur le cours des choses. Ils ne nous feront jamais retrouver la bénédiction de Dieu !
    A Medjugorje, la Sainte Vierge nous a dit : "Vous créez un monde nouveau sans Dieu uniquement par vos propres forces, et c'est pour cela que vous n'êtes pas contents et que vous n'avez pas la joie au cœur" (le 25 janvier 1997).
    Que faire pour que la France retrouve le chemin de la prospérité ? C'est très simple. Commençons par prier pour que soient supprimées toutes les lois qui vont contre l'Evangile et qui éloignent de nous les bénédictions de Dieu (avortement, travail le dimanche, mariage pour tous, droit au blasphème...), et vous verrez qu'un nouveau temps de prospérité arrivera très vite ! ("Je vous salue Marie"...)

        

    Chanson
    LA CELEBRE CHANSON DE GEORGES MOUSTAKI MA LIBERTE EST UN EXCELLENT RESUME DE L'HISTOIRE DE FRANCE ! (08/02/15)

    Je trouve que, d'une certaine manière, la célèbre chanson de Georges Moustaki Ma liberté (qui a été écrite en 1970) est un excellent résumé de l'histoire de France.
    En effet, dans le deuxième couplet, l'auteur parle d'une manière très juste de l'idolâtrie de la liberté qui caractérise si bien notre pays :
    Ma liberté, devant tes volontés, mon âme était soumise. Ma liberté, je t'avais tout donné, ma dernière chemise. Et combien j'ai souffert pour pouvoir satisfaire toutes tes exigences. J'ai changé de pays, j'ai perdu mes amis pour gagner ta confiance.

    Mais dans le dernier couplet, l'auteur annonce d'une manière extrêmement belle et poétique (et sûrement sans s'en rendre compte lui-même) le retour à la foi qui ne manquera pas de se produire et dont Marthe Robin nous a dit qu'il arriverait par l'intermédiaire de la Vierge Marie (c'est en tous les cas comme cela que le chrétien que je suis se permet d'interpréter le texte de la chanson!) :
    Ma liberté, pourtant je t'ai quittée une nuit de décembre. J'ai déserté les chemins écartés que nous suivions ensemble, lorsque sans me méfier, les pieds et poings liés, je me suis laissé faire. Et je t'ai trahie pour une prison d'amour et sa belle geôlière.

    Ô merveilleuses paroles qui expriment bien l'idée que l'on n'est jamais aussi libre que lorsque l'on est enchaîné à Dieu (qui est Amour) ! Si vous souhaitez écouter la chanson, elle se trouve ici (je vous propose l'interprétation de Serge Reggiani) >>
        
    Histoire
    LES SOEURS CLARISSES DE MA VILLE A L'EPOQUE DE LA REVOLUTION FRANCAISE (06/02/15)
    Il y a une anecdote bien connue que les sœurs Clarisses de ma ville ainsi que les fidèles du monastère racontent assez régulièrement. Cette anecdote nous montre bien à quel point nous idolâtrons la liberté, en France.
    Au moment de la révolution française, figurez-vous que les révolutionnaires sont entrés dans le monastère (qui existait déjà) et ont dit aux sœurs : "Vous pouvez sortir ! Maintenant, vous êtes libres !"
    Bien évidemment, la plupart des soeurs sont restées fidèles à leurs voeux. Simplement, elles ont dû trouver refuge dans des familles des environs, gardant bien souvent leurs habits de religieuses sous des vêtements civils pour ne pas se faire arrêter.
         
    Réflexion
    ETRE FRANCAIS (à l'époque de la révolution française et aujourd'hui) (02/02/15)
    Publié dans "France" >>
        
    Réflexion
    COMMENT FAIRE POUR QUE LA FRANCE RETROUVE LE CHEMIN DE LA PROSPERITE (02/02/15)
    Q
    u'est-ce que la prospérité (l'emploi, le développement, la paix...) ? C'est tout simplement une bénédiction de Dieu. Et c'est justement parce que nous ne parvenons pas encore à comprendre cela que nous, les Français, n'arrivons pas à redresser la situation.
    Pour que la France retrouve le chemin de la prospérité, il faut commencer par rechercher la bénédiction de Dieu, et ce en Lui ouvrant grands nos cœurs.
    A Medjugorje, la Sainte Vierge nous a dit : "Par votre oui à la paix et par votre décision pour Dieu, s'ouvre pour vous une nouvelle possibilité pour la paix. C'est seulement ainsi, petits enfants, que le temps de ce siècle sera pour vous un temps de paix et de prospérité" (le 25 décembre 1999).
    C'est toujours très "amusant" (je dis cela avec beaucoup de tendresse) d'entendre nos dirigeants essayer de nous convaincre (et ce à chaque élection) qu'ils ont enfin compris comment remettre la France sur le chemin de la prospérité.
    Certains nous disent qu'il faut augmenter la CSG, d'autres qu'il faut augmenter la TVA, d'autres qu'il faut faire ceci ou faire cela...
    Mais tous ces moyens ne sont que des moyens humains qui ont leur importance mais qui ont une incidence extrêmement limitée sur le cours des choses. Ils ne nous feront jamais retrouver la bénédiction de Dieu !
    A Medjugorje, la Sainte Vierge nous a dit : "Vous créez un monde nouveau sans Dieu uniquement par vos propres forces, et c'est pour cela que vous n'êtes pas contents et que vous n'avez pas la joie au cœur" (le 25 janvier 1997).
    Que faire pour que la France retrouve le chemin de la prospérité ? C'est très simple. Commençons par prier pour que soient supprimées toutes les lois qui vont contre l'Evangile et qui éloignent de nous les bénédictions de Dieu (avortement, travail le dimanche, mariage pour tous, droit au blasphème...), et vous verrez qu'un nouveau temps de prospérité arrivera très vite ! ("Je vous salue Marie"...)

        
    Réflexion
    CELUI QUI SE SENT CITOYEN DES CIEUX VIT TOUJOURS DANS LA CONFIANCE (31/01/15)
    Une petite réflexion de votre serviteur, à partir de cette phrase de saint Paul : "Notre cité, à nous, est dans les cieux" (Ph 3, 20).  
     

    Le Pape Jean-Paul II a grandi dans un pays qui s'est effondré sous le poids de l'extrême gauche et le Pape Benoît XVI a grandi dans un pays qui s'est effondré sous le poids de l'extrême droite.
    Et pourtant, ces deux personnages sont devenus des Pasteurs de l'Eglise! C'est extraordinaire !

    En effet, cela signifie que l'Esprit Saint a continué d'agir en eux, et ce malgré l'effondrement de leurs deux pays, et qu'Il a continué de les faire grandir dans la foi, dans l'espérance et dans la charité... jusqu'à les emmener au sommet de l'Eglise ! Quelle merveille !!
    Cela nous montre que l'on peut tout à fait vivre dans un pays qui s'effondre sans s'effondrer soi-même et tout en continuant de croître en sagesse et en sainteté... grâce à la force de l'Esprit Saint.
    Et si Dieu a accordé à Jean-Paul II et à Benoît XVI la grâce de devenir des Papes, alors combien plus Dieu accordera-t-il aux Français et à tous les hommes qui le suivent toutes les grâces dont ils ont besoin pour avancer et pour grandir chaque jour intérieurement, et ce quels que soient les erreurs et le degré d'effondrement de leurs pays.
    Celui qui se sent citoyen des Cieux ne peut pas avoir peur de quoi que ce soit. Il sait que même si son pays s'effondre, Dieu le maintiendra debout!
        
    Réflexion
    GARDE DES SCEAUX : LE ROI DE FRANCE AGIRAIT COMME UN PUISSANT ANTIVIRUS (28/01/15)
    Publié dans "France" >>
        
    Citations
    JESUS, LA VIERGE MARIE ET LE PAPE JEAN-PAUL II NOUS PARLENT DES BLASPHEMES (23/01/15)
    Publié dans "France" >>
        
    Réflexion
    CE QUI VA SE PASSER EN FRANCE DANS UN AVENIR PROCHE EST EXTRÊMEMENT FACILE A COMPRENDRE (23/01/15)
    Publié dans "France" >>
        
    Réflexion
    L'IMPORTANCE DES SIGNES RELIGIEUX CHRETIENS DANS LA LUTTE CONTRE LA VIOLENCE (23/01/15)
    Publié dans "France" >>
        
    Réflexion
    LA LECON QU'IL FAUT TIRER DES ATTENTATS DU MOIS DE JANVIER 2015 EN FRANCE (20/01/15)
    A mon avis, la leçon qu'il faut tirer des terribles attentats du mois de janvier 2015, en France, est la suivante :
    Si nous voulons que certains musulmans cessent de s'en prendre aux chrétiens à travers le monde, alors il va falloir que les pays chrétiens eux-mêmes reviennent à Dieu et montrent enfin le bon exemple aux hommes du monde entier.
    En effet, les attaques qui sont lancées contre les chrétiens (ou contre des pays chrétiens) sont bien souvent des "réponses" (avec des guillemets) à tous les maux (guerres, blasphèmes, immoralité, provocations...) que les pays chrétiens eux-mêmes répandent chez eux et à travers le monde.
    En disant cela, je n'essaie pas d'excuser qui que ce soit car je pense que toutes les formes de violence sont condamnables (d'où qu'elles viennent).
    J'essaie simplement de réfléchir et je pense avoir compris que le retour à la paix d'une partie du monde musulman était profondément lié au retour à Dieu des pays chrétiens. Donc, prions surtout pour notre pays. Il en a tellement besoin !
     
        
    Réflexion
    LE CATHOLICISME, L'ISLAM ET LA FRANCE (une petite analyse très personnelle en 5 points) (19/01/15)
    Publié dans "France" >>
        

    Réflexion
    L'ORGUEIL DE LA FRANCE DEVIENT INSUPPORTABLE POUR BEAUCOUP DE GENS
    (17/01/15)
    Une réflexion à découvrir ici >>
        
    Réflexion
    LES REACTIONS DE LA PRESSE CHRETIENNE FRANCAISE AUX ATTENTATS CONTRE "CHARLIE HEBDO" (16/01/15)
    J'ai écouté avec attention les réactions de divers journaux chrétiens de notre pays aux attentats de ces derniers jours. Une chose m'a profondément choqué :
    Au nom de la foi, les journaux chrétiens condamnent les propos blasphématoires contre les religions mais, au nom de la laïcité, beaucoup de ces journaux défendent haut et fort le droit de chacun de dire ce qu'il veut.
    En clair, cela veut dire qu'au nom de la laïcité (donc, de la liberté), beaucoup de journaux chrétiens de notre pays sont en train de reconnaître implicitement un "droit au blasphème".
    Cette position illustre bien le fait qu'en France, nous aimons tellement la liberté que nous avons fini par la mettre au-dessus de Dieu.
    Les attentats de ces derniers jours sont des actes qui doivent être fermement condamnés, mais la douleur que nous avons ressentie ne doit pas nous faire oublier que la violence verbale est elle aussi condamnable.
    Alors, efforçons-nous de montrer que nous rejetons les deux : la violence physique et la violence verbale ! ("Que votre oui soit oui et que votre non soit non", nous a dit Jésus dans l'Evangile).
    Et prions également pour que quelque chose se passe au niveau de "Charlie Hebdo" : Redéfinition de la ligne éditorial ? Réorientation des contenus ? Interdiction ?... Que l'Esprit Saint agisse puissamment et montre à la France et à chacun d'entre nous ce qu'il convient de faire pour que le Nom de Dieu soit toujours plus respecté car nous n'allons certainement pas nous attirer des grâces si nous continuons de blasphémer ainsi : Je vous salue Marie...

        
    Réflexion
    COMMENT ASSURER DURABLEMENT LA SECURITE DES FRANCAIS (15/01/15)
    Après les terribles attentats terroristes qui ont frappés la France, ces derniers jours, notre pays cherche maintenant la sécurité. Il la recherche à travers un renforcement des forces de police, à travers l'envoie d'un porte-avion dans le Golfe... mais tout cela n'apportera jamais la sécurité à la France !
    La véritable sécurité, notre pays la trouvera en Dieu et uniquement en Lui.
    Ainsi que la Sainte Vierge nous l'a dit le 25 juin 2002, à Medjugorje : Petits enfants, comprenez que ceci est un temps de grâce pour chacun de vous, et avec moi, petits enfants, vous êtes en sécurité.

    Et ainsi que nous l'a dit le Père Jozo Zovko le 22 octobre 2007, à Siroki Brijeg
    :
    Aucun endroit au monde n'est plus sûr que l'autel.
     
    Prière, conversion, Eucharistie, respect de la religion... voilà ce qui apportera à notre pays la sécurité, la paix, l'unité et la prospérité !
        
    Réflexion
    LA VERITABLE GRANDEUR DE LA LIBERTE (14/01/15)

    Il y a des pays où l'on idolâtre l'argent et la réussite sociale. En France, nous idolâtrons la liberté. Nous pensons qu'elle est ce qu'il y a de plus grand et de plus sacré alors qu'elle est en fait un moyen que Dieu nous a donné pour nous aider à choisir le bien tout en nous sentant responsables.
    Et c'est ainsi que lorsqu'un journal revendique le "droit au blasphème", par exemple, personne ne le critique en France. Au contraire, tout le monde sourit et applaudit en disant : "La liberté, c'est sacré !", "Il ne faut surtout pas toucher à la liberté de la presse !"...
    Pourtant, il serait bon qu'il y ait des mises en garde. En effet, on peut tuer aussi avec des mots (même sans le vouloir). On peut blesser profondément l'autre et déclencher chez lui des réactions incontrôlables. Il faut faire extrêmement attention à cela.
    La violence physique doit être condamnée, certes, mais la violence verbale aussi.
    Ainsi que le disait l'Abbé Pierre : La véritable grandeur de la liberté, c'est qu'elle est le moyen sacré, divin, irremplaçable, donné par Dieu à la créature spirituelle pour être capable d'amour ("La voix des hommes sans voix", 1990).
    Note : voici le genre de couverture de magazine que l'on aimerait voir plus souvent, en France (cf : le message "I am") >>

        
    Réflexion
    LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE : On n'est jamais aussi libre que lorsque l'on est enchaîné à Dieu (14/01/15)

    A découvrir ici >>
        
    R
    éflexion
    LES GRANDES MANIFESTATIONS DE SOUTIEN AU JOURNAL "CHARLIE HEBDO" (12/01/15)

    Le dimanche 11 janvier 2015, près de 4 millions de Françaises et de Français sont descendus dans les rues pour montrer leur solidarité avec les victimes des terribles attentats de ces derniers jours, à Paris, et pour montrer également leur attachement à la liberté d'expression (notamment après l'attentat contre le journal satirique "Charlie Hebdo").
    L'ampleur de ces manifestations nous montre qu'il y a dans notre pays un immense désir de paix, d'unité, de vivre ensemble... Et cela est quelque chose de vraiment très positif.
    En même temps, cela nous fait prendre conscience de l'ampleur de la tâche qui nous attend et du chemin qu'il nous reste encore à parcourir avant que ces grands désirs deviennent des réalités.
    En effet, les Français n'auront jamais la paix ni l'unité, ni rien de bon et de durable... sans Dieu.
    C'est pourquoi, après le grand hommage qui a été rendu aux satiristes disparus (dont nous savons qu'ils n'ont pas été tendres avec les croyants), nous allons devoir maintenant prendre conscience - nous, les Français - qu'il nous faut prendre la religion très très très au sérieux si nous voulons que notre pays se redresse.
    Et c'est surtout pour cette intention, je pense, qu'il faut beaucoup prier.

        
    A Medjugorje, la Vierge nous a dit : 
    Aujourd'hui d'une manière spéciale, avec le petit Jésus que je porte dans mes bras, je vous donne la possibilité de vous décider pour la paix. Par votre oui à la paix et par votre décision pour Dieu, s'ouvre pour vous une nouvelle possibilité pour la paix. C'est seulement ainsi, petits enfants, que le temps de ce siècle sera pour vous un temps de paix et de prospérité. C'est pourquoi, mettez le petit Jésus nouveau-né à la première place dans votre vie et Il vous conduira sur le chemin du salut. (25/12/99)
     
        


  • Pensée
    UN PETIT TUYAU POUR ACHEMINER L'EAU... (07/11/14)

    Nous sommes toujours profondément attristés quand nous voyons des reportages où il est question de la sécheresse en Afrique.
    Dans certains villages, il n'y a qu'un seul petit tuyau pour approvisionner en eau des centaines et des centaines d'habitants. Les gens doivent faire la queue et attendre pendant des heures avant de pouvoir remplir leur bouteille.
    En regardant ces images, nous oublions malheureusement trop vite que la situation en France est, d'une certaine manière, bien pire qu'en Afrique!
    En effet, dans certains endroits de notre pays, il y a des milliers et des milliers d'habitants... et pas un seul prêtre pour leur donner les sacrements !
        
    Vie des Saints
    LA VOCATION DE LA FRANCE (09/10/14)
    Lire les prières "F153" et "F157" dans la rubrique : "Bouquet de prière pour la France" >>
        
    Sainte colère
    LE TEMPS OU LES CLOCHES DES EGLISES SONNAIENT QUAND UN ORAGE ARRIVAIT... (20/09/14)
    A Medjugorje, les cloches de l'église Saint Jacques se mettent à sonner à chaque fois qu'il y a un gros orage.
    En fait, c'est pour appeler les gens à prier et à demander à Dieu la protection durant la bourrasque.

    Il est intéressant de savoir que cette belle tradition existait aussi en France, au temps de nos grands-parents.
    Récemment, une personne d'un âge avancé m'a expliqué la raison pour laquelle cette tradition avait été abandonnée dans ma région :
    C'est malheureux, mais il y avait des querelles entre les villages ! Quand un village priait pendant un orage, alors le village qui était situé en face lui reprochait de lui envoyer l'orage ! C'est alors que l'on a décidé d'arrêter de faire sonner les cloches.

    Vraiment, il y a des jours où j'ai beaucoup de mal à comprendre notre manière de penser, à nous les Français!
    Ne soyons pas étonnés, après cela, que tant de lois contraires à l'Evangile parviennent à entrer dans notre pays !
    En effet, nous ne sommes même pas capables de nous entendre et d'organiser la prière pour repousser le mauvais temps ! Alors, comment pourrions-nous être capables de nous entendre et d'organiser la prière pour repousser les mauvaises lois ??
      

        
    Humour
    MEDJUGORJE, TARZAN ET LA FRANCE (14/08/14)

    Je reposte dans cette rubrique la 102ème aventure de monsieur Lourdingue (à prendre avec beaucoup d'humour) :
    Il y a des personnes qui se plaignent sans cesse parce que cela fait plus de 33 ans que la Vierge apparaît à Medjugorje et que les gens ne mettent toujours pas ses recommandations en pratique.
    Monsieur Lourdingue voudrait appeler ces personnes-là à ne pas sombrer dans le pessimisme mais, bien au contraire, à rester patientes et, surtout, confiantes.
    Il voudrait notamment leur faire remarquer ceci :
    Le premier Tarzan avec l'inoubliable Johnny Weissmuller ("Tarzan l’homme singe", de W.S. Van Dyke) est sorti dans les salles de cinéma en 1932... et il a fallu attendre le début du 21ème siècle (soit presque 70 ans !) avant que la mode de construire des habitations dans les arbres ne commence à apparaître dans nos pays occidentaux (et notamment en France) ! Donc, patience et confiance ! Tout vient à point à qui sait attendre !!
    Note : d’après le guide "1001 nuits dans les arbres" (de Denise Cabelli), il y avait une dizaine d'habitations dans les arbres, en France, en 2006. Aujourd’hui, on en compte plus de 500 !
        
    Enquête
    LES FRANCAIS ET LE CHAPELET (13/08/14)

    Dans son numéro double du 7 au 21 août 2014, Pèlerin Magazine publie une enquête intitulée "Marie et nous".
    Dans cette enquête, on découvre notamment les chiffres suivants : En 1998 (soit 17 ans après le début des apparitions de Medjugorje), 11% des Français disaient prier le chapelet. En 2014 (soit 33 ans après le début des apparitions de Medjugorje), seulement 2% des Français disent prier le chapelet.

        
    Education
    LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES OU L'ART DE FAIRE L'INVERSE DE CE QUE L'ON VOUDRAIT (24/07/14)

    Une petite réflexion de votre serviteur, à découvrir ici >>
        
    Sport
    LE MATCH FRANCE-ALLEMAGNE DU 4 JUILLET 2014 (COUPE DU MONDE DE FOOTBALL AU BRESIL) (04/07/14)

    Le 4 juillet 2014, le match de football "France-Allemagne" (le premier des quatre quarts de finale de la coupe du monde au Brésil) a eu lieu le même jour (vendredi) et à la même heure (18h) que notre rencontre hebdomadaire du Rosaire.
    Malgré cela, nous avons décidé de maintenir notre horaire habituel, laissant à chacun la liberté de venir (ou pas) à la rencontre.
    Une fois le match terminé, j'ai pu constater les deux choses suivantes :
    1)-Ceux qui ont choisi de venir au Rosaire ont trouvé une force et une joie qui leur ont permis d'accepter avec beaucoup de facilité la défaite de la France.
    2)-Ceux qui ont choisi de regarder le match à la télévision, par contre, ont ressenti une tristesse et une déception, après la défaite, qui leur ont fait regretter de ne pas être venu au Rosaire.
        
    Pincées de sel
    GRÂCE A LA SNCF, TOUS LES FRANCAIS REFONT DE LA PHILOSOPHIE ! (15/06/14)

    Les cheminots de la SNCF ont décidé de poursuivre la grève qu'ils ont entamée il y a plusieurs jours alors que demain (lundi 16 juin), les lycéens de Terminale doivent passer l'épreuve de Philosophie.
    Cette situation très embarrassante pose à tous les Français un gros problème philosophique, actuellement, problème qui alimente de nombreuses discussions dans les chaumières: "Le droit d'un travailleur de faire la grève pour défendre son emploi est-il supérieur au droit d'un lycéen de passer son Bac pour préparer son avenir ?"
    Nous vivons à une époque où il y a tellement de menaces qui pèsent sur les emplois que la réponse à cette question n'est sûrement pas aussi simple que l'on pourrait le croire. Personnellement, je n'essaierai pas d'y répondre en quelques phrases.
    Si vous me le permettez, je me contenterai simplement de dire ceci, avec un brin d'humour : espérons que tous les gens à qui cette grève posera de gros problèmes (et notamment les jeunes) parviendront, une fois encore, à prendre les choses... avec "philosophie" !
        
    Citation
    DIEU, LA FRANCE ET LES ETATS-UNIS (06/06/14)

    A l'occasion du 70ème anniversaire du débarquement, Terry Colafrancesco a posté sur le site de Caritas des extraits de plusieurs conférences sur Medjugorje qu'il a données en France il y a quelques années.
    Une petite phrase a retenu mon attention : La France est un pays catholique, les Etats-Unis sont une nation chrétienne.

        
    Pensée
    LA MOISSON EST ABONDANTE... (22/05/14)
    En France, nous avons des champs de blé immenses, des champs qui s’étendent à perte de vue, avec des épis chargés de bons grains.
    Nous avons également des vignes immenses, dans notre pays, des vignes qui s’étendent elles aussi à perte de vue, avec des ceps chargés de belles grappes.
    Malheureusement, nous avons encore trop peu de prêtres, chez nous, pour donner le Corps et le Sang du Christ à ces foules immenses de français qui, aujourd'hui plus que jamais, meurent de faim et de soif.
        

    Photo
    BLEU, BLANC, ROUGE (20/05/14)
    Une photo et une méditation de votre serviteur (à découvrir également dans la rubrique "La Flore") >>
        
    Pensée
    LA MISSION PROFONDE DE LA FILLE AÎNEE DE L'EGLISE ("MEDITATION" POUR L'OFFERTOIRE) (19/05/14)
    Un pays qui est connu dans le monde entier pour son bon pain et pour ses bons vins ne pourra pas ne pas comprendre un jour que sa mission profonde consiste essentiellement à conduire les hommes vers Jésus qui, dans le sacrement de l'Eucharistie, nous offre son Corps et son Sang pour que nous ayons la Vie.
        
    Musique

    EUROVISION 2014 : DE LA BARBE AUTRICHIENNE A LA MOUSTACHE FRANCAISE (12/05/14)
    La personne qui a représenté l'Autriche à l'Eurovision 2014 (et qui a gagné le concours) portait une longue robe de soirée et elle avait également la barbe.
    Cette personne à l’identité difficilement définissable nous a rappelé que nous vivions dans un monde qui s'interroge, qui se cherche, qui se pose des questions, qui se demande qui il est, d'où il vient et où il va...
    Oui, la victoire de l'Autriche au grand concours Eurovision de la chanson 2014 a donné à cette question sur l'identité ("Qui suis-je ?") une résonance toute particulière.
    Et là, dans ce contexte, on peut regretter que la France (qui est la Fille Aînée de l'Eglise) n'ait pas eu quelque chose à dire au monde, elle qui a pourtant reçu de Dieu la mission de guider les autres nations et de leur apporter des réponses à leurs questions.
    En effet, pour la première fois de son histoire, la France est arrivée dernière du concours Eurovision. On ne l'a absolument pas vue. Elle n'a obtenu que 2 points, et ce avec une chanson sympathique qui avait pourtant un titre de circonstance (si je puis me permettre, avec un brin d'humour) : "Moustache".
    Mais, en ces temps si particuliers où il y a tant d'interrogations sur l'homme et sur le sens de la vie, peut-être que les autres pays attendaient autre chose de nous... je ne sais pas.
    En tous les cas, espérons que la France retrouvera vite sa voix et que, dans la force de l’Esprit Saint, elle annoncera à nouveau les merveilles de Dieu à toute la terre... y compris à travers la musique !
        

    Episcopat

    LES EVÊQUES DE FRANCE ET LA "MANIF POUR TOUS" (20/04/14)
    Le 8 avril dernier, à Lourdes, les évêques de France ont eu une discussion très franche sur un point qui les divise depuis deux ans : certains évêques ont soutenu ouvertement la "Manif pour tous" alors que d'autres sont restés sur la réserve.
        
    Selon le journal "Le Figaro", les évêques qui sont restés sur la réserve peuvent être classés en trois groupes :
    1)-ceux qui pensaient que le combat contre le "mariage pour tous" était perdu d'avance.
    2)-ceux qui pensaient qu'il y avait des risques de se faire récupérer par la droite et l'extrême droite.
    3)-ceux qui pensaient que la question du "mariage pour tous" était un sujet mineur.
       
    Je voudrais dire ici que tous les problèmes que se posent actuellement nos chers évêques trouvent une réponse lumineuse dans les messages que la Vierge Marie nous donne à Medjugorje, et notamment dans ces paroles :
    Si vous priez et jeûnez, vous obtiendrez tout ce que vous demandez (locution reçue par Jelena).

        
    En effet, si les évêques appelaient les fidèles à prier et à jeûner (et s'ils se réservaient des temps particuliers pour prier et jeûner tous ensemble), alors les choses iraient beaucoup mieux en France et dans l'Eglise. Il y aurait aussi une unité plus forte entre les évêques en ce qui concerne les questions de société :
        
    a)-les évêques qui s'opposent ouvertement au "mariage pour tous" (et qui veulent "de l'action") seraient heureux de voir qu'en priant et en jeûnant, tout le monde fait quelque chose pour la France.

    b)-les évêques qui pensent que le combat est perdu d'avance découvriraient que le jeûne et la prière ont un pouvoir infiniment plus grand que les manifestations ou les pétitions (car je suis certain que des miracles ne tarderaient pas à se produire).
    c)-les évêques qui ont peur de se faire récupérer par la droite et l'extrême-droite seraient heureux de sentir que ce sont eux (les évêques) qui entraînent toute la société derrière eux (et non pas les partis politiques), et ce en appelant les gens à utiliser des armes spirituelles (le jeûne et la prière).
    d)-les évêques qui pensent que le mariage homosexuel est une question mineure ouvriraient enfin les yeux grâce au jeûne et à la prière (car le jeûne et la prière nous éclairent).

        
    Et c'est ainsi que tout rentrerait dans l'ordre.
    Mais encore faudrait-il, pour que cela se produise, que la France - et notamment que l'Eglise de France - ouvre son coeur à Medjugorje. C'est là, une fois de plus, quelque chose qui permettrait de sortir de bien des difficultés !
    >Je vous salue Marie...

          
    Vie politique
    LE DECES DE DOMINIQUE BAUDIS
    (16/04/14)
    Hier (10 avril), nous avons appris avec beaucoup de tristesse le décès de Dominique Baudis.
    Présentateur du Journal télévisé, maire de Toulouse, député européen, conseiller régional de Midi-Pyrénnées, Président du CSA, Président de l'Institut du monde arabe, Défenseur des droits... Dominique Baudis, qui était un démocrate chrétien, a eu une vie bien remplie.
    Ayant vécu pendant plusieurs années à Toulouse à l'époque où il était maire, j'ai eu l'occasion d'échanger avec lui et je garde de lui une image vraiment lumineuse.
    A l'occasion de sa disparition, j'aimerais reposter ici un article que j'avais écrit pour "Pèlerin-info" en janvier 2005 (suite à l'affaire Alègre) :
        
    C'est bien connu : le mal n'est jamais autant présent que là où le bien est présent. Les ragots, les médisances, les mensonges... ne s'acharnent jamais autant que contre ceux qui défendent la justice et la vérité.
    Pour moi, l'affaire Baudis est la parfaite illustration de cela. Si l'ancien maire de Toulouse a été aussi durement et injustement attaqué, je pense que c'est tout simplement parce qu'il a dérangé. Et s'il a dérangé, c'est sûrement parce que depuis qu'il est à la tête du CSA, il n'a cessé de lutter courageusement contre la violence et la pornographie à la télévision. Cela n'a pas dû plaire à tout le monde !
    Même si tout s'est bien terminé pour lui, je regrette que les chaînes de télévision ne l'aient pas plus soutenu au cœur de la tempête (plutôt que de se faire l'écho des fausses accusations portées contre lui, et ceci afin de faire monter l'audimat).
    En effet, Dominique Baudis ne fait rien d'autre qu'œuvrer pour que la télévision retrouve sa dignité et sa crédibilité (et Dieu sait si elle en a besoin, aujourd'hui !). Il aurait été normal de s'en souvenir !
        
    Pour Dominique Baudis, qui vient de nous quitter, et pour sa famille : Je vous salue Marie...

        
    Humour
    LA DEFAITE DE LA GAUCHE AUX ELECTIONS MUNICIPALES (02/04/14)
    Débâcle, déroute, bérézina, désavoeu cinglant... Les observateurs politiques semblent ne pas avoir assez de mots pour décrire la défaite de la gauche aux élections municipales, le 30 mars dernier.
    Il est dommage que pratiquement personne n'ait parlé de cette victoire pour le moins étonnante des socialistes : la ville de Lourdes est passée à gauche après avoir été tenue par la droite pendant 25 ans !
    Vu l'ampleur de la défaite du PS au niveau national, cette victoire locale apparaît un peu comme un "miracle" (si je puis dire, avec un brin d'humour !).
    Maintenant, on aimerait bien que ce "miracle" conduise tous les élus de gauche à croire en Dieu (ce qui n'est pas encore tout à fait dans la tradition de ce parti) et à toujours s'assurer que leurs programmes politiques respectent bien les 10 commandements (que ce soit au niveau local ou national).
    Et, en faisant cela, on aimerait bien également que la gauche entraîne toute la classe politique derrière elle, car il y a des éloignements de l'Evangile et de graves dérives dans tous les partis politiques actuellement !
         
     

    Pensée

    ABSTENTIONNISME ELECTORAL
    (28/03/14)
    A lire avec un brin d'humour :
    D'une certaine manière, les abstentionnistes sont à la démocratie ce que les croyants non-pratiquants sont à la religion. En effet, les premiers boudent les scrutins électoraux et les isoloirs, tandis que les seconds boudent les Messes dominicales et les confessionnaux.
    En regardant les choses sous cet angle, on pourrait dire que les abstentionnistes sont en quelque sorte des électeurs non pratiquants !

        
    Réflexion
    NOUS POURRIONS ECRIRE LES PLUS BELLES PAGES DE L'HISTOIRE DE FRANCE AUJOURD'HUI! (27/03/14)

    De nombreux observateurs politiques pensent qu'un remaniement va avoir lieu, au gouvernement.
    Hier, à la télévision, un journaliste très sérieux a dit que Ségolène Royal figurait parmi les personnes auxquelles François Hollande pourrait éventuellement faire appel pour le poste de Premier Ministre.

    Je ne sais pas si l'actuel Président fera cela. Il y a d'autres observateurs qui pensent que c'est très peu probable. Toujours est-il qu'il y a des jours où l'on se prend à rêver...
    1)-François Hollande et Ségolène Royal sont respectivement Président et Premier Ministre.
    2)-Ils se rapprochent l'un de l'autre, font table rase du passé et, sous la pression de leurs quatre enfants qui ont tous reçu le sacrement du Baptême (ndlr : ça, c'est authentique), ils décident de se marier religieusement.
    3)-Pendant ce temps, en France, les maires (qui sont majoritairement de droite depuis les dernières élections municipales) sont de plus en plus nombreux à refuser de célébrer des mariages homosexuels. Cela crée des tensions très vives dans tout le pays.
    4)-Eclairés par la grâce du sacrement de mariage qu'ils viennent de recevoir et soucieux de préserver la paix civile, François Hollande et Ségolène Royal décident d'organiser un référendum : "Souhaitez-vous l'abrogation de la loi sur le mariage pour tous ?"
    5)-Touchés par l'histoire des deux têtes de l'exécutif et sensibles aux arguments des chrétiens, les Français changent d'avis et votent majoritairement "oui".
    Ah, Seigneur, puissent les difficultés présentes ne pas rendre les catholiques de France amers ou agressifs mais, bien au contraire, de plus en plus priants ! Il y a tellement de miracles qui se produiraient si nous étions plus fervents ! Nous pourrions écrire les plus belles pages de l'histoire de France aujourd'hui !
        
    Pensée
    NICOLAS SARKOZY ET L'AFFAIRE DES ENREGISTREMENTS
    (09/03/14)
    Dans le prolongement du message précédent, voici une petite pensée concernant Nicolas Sarkozy et l'affaire des enregistrements.
    Il y a certains hommes politiques, comme Nicolas Sarkozy, que l'on enregistre à leur insu. Il y en a d'autres, comme François Hollande, que l'on photographie à leur insu.
    Dans le premier cas, certains aimeraient bien pouvoir entendre une parole choquante ou compromettante. Dans le deuxième cas, certains aimeraient bien pouvoir voir un acte choquant ou compromettant.
    Puissions-nous ne jamais oublier, quand les médias parviennent à nous montrer les défauts cachés (petits ou gros) de nos dirigeants, qu'il y a un Dieu qui entend chacune de nos paroles et voit chacun de nos gestes... un Dieu auquel nous devrons tous rendre des comptes un jour (et pas seulement les chefs d'Etat) !
         
    Pensée
    LA VIE PRIVEE DES PERSONNES CELEBRES (11/02/14)
    Dans le monde actuel, les gens s'intéressent énormément aux photos compromettantes que parviennent à prendre les paparazzi qui, sans relâche, suivent les personnes célèbres.
    Par contre, les gens semblent ignorer totalement qu'il existe un Dieu dont les yeux sont fixés sur chacun de nous en permanence, et auquel nous devrons tous rendre des comptes un jour.
    En effet, comme nous le dit le Psaume 10 : "Le Seigneur, dans les cieux où il trône, garde les yeux ouverts sur le monde. Il voit, il scrute les hommes".
         
    Réflexion
    L'IMPORTANCE DE LA PATIENCE AVEC CEUX QUI NOUS DIRIGENT (06/02/14)
    Chez une partie des catholiques de notre pays, on sent que ce n'est pas le désir de changer les choses par le jeûne et la prière qui est dominant mais, au lieu de cela, une envie très forte que les dirigeants actuels s'en aillent. Parfois même, des mots extrêmement durs sont prononcés à leur encontre.
    Cela me pose une question : si nous (les catholiques de France) ne parvenons pas à supporter nos dirigeants avec patience et, surtout, à prier pour eux avec une ferveur et une confiance grandissantes (sans répéter sans cesse qu'il faut "se débarrasser d'eux"), alors comment allons-nous faire pour convaincre les Français (lors des débats sur la fin de vie, notamment) qu'un malade doit supporter les pires maladies avec héroïsme et s'en remettre à Dieu, plutôt que de chercher à se débarrasser de ses souffrances en ayant recours à des méthodes expéditives comme l'euthanasie ?
    Autrement dit, comment allons-nous faire pour être crédibles quand nous dirons aux autres qu'il faut être patient et confiant face à la maladie si nous n'avons pas nous-mêmes cette patience et cette confiance dans les combats que nous avons à mener ?

         
    Pensée
    LES PRESSIONS EXERCEES SUR LES PLUS FAIBLES (03/02/14)
    Il y a quelque temps, dans un journal régional, j'ai lu un article vraiment très triste qui disait qu'un demandeur d'emploi avait mis fin à ses jours parce que des pressions trop fortes avaient été exercées sur lui pour qu'il retrouve du travail. Il habitait dans un secteur où il y avait de nombreuses fermetures d'usines.
    Aujourd'hui, il est vrai que les Français ne sont pas tendres envers les demandeurs d'emploi.
    La charité s'est considérablement refroidie.
    Selon un sondage publié dans le magazine "La Vie" en décembre 2013, 60% des catholiques de notre pays pensent que les chômeurs pourraient retrouver un emploi s'ils le voulaient.
    En réfléchissant à tout cela, la pensée suivante m'est venue à l'esprit :

    Forcer une personne qui est au chômage à trouver un travail (et non pas simplement à en chercher un) alors que les employeurs eux-mêmes disent qu'ils sont dans l'incapacité de créer des emplois (et sont même souvent obligés d'en supprimer en très grand nombre), c'est un peu comme si on forçait un malade à guérir d'une maladie qui ne cesse de s'étendre et contre laquelle on n'a pas encore trouvé de vaccin.
          
    Humour
    L'ENSEIGNEMENT DE LA THEORIE DU GENRE DANS LES ECOLES FRANCAISES (02/02/14)
    Pardonnez-moi, chers amis, mais l'enfant de Medjugorje que j'essaie de devenir ne peut pas s'empêcher de porter un regard "amusé" sur la société française, même quand il s'agit de sujets graves.
    Voici une petite réflexion concernant l'enseignement de la théorie du genre à l'école :

    Certaines personnes nous disent que l'on va enseigner la théorie du genre à l'école... et voilà que, immédiatement, de nombreux parents d'élèves décident de retirer leurs enfants de l'école.
    La Vierge Marie apparaît à Medjugorje pour enseigner la théorie de l'amour... et, 33 ans plus tard, il n'y a toujours personne qui veuille se mettre à son école !
    Dans le premier cas, les gens ont raison de réagir. Mais dans le deuxième cas, on se demande bien comment ils font pour rester aussi impassibles.

          
    Pensée
    LA PREMIERE IMPLANTATION D'UN COEUR ARTIFICIEL VIENT D'AVOIR LIEU EN FRANCE (21/12/13)
    Le mercredi 18 décembre 2013, des médecins français de l'hôpital Georges Pompidou, à Paris, ont réussi une première mondiale : ils ont réalisé la première implantation d'un cœur artificiel.
    En écoutant leur témoignage, nous sommes émerveillés devant les progrès de la science. C'est tellement extraordinaire ! Tellement incroyable !
    Ah, mon Dieu, si seulement nous pouvions être autant intéressés par la méthode que la Mère de Dieu nous enseigne, à Medjugorje, pour recevoir un cœur nouveau : l'Eucharistie, la Confession, le Rosaire, le jeûne alimentaire, la Bible... !!
          
    Humour
    BONNETS ROUGES, BONNETS VERTS, BONNETS ROSES, BONNETS BLEUS, BONNETS JAUNES... (14/11/13)
    Depuis quelques semaines, les contestataires de notre pays mettent des bonnets. Ces bonnets sont rouges (s'ils sont contre l'ecotaxe), verts (s'ils sont contre la hausse de la TVA dans les transports publics), roses (s'ils sont contre le mariage homosexuel), bleus (s'ils sont contre le blocage des salaires des policiers), jaunes (s'ils exigent une remise à plat du système de sécurité sociale)...
    On a parfois un peu de mal à s'y retrouver mais, en fait, ce n'est pas si compliqué que ça.
    Malgré la diversité des couleurs, il n'y a pas vraiment de différences entre tous ces gens. Ce sont tous des contestataires, des mécontents. Ils se ressemblent donc tous. Si je puis me permettre, c'est un peu "blanc bonnet et bonnet blanc" !
        
     
    Humour
    QUAND LES ETATS-UNIS ESPIONNENT LA FRANCE... (29/10/13)
    Depuis quelques jours, les médias ne parlent que de ça : les Etats-Unis ont espionné la France pour essayer de connaître les "grands secrets" de notre pays. Et oui, ils l'ont fait !
    Ah, Seigneur ! Si seulement nos amis américains avaient pu découvrir, en fouillant dans nos fichiers confidentiels, que le "grand secret" de la France - pour essayer de faire avancer ses dossiers et ceux du monde - c'était de mettre Dieu au centre de tout !
    Ah ! Si seulement ils avaient pu découvrir, en faisant des enquêtes sur la vie privée des hauts responsables de notre pays (nos hommes politiques, nos grands industriels, nos économistes, nos diplomates...) que leur "grand secret" pour servir au mieux les intérêts de la France était de mettre au centre de leur vie personnelle et de leurs méthodes de travail : la Messe, la Confession, le Rosaire, le jeûne alimentaire, la Bible... !
    Ah, Seigneur ! Si seulement nos amis américains avaient pu découvrir ce genre de choses !!

          
    Réflexion
    LA "FILLE AÎNEE DE L'EGLISE" DANS LE CASSE NOIX (29/09/13)
    Ce week-end, pour répondre aux demandes pressantes de très nombreux salariés, plusieurs grandes enseignes françaises n'ont pas hésité à enfreindre la loi en ouvrant le dimanche.
    Les Français sont de plus en plus étonnants !
    Après avoir vu le gouvernement aller contre l'avis d'une grande partie du peuple et faire voter une loi qui ne va pas dans le sens de l'Evangile (le "mariage pour tous"), voilà maintenant que l'on voit le peuple aller contre la législation de la République pour pouvoir bafouer le troisième commandement ("Tu te souviendras du jour du sabbat pour le sanctifier") !

    C'est incroyable !
    En France, les dérives spirituelles viennent vraiment de tous les côtés.

    Celles qui vont du haut vers le bas (c'est à dire celles qui viennent de nos dirigeants successifs) et celles qui vont du bas vers le haut (c'est à dire celles qui viennent des Français eux-mêmes) me font un peu penser aux deux mâchoires d'une même paire de tenaille, ou d'un même casse noix.
    Et la "noix" qui se trouve au milieu, comme vous l'avez bien compris, c'est Jésus lui-même et tous les dons merveilleux qu'il a fait à notre pays, notamment ce titre de "Fille Aînée de l'Eglise"...
          
    Réflexion
    LES MUSULMANS DE FRANCE
    (30/07/13)
    A la fin de la seconde guerre mondiale, la France avait besoin d'être reconstruite matériellement.
    Les Français ont alors fait appel à des étrangers pour qu'ils viennent leur prêter main forte et, peut-être aussi, pour qu'ils fassent à leur place le difficile travail qu'ils ne voulaient pas faire eux-mêmes : maçonnerie, réfection des routes...
    Aujourd'hui, la France a besoin d'être reconstruite spirituellement.
    Et une fois de plus, on s'aperçoit (notamment en ce mois du Ramadan) que ce sont encore les mêmes qui font le travail que les Français ne veulent pas faire et qui, bien souvent, se montrent les plus zélés dans la pratique religieuse : prière, jeûne, abstinence, sacrifices...
           
    Sainte colère
    NOUS, LES CATHOLIQUES DE FRANCE
    (25/07/13)
    Nous les catholiques de France, nous défendons depuis de longs mois, et ce avec beaucoup de force et d'implication, le droit pour chaque enfant d'avoir un père et une mère.
    Pour nous, il est impossible de concevoir une famille sans que les deux parents soient de sexe différent.
    Ce qui est très étonnant, dans ce noble et beau combat, c'est que nous ne semblons pas très pressés (c'est bien le moins que l'on puisse dire !) d'appliquer ce principe à nous-mêmes, et notamment à notre vie de foi.
    Je m'explique :
    Saint Louis-Marie Grignion de Montfort (qui est un très grand saint français) nous a dit un jour : "Qui n'a pas Marie pour Mère n'a pas Dieu pour Père".

    En pensant à cette phrase, on peut se poser la question suivante : "Qu'est-ce que nous avons fait de notre Mère, nous les catholiques de France ?"
    Et plus particulièrement : "Qu'est-ce que nous faisons de notre Mère aujourd'hui, alors qu'elle crie vers nous depuis plus de 32 ans et qu'elle est apparue plus de 40 000 fois à Medjugorje ?"

    La réponse à cette question est simple : nous ne prêtons pas attention à elle, ou bien nous la critiquons, ou alors nous la moquons, ou encore nous cassons ceux qu'elle a choisis pour transmettre ses messages, ou, pire que tout, nous lui donnons notre indifférence en retour.
    Et une fois que nous avons fait tout cela, nous affirmons à qui veut bien nous entendre (mais y a-t-il encore beaucoup de gens pour nous écouter aujourd'hui ?) que nous appartenons au Christ et qu'il est le centre de notre foi (un peu comme les Pharisiens qui, il y a plus de 2 000 ans, combattaient Jésus et disaient en même temps qu'ils appartenaient à Moïse !).
    Mais sommes-nous bien certains que nous avons compris qui était Jésus et ce qu'il attendait de nous ?
    Allons, catholiques de France ! Réveillons-nous ! Il n'est pas trop tard ! Il n'est jamais trop tard ! Notre Mère n'est pas fatiguée de nous appeler et, ce soir encore à 18h40, elle nous appelera !
    Allons, courage ! Cessons de toujours regarder la paille qui est dans l'oeil de notre voisin. Regardons plutôt la poutre qui est dans notre oeil et corrigeons sans attendre ce qui doit l'être.
    Puis, avec une infinie confiance, jetons-nous dans les bras de notre Mère et saisissons les armes de combat qu'elle nous tend.
    Nous cesserons alors d'aller de défaite en défaite et, j'en suis certain, nous renouerons très vite avec la victoire !
        

    Réflexion
    LES VEILLEURS : UN MOUVEMENT QUI NOUS DIT QUELQUE CHOSE DE LA FOI AUJOURD'HUI EN FRANCE 
    (21/07/13)
    Quand on voit des gens qui se réunissent pour prier dans la rue afin d'exprimer de manière pacifique leur opposition au "mariage pour tous", on se dit que quelque chose n'est pas mort, en France. Les gens croient encore à l'intériorité. On ne peut que se réjouir de cela.
    C'est un grand signe d'espérance.

    En même temps, quand on voit ces personnes prier devant des mairies (plutôt que devant la Croix, à l'intérieur d'une église), immobiles, alors on ne peut pas s'empêcher de penser que, quelque part, il y a quelque chose qui est "étrange".
    C'est un peu comme si les Français donnaient l'impression de prier le Président de la République plutôt que Dieu, ou bien Marianne plutôt que la Vierge Marie; comme s'ils croyaient plus au pouvoir de la politique qu'à celui de la religion.
    Je trouve que le mouvement des veilleurs nous dit quelque chose de la foi aujourd'hui dans notre pays. Il nous dit que notre foi est encore vivante... mais que nous avons également besoin d'une Mère pour nous aider à l'approfondir toujours plus et à la recentrer sans cesse sur Jésus, sur la Bible, sur l'Eucharistie, sur la Confession, sur le jeûne, sur le Rosaire...
        
    Réflexion
    LES CHRETIENS ET LES MUSULMANS DEVRAIENT UNIR LEURS EFFORTS POUR RECONSTRUIRE LA FRANCE SPIRITUELLEMENT !
    (19/07/13)
    A la fin de la seconde guerre mondiale, les Français ont fait venir des étrangers sur leur territoire afin que ces derniers les aident à reconstruire leur pays.
    Aujourd'hui, la France a besoin d'être reconstruite spirituellement. Et cette reconstruction-là, elle se fera uniquement par la prière et par le jeûne.
    J'espère ne pas froisser certains chrétiens en disant cela, mais ceux qui prient et qui jeûnent le plus, actuellement en France, ce sont les Musulmans.
    Et même s'il est vrai que le Ramadan n'est pas un jeûne au sens fort du terme (c'est plutôt un "déplacement des heures de repas"), il n'en reste pas moins que c'est là un sacrifice extrêmement important.
    On peut penser notamment à nos frères Musulmans qui travaillent sur les chantiers ou sur les routes et qui, en cette période de fortes chaleurs, ne boivent pas et ne mangent pas pendant toute la journée.
    Comment cela pourrait-il ne pas attirer des grâces pour eux et pour la France ?
    Il est vrai que les chrétiens, de leur côté, n'ont pas totalement oublié le jeûne. Ils ont jeûné à plusieurs reprises, ces derniers mois.
    Toutefois, j'ai le sentiment que ce jeûne n'était peut-être pas encore tout à fait un jeûne "du coeur" mais, plutôt, un jeûne "intéressé" (je n'emploie pas ce mot dans un sens péjoratif). En effet, on a jeûné essentiellement pour que la loi sur le "mariage pour tous" ne passe pas.
    Mais depuis que cette loi a été votée, plus personne n'appelle à jeûner.

    C'est bien dommage car, pour pouvoir porter du fruit, le jeûne doit être un acte répété, un acte d'amour gratuit qui revient sans cesse.
    Regardez ce que font les Musulmans : la loi sur le "mariage pour tous" est passée (ils étaient contre, eux aussi)... et ils continuent de prier et de jeûner !
    Ils ne regardent pas François Hollande ou Nicolas Sarkozy, ou encore les lois qui passent. Non. Ils ont les yeux fixés sur Dieu.

    C'est cela que les chrétiens devraient faire.
    Voyez-vous, il y a des moments où je me demande si ce n'est pas la prière et le jeûne des Musulmans qui empêchent la France de s'effondrer encore plus.
    Mais quand les chrétiens vont-ils enfin se décider à leur prêter main forte pour reconstruire la France spirituellement ? Là est toute la question.

           

    Réflexion
    ON NE LÂCHE RIEN !
    (11/07/13)
    Quand nous parlons de la lutte contre le "mariage pour tous" - nous les catholiques -, nous répétons très souvent cette phrase : "On ne lâche rien ! On ne lâche rien ! On ne lâche rien !"
    En effet, on peut entendre et lire cette phrase partout : interviews de chrétiens, déclarations de responsables d'associations catholiques, articles postés sur des blogs religieux...
    Et pourtant, en dépit du fait que nous prononcions ces mots avec beaucoup de conviction, force est de constater qu'il y a une chose absolument essentielle (dans la vie de foi) que nous avons lâchée depuis bien longtemps, ce qui explique à mon sens que nous ne parvenions pas aujourd'hui à empêcher le mal de gagner du terrain dans notre pays.
    Cette chose extrêmement importante que nous avons lâchée (et ce ne sont pas les défenseurs de Medjugorje qui diront le contraire), c'est la main de notre Mère. 
        
     
    Réflexion
    LES CATHOLIQUES DE FRANCE ONT OUBLIE LA BIBLE ! 
    (30/06/13)
    Le 24 juin 2013, à La Rochelle, il y a eu la célébration d'un mariage homosexuel. Le 28 juin, la salle des fête de cette ville prenait feu (on parle d'un problème électrique)... et voilà que de nombreux sites Internet catholiques s'embrasent : c'est Dieu qui s'est fait vengeance !
    Ce qui est étonnant, dans tout cela, c'est que dans l'Evangile du dimanche de la même semaine (le 30 juin), il nous était dit la chose suivante (au sujet de Jésus) : (...) On refusa de le recevoir, parce qu'il se dirigeait vers Jérusalem. Devant ce refus, les disciples Jacques et Jean intervinrent : "Seigneur, veux-tu que nous ordonnions que le feu tombe du ciel pour les détruire ?" Mais Jésus se retourna et les interpella vivement (Lc 9, 51-62).
    En lisant ce passage, comment ne pas se désoler que les catholiques de notre époque parlent plus de la vengeance de Dieu que de l'amour et de la patience envers les pécheurs ?
           

    Réflexion
    LE MOUVEMENT DES VEILLEURS : UN SIGNE QUE LA FRANCE EST EN TRAIN DE SE CHERCHER
    (17/06/13)
    Dans un premier temps, il y a eu les manifestations (les slogans, les cris, la liesse, les frictions avec les forces de l'ordre...). Et les gens se sont aperçu que ce moyen n'était pas vraiment efficace. On ne combat pas efficacement une mauvaise loi de cette manière.
    Voici maintenant le temps des veilleurs (le silence, l'écoute de textes sur la liberté, la réflexion, la non-violence...). C'est comme si les gens avaient décidé d'essayer quelque chose de plus "spirituel". C'est vraiment très bien. 
    Mais en pensant aux veilleurs, il m'arrive parfois de me poser une question : de quoi le silence qui leur est si cher est-il rempli ? De prières (notamment la prière du Rosaire) ? De lectures spirituelles (notamment la Bible) ? De sacrifices (notamment le jeûne alimentaire) ? De désirs de progrès spirituels et de conversion (notamment par l'Eucharistie et la Confession) ?
    Si tel est le cas, alors bravo ! La France est sur le bon chemin !! Par contre, si tel n'est pas le cas, alors que je crains fort que l'on finisse très vite par découvrir la chose suivante : on ne fait pas plus reculer le mal en défilant dans la rue... qu'en restant assis dans la rue !
            

    Humour
    AIDE AUX PERSONNES AGEES : FAIT-ON BON USAGE DE L'ARGENT RAPPORTE PAR LE LUNDI DE PENTECOTE ? (23/05/13)
    De la même façon que les retraités d'aujourd'hui aiment jouer aux cartes en écoutant de l'accordéon (c'était les distractions des jeunes d'hier), les retraités de demain joueront à la Play station en écoutant du R'nB (ce sont les distractions des jeunes d'aujourd'hui) !
    J'espère que les maisons de retraite ont bien compris qu'il leur fallait investir sans tarder dans l'achat d'ordinateurs, de jeux vidéo, de MP3... Une nouvelle génération de retraités va très vite arriver ! Attention à ne pas se laisser prendre de court !! Le temps passe à une vitesse folle !!!
        

    Pincées de sel
    L'AN "1" DU QUINQUENNAT DE FRANCOIS HOLLANDE (19/05/13)
    Avortement, travail le dimanche, dureté envers les étrangers, "mariage pour tous", euthanasie... Depuis des années, les Français se choisissent des dirigeants qui entraînent leur pays toujours plus loin des commandements de Dieu. Et bien évidemment, les grâces divines (prospérité économique, plein emploi, paix civile...) ne peuvent pas se déverser en abondance sur notre pays. C'est là quelque chose de logique.
    Cela fait un an que François Hollande est Président de la République et, régulièrement, les journalistes politiques nous dressent la liste de tout ce qui ne va pas depuis son arrivée à l'Elysée.  
    Si vous me le permettez, j'aimerais attirer l'attention (et ce avec un brin d'humour) sur une chose qui va mieux. Cette chose, c'est l'Eglise. Oui, l'Eglise - que certains disaient moribonde - va un peu mieux depuis que François Hollande est à la tête du pays. En effet, les chrétiens n'ont jamais autant parlé de l'importance du chapelet et du jeûne alimentaire que depuis un an. Ce que la Vierge de Medjugorje n'a pas réussi à faire en 32 ans d'apparitions, le nouveau Président l'a fait en quelques mois seulement.
    Sans doute faut-il croire que François "Hollande" est, à sa façon, un "instrument" dont Dieu se sert pour secouer la France qui, sans mauvais jeu de mot, est devenu au fil des années... le "pays bas" !
        
    Pincées de sel 
    L'AFFAIRE JEROME CAHUZAC (22/04/13)
    Apprendre que le ministre français du budget possède un compte en Suisse, c'est là quelque chose de très choquant pour des électeurs. En même temps, j'ai été tout aussi choqué d'entendre de nombreux élus de droite comme de gauche (et même des catholiques) parler d'une faute impardonnable.
    Jusqu'à l'affaire Jérôme Cahuzac, le catholique que j'essaie de devenir croyait qu'il n'existait qu'un seul péché impardonnable : le péché contre l'Esprit Saint (ainsi que Jésus lui-même nous l'a enseigné dans l'Evangile).
    La société de consommation dans laquelle nous vivons (cette société qui met les biens matériels au-dessus de tout) m'a appris qu'il existait en fait un deuxième péché impardonnable : le péché lié au Dieu-argent.
        
    Réflexion
    LA PAIX CIVILE (19/04/13)
    Avant d'opposer les Français au gouvernement actuel, la question du mariage homosexuel est une question qui oppose d'abord les Français les uns aux autres (et ce depuis longtemps).
    Certains pensent qu'il suffirait que le projet de loi sur le "mariage pour tous" soit retiré pour que la "paix civile" revienne dans notre pays et pour que tout rentre dans l'ordre. Personnellement, je n'en suis pas certain.
    S'il est vrai qu'un retrait serait une excellente chose, on peut penser que cela entraînerait aussi une forte réaction de la part des mouvements homosexuels (ainsi que de tous ceux qui les soutiennent). En effet, il est certain qu'ils n'accepteraient pas facilement que leur soit tout à coup refusé ce qu'on leur avait promis depuis si longtemps.
    La France, nous le voyons bien, se trouve aujourd'hui dans une situation particulièrement complexe. A mon avis, Dieu est le seul qui puisse l'aider à s'en sortir et à retrouver le chemin de la paix, de la vérité, de la réconciliation et de l'unité. C'est pourquoi on peut regretter que, pour l'instant, les chrétiens ne parlent pas plus de la prière et de la conversion (Rosaire, jeûne...).
    A part les chrétiens, en effet, qui peut dire aux autres que c'est par ces moyens que Dieu peut nous venir en aide ?
        
    Réflexion
    QUE PENSER DE LA RADICALISATION DE CERTAINS OPPOSANTS AU "MARIAGE POUR TOUS" ? (15/04/13)
    Si j'avais à comparer notre pays à une personne humaine, je dirais ceci : les actions "coup de poing" des opposants au "mariage pour tous" sont à la France ce que les maux d'estomac sont à une personne qui a mangé un aliment qui n'était pas bon pour elle.
    Ce que je veux dire par là, c'est que ces actions sont le signe que la France ne parvient pas à "digérer" quelque chose et qu'elle éprouve des douleurs au niveau du ventre. Le corps de notre pays réagit mal et il se "raidit" car une nourriture mauvaise a été "ingurgitée" (en l'occurrence la loi sur le "mariage pour tous").
    Cette réaction était prévisible et, dans la mesure où elle ne devient pas violente, elle est compréhensible. Le seul problème que je vois (et je vais encore me répéter en disant cela), c'est que ces actes subversifs sont beaucoup plus des "symptômes" que des "remèdes" ! Autrement dit, ils permettent à la douleur de s'exprimer mais ils ne permettent pas de guérir le mal !


  • Pensée
    UNE IMAGE (14/04/13)
    Quand vous avez un malade à la maison, vous pouvez vous révolter et crier à l'injustice, cela ne sert à rien. Vous pouvez faire connaître votre peine à la terre entière et entraîner des millions de personnes avec vous, ce n'est pas cela qui guérira le malade. Dans un cas pareil, il n'y a que Dieu qui puisse vous aider. Et nous savons que c'est principalement à travers la prière que Dieu peut nous envoyer des grâces.
    J'ai la conviction qu'il en va de même avec la France. Notre pays est malade au niveau de ses idées, au niveau des valeurs qu'il défend et qui, malheureusement, sont souvent très éloignées de l'Evangile (et cela ne date pas d'aujourd'hui !).
    Si l'on s'en tient à faire du "tapage" en criant les uns contre les autres et si l'on ne veut pas comprendre que c'est en priant que l'on peut aider la France de manière vraiment efficace, alors l'état de santé de notre pays ne s'améliorera pas.
        
    Réflexion
    LA DIVISION ET LA RADICALISATION DES OPPOSANTS AU "MARIAGE POUR TOUS" (06/04/13)
    Ces jours-ci, plusieurs journaux ont dit que les opposants au "mariage pour tous" étaient divisés. D'un côté, il y a les partisans de la "Manif pour tous" et, de l'autre, ceux du "Printemps français" (qui souhaitent mettre en place des actions beaucoup plus subversives).
    En ces temps où nous prenons conscience des limites des moyens de contestation classiques (manifestations, pétitions...), nous devrions plus que jamais nous tourner vers les moyens spirituels (Rosaire, jeûne...). Oui, ce que nous devrions faire, ce n'est pas nous diviser et nous radicaliser, mais nous rassembler autour de Jésus et intensifier nos prières. En fait, c'est surtout au niveau spirituel qu'il faudrait qu'il y ait une "radicalisation" : création de groupes du Rosaire dans toutes les paroisses, neuvaines de jeûne, nuits de prière et d'Adoration... Il est vrai que l'on n'en est pas encore tout à fait là, je vous l'accorde. Mais vous verrez que nous finirons un jour par comprendre et que, ce jour-là, les choses changeront !
         
    Réflexion
    FAUT-IL INTERDIRE LE CUMUL DES MANDATS ? (31/03/13)
    Un élu qui a un mandat national peut-il conserver un mandat local (pour rester proche des gens) ou bien doit-il choisir entre les deux (pour être plus efficace) ? Ce débat existe depuis de très nombreuses années.
    François Hollande a dit que le cumul des mandats serait interdit par la loi d'ici la fin de son quinquennat.
    Quand on ne fait pas partie du monde de la politique, il peut être difficile d'avoir une opinion vraiment objective sur cette question.
    Toutefois, les chrétiens que nous sommes peuvent noter une chose : le Pape est à la fois le chef suprême de l'Eglise catholique... et l'évêque de Rome. Il a donc (d'une certaine façon) deux mandats : un mandat universel et un mandat local.
    Etant donné que notre mère l'Eglise sait ce qui est bon pour l'homme, on se dit que cette manière de voir les choses pourrait peut-être nourrir la réflexion de nos dirigeants et les inspirer... Je ne sais pas.
    En tous les cas, quelle que soit notre opinion, gardons en mémoire que le successeur de Pierre est le premier à pratiquer le cumul des mandats !
        
    Pensée
    CHOC DE SIMPLIFICATION (29/03/13)
    Lors de son intervention télévisée du 28 mars 2013, François Hollande a dit à plusieurs reprises qu'il voulait créer un "choc de simplification".
    En cette période difficile et complexe que nous traversons, un retour à plus de simplicité serait effectivement une bonne chose. D'autant plus que nous avons trop souvent tendance à chercher des solutions extrêmement compliquées alors que nos problèmes pourraient être résolus plus simplement.
    Au cas où certains hommes politiques souhaiteraient connaître un moyen très simple (simple à l'extrême) de créer de très grands "chocs" (des "chocs" positifs, bien évidemment), je me permets de rappeler ces paroles que la Vierge Marie nous a données à Medjugorje : "Un simple Rosaire peut faire des miracles dans le monde et dans vos vies" (le 25 janvier 1991) !
        
    Réflexion
    UNE REFLEXION SUR LA "MANIF POUR TOUS" ET SUR "TOUS EN PRIERE" (24/03/13)
    Quand on regarde les chiffres qui ont été donnés par les organisateurs de la "Manif pour tous" (800 mille personnes à la première manifestation / 1,4 million à la deuxième), on constate que le nombre de participants est en très forte hausse.
    Quand on regarde les chiffres qui ont été donnés par les organisateurs de "Tous en prière" (33 mille inscrits à la première journée / 19 mille à la deuxième), on constate que le nombre de participants est en très forte baisse.
    Si la loi sur le "mariage pour tous" entre en vigueur, alors c'est dans ces chiffres (et pas ailleurs) qu'il faudra chercher l'explication de notre échec. Pour que Dieu nous entende et nous exauce, nous devons d'abord nous tourner vers Lui. Pour que ça "marche", il ne suffit pas de marcher (même si marcher est très important) ! Il faut aussi prier !
        
    Réflexion / humour
    L'OPPOSITION DES FRANÇAIS AU "MARIAGE POUR TOUS" : LES CHIFFRES QUE PERSONNE NE POURRA CONTESTER (21/03/13)
    Combien y aura-t-il de participants à la prochaine manifestation contre le "mariage pour tous" le 24 mars à Paris ? 500 mille ? 800 mille ? 1 million ? Plus d'1 million ?
    Les forces de police et les organisateurs de ce genre d'événement ne parvenant jamais à se mettre d'accord, on va encore assister à une rude bataille de chiffres !
    Afin d'éviter qu'il y ait un climat de confusion, j'aimerais vous donner quelques chiffres absolument incontestables concernant l'opposition des Français au "mariage pour tous". Les voici :
    François Hollande est Président de la République depuis 10 mois. Pendant ces 10 mois, la Mère de Dieu nous a appelés 80 fois à jeûner au pain et à l'eau (2 jours de jeûne par semaine durant 10 mois, cela fait 80 jours). A ces 80 appels de la Vierge, les Français ont répondu 2 fois (massivement) : le 25 janvier et le 22 mars 2013.
    Voilà donc où nous en sommes aujourd'hui : 10 mois de présidence, 80 appels de la Vierge, 2 réponses positives de la part des Français.
    Ce que nous avons fait est très bien et nul doute que nos deux grandes journées de jeûne ont rendu la Vierge plus qu'heureuse. Mais, comme nous le comprenons bien, cela reste encore très en deçà de ce qui nous est demandé. Et on peut craindre que cela ne suffise pas à empêcher le vote de lois contraires à l'Evangile, en France.
    Nous les chrétiens, nous reprochons toujours à nos dirigeants d'être sourds à nos revendications, mais n'est-ce pas plutôt nous qui, pour l'instant, ne crions pas assez fort vers Dieu ?
    Puissent ces 40 jours de Carême nous inspirer l'idée que nous devons jeûner 40 fois plus souvent (40X2=80) !
        
    Humour
    PEUT-ETRE UNE IDEE POUR QUE LES MANIFESTATIONS DES CHRETIENS PORTENT PLUS DE FRUITS... (21/02/13)
    Les manifestations et les pétitions (auxquelles les chrétiens de notre époque sont extrêmement attachés, et dans lesquelles ils mettent énormément d'espoir) sont importantes mais elles ont un impact très limité sur les choix politiques de nos dirigeants. Ceux qui nous gouvernent, en effet, ne tiennent généralement pas compte des revendications de l'Eglise.
    A Medjugorje, la Vierge nous enseigne que c'est surtout par la prière et par le jeûne que les choses peuvent changer en nous et autour de nous. En lisant les paroles de la Mère de Dieu, on se dit que les chrétiens ne pourront pas faire la "révolution de l'amour" dans le monde s'ils ne font pas d'abord la "révolution de la prière" dans l'Eglise.
    En pensant à cela (et en pensant aussi à l'intérêt très fort pour les manifestations, dans l'Eglise actuellement), une petite question "amusante" me vient à l'esprit (j'espère que "mon" humour ne choquera personne) :
    Plutôt que de manifester devant les mairies et les ministères pour demander aux dirigeants de renoncer aux projets de lois qui sont contraires à l'Evangile, les chrétiens ne feraient-ils pas mieux de manifester devant les cures et les évéchés pour demander à leurs bergers d'inviter plus souvent les fidèles à prier et à jeûner ensemble pour la France ?
        
    Réflexion
    LES FRANÇAIS ET LEURS PROBLEMES (19/02/13)
    Quand des chrétiens veulent s'opposer à une loi qui ne va pas dans le sens de l'Evangile, ils descendent dans la rue et, pour qu'on les voit bien, ils revêtent parfois des déguisements tout à fait étonnants.
    Quand des citoyens refusent la construction d'un futur aéroport sur les terres où ils habitent, ils fabriquent des sortes de cabanes en bois à l'emplacement du chantier et ils s'y enferment jour et nuit.
    Quand des pères de famille se voient retirer la garde de leur enfant, ils grimpent sur des grues géantes au sommet desquelles ils déroulent des banderoles pour exprimer leurs revendications.
    Quand des ouvriers sont sous la menace d'un plan de restructuration, ils vont à Paris et s'enchaînent à la grille d'entrée du ministère du travail.
    Quand des personnes viennent d'être licenciées et qu'elles se retrouvent sans activité, elles s'immolent par le feu devant les locaux de Pôle-emploi.
    Les moyens que les Français mettent actuellement en œuvre pour résoudre leurs problèmes sont vraiment très surprenants : il y a certaines choses qui peuvent paraître un peu "comiques" (vues sous un certain angle), mais il y en a beaucoup d'autres qui sont profondément tragiques.
    Quand je regarde le journal télévisé, la même question me vient toujours à l'esprit : "Quand allons-nous comprendre que les moyens les plus efficaces pour surmonter et pour résoudre nos problèmes sont la prière et le jeûne ? Oui, quand allons-nous comprendre que nous devons nous tourner vers Dieu quand nous traversons des épreuves, surtout en cette période où le monde est devenu tellement sourd qu'il n'entend plus les cris de plus en plus perçants des malheureux !?"
        
    Réflexion
    LES DEPUTES VOTENT LE PREMIER ARTICLE DU PROJET DE LOI SUR LE "MARIAGE POUR TOUS" (04/02/13)
    Le 25 janvier dernier, nous avons été très nombreux à prier et à jeûner pour la France. Cela a été un grand moment d'unité et de communion entre tous les chrétiens.
    Mais, à mon avis, notre prière et notre jeûne ne sont pas encore assez intensifs.
    En effet, la Vierge de Medjugorje nous demande de dire le Rosaire quotidiennement et de jeûner au pain et à l'eau deux fois par semaine.
    Si nous prions et jeûnons uniquement de temps en temps, alors nous aurons beaucoup de mal à arrêter le rouleau compresseur du "mariage pour tous" (ainsi que celui de l'euthanasie).
    La Vierge sait pourquoi elle nous demande tout cela et, avec une grande confiance, nous devons ouvrir nos coeurs à ses recommandations. Il faut vraiment que notre prière et notre jeûne soient intensifs. C'est cela qui, à mon avis, nous manque le plus actuellement.
    Parfois, j'ai comme le sentiment que la Mère de Dieu a envie de dire ceci aux Français (notamment en pensant à la merveilleuse journée du 25 janvier dernier) : "Où sont les prières que vous m'adressiez ? Mes vêtements étaient étincelants, les voici trempés de larmes" (extrait d'une locution reçue par Jelena le 6 novembre 1983).
        
    Humour
    FRANCOIS HOLLANDE AU MALI (02/02/13)
    Rejeté par une partie des Français comme s'il était un "démon", adulé par les Maliens comme s'il était le Messie...
    Les réactions contradictoires que suscite François Hollande en France et en Afrique sont là pour nous rappeler qu'il y a du bon et du mauvais en chaque homme et que, par conséquent, les gens devraient éviter les attitudes excessives.
    Personne n'est tout blanc ni tout noir, personne n'est tout noir ni tout blanc... même si les noirs (au Mali) pensent que François Hollande est tout blanc, et même si une partie des blancs (en France) pense qu'il est tout noir !
        
    Réflexion
    PRIER POUR LA FRANCE (01/02/13)
    Pourquoi l'idée du mariage homosexuel a-t-elle fait "son chemin", en France ? Peut-être en partie parce qu'il n'y a pas assez de prêtres pour annoncer la Parole de Dieu et enseigner la doctrine de l'Eglise (il faut donc prier pour les vocations). Pourquoi n'y a-t-il pas assez de prêtres ? Peut-être en partie parce qu'il n'y a pas assez de familles dans lesquelles Dieu est mis à la première place (il faut donc prier pour les familles). Pourquoi y a-t-il autant de non-croyance dans les familles ? Peut-être en partie parce que les chrétiens ne sont pas assez "joyeux" et qu'ils ne donnent pas suffisamment aux autres l'envie de croire (il faut donc que nous apprenions - nous, les chrétiens - à prier aussi pour rendre grâce à Dieu et pour Le louer, et pas seulement pour Lui demander de nous aider dans les épreuves)...
    Prier pour la France, ce n'est pas seulement prier pour que le projet de loi sur le "mariage pour tous" ne soit pas voté. Si nous faisons uniquement cela, alors ce projet de loi risque de devenir "obsessionnel" et nous allons récolter un bon mal de tête. Il faut ouvrir notre prière, l'élargir au maximum, l'intensifier... C'est de cette manière que Dieu pourra accomplir des miracles en nous et à travers nous.
    Ne nous renfermons pas sur nos soucis et sur nos problèmes. Faisons confiance ! Vivons dans la joie ! Ouvrons grands nos coeurs !! Elargissons notre prière !! Qu'elle ne soit pas "crispée" mais, au contraire, qu'elle soit comme l'air que nous respirons, de telle sorte qu'un vent nouveau puisse enfin souffler sur la France !!
        
    Réflexion
    LES DEBATS SUR LES GRANDS SUJETS DE SOCIETE (29/01/13)
    Mariage pour tous, euthanasie, avortement... Les interminables débats sur les grands sujets de société, dont les médias nous abreuvent en ce moment, ont au moins un mérite : ils nous montrent que ce n'est pas d'abord et avant tout par la discussion que l'on fait avancer les choses.
    Ah, Seigneur ! Comme il est dur, aujourd'hui en France, de convaincre un socialiste que le projet de loi sur le "mariage pour tous" ne va pas dans le bon sens ! Comme c'est dur !! C'est tout aussi difficile que de convaincre un catholique de notre pays que les apparitions de Medjugorje sont authentiques !! On peut passer des nuits entières à en parler, au petit matin chacun reste sur ses positions !! 
    Ah, comme la Vierge a raison de nous dire, à Medjugorje : "Priez, priez, priez ! Vous ne tirerez rien du bavardage, mais seulement de la prière" (extrait d'une locution reçue par Jelena le 27 octobre 1983).
    Ah, Seigneur, puissent les Français être autant assoiffés de prière qu'ils sont assoiffés de débats !
        
    Réflexion
    SI LE JEUNE ET LA PRIERE N'EMPECHENT PAS LA LOI SUR LE "MARIAGE POUR TOUS" D'ETRE VOTEE... (23/01/13)
    Si le jeûne du 25 janvier prochain et si les prières que les chrétiens font monter vers le Ciel n'empêchent pas la loi sur le "mariage pour tous" d'être votée, alors il ne faudra être ni surpris ni découragé.
    Rappelons-nous que le 5 mars 2003 (mercredi des Cendres), le Pape Jean-Paul II avait demandé une journée de jeûne aux chrétiens du monde entier pour éviter la guerre en Irak. Pourtant, 15 jours plus tard (le 20 mars 2003), le conflit débutait.
    Ce jeûne demandé par le Pape a sûrement permis d'obtenir de grandes grâces (peut-être celle que la guerre dure peu de temps...) mais, comme tout le monde le comprend très bien, le jeûne n'est pas quelque chose de "magique" qui peut tout bouleverser d'un seul coup.
    Si la Vierge nous demande de jeûner deux jours par semaine, à Medjugorje, c'est qu'il y a de très bonnes raisons à cela. Le jeûne est un exercice que nous devons répéter inlassablement, et ce sans jamais nous décourager, car il agit surtout sur le long terme.
    Et c'est peut-être mieux qu'il en soit ainsi car nous ne prolongerions pas le jeûne et la prière si les grâces que nous demandons nous étaient toujours données immédiatement.
    Le fait de devoir nous inscrire dans la durée nous permet de vérifier à la fois la qualité de la confiance que nous avons mise en Dieu et la qualité de l'amour que nous Lui portons. C'est pourquoi il ne faut jamais relâcher nos efforts.
    Si nos jeûnes et nos prières n'empêchent pas l'adoption de la loi sur le "mariage pour tous", alors ils obtiendront que cette dernière ne reste pas très longtemps en vigueur. A condition, encore une fois, que nous persévérions.
        
    Réflexion
    LE GROS SUCCES DU SITE "TOUS EN PRIERE" (22/01/13)
    Les dernières nouvelles données par l'équipe de coordination du site "Tous en prière" sont vraiment excellentes : plus de 24 000 personnes se sont inscrites pour la journée de jeûne et de prière du 25 janvier prochain, des veillées de prière fleurissent un peu partout dans notre pays, de nombreuses paroisses et communautés religieuses soutiennent très fortement cette initiative...
    Je sais que je vais choquer certaines personnes en redisant cela (rassurez-vous : c'est "mon" humour), mais on est vraiment "admiratif" devant le pouvoir absolument incroyable qu'un Président de la République peut avoir sur son peuple, et notamment sur nous, les chrétiens. 
    François Hollande (qui n'a pas encore connu l'amour de Dieu) est parvenu à nous remettre au jeûne et à la prière en seulement quelques mois, ce que la Sainte Vierge elle-même (elle qui est pourtant la Mère de Dieu) n'a pas réussi à faire en plus de 31 ans d'apparitions à Medjugorje !
    Je suis désolé de me répéter, les amis, mais c'est là un phénomène absolument extraordinaire qui me stupéfie chaque jour ! Je n'en suis toujours pas revenu !! 
    Il y a des moments où j'ai le sentiment que, d'une certaine manière, c'est un peu comme si Dieu voulait nous dire : "Mes enfants de France, depuis plus de 31 ans, vous fermez vos cœurs à Celle que j'ai envoyée pour ramener les hommes sur le bon chemin. Vous fermez vos cœurs à Sa douceur et à Sa tendresse. Alors, maintenant, comme cela a souvent été le cas pour mon peuple d'Israël, je vais vous ramener à Moi à travers les problèmes que vous vous attirez".
    Et là, effectivement, on est obligé de reconnaître que les difficultés présentes ont leur "utilité" !!
        
    Réflexion
    3 SOUHAITS CONCERNANT LE SITE "TOUS EN PRIERE" (21/01/13)
    1)-Ce serait bien si, dans les semaines et dans les mois qui viennent, "Tous en prière" pouvait lancer régulièrement des appels au jeûne et à la prière pour la France (même si les mauvaises lois sont votées). Le jeûne et la prière, en effet, doivent continuer et s'intensifier quoi qu'il arrive.
    2)-Ce serait bien si "Tous en prière" pouvait appeler les gens à jeûner et à prier pour d'autres intentions que la famille : pour qu'il n'y ait plus d'avortements en France, pour que ceux qui perdent leur emploi en retrouvent un autre, pour que l'étranger soit respecté dans notre pays... A mon avis, la France a besoin d'être soignée en profondeur.
    3)-Ce serait bien si, entre chaque appel au jeûne et à la prière, "Tous en prière" pouvait diffuser régulièrement des petites prières pour la France (des prières écrites par des élus, des artistes, des prêtres... par exemple). Cela inciterait les internautes à se rendre régulièrement sur le site et, par la même occasion, la prière des gens serait alimentée et soutenue.
        
    Réflexion
    LA DIFFERENCE ENTRE LA MANIFESTATION DE 1984 ET CELLE DE 2013 (19/01/13)
    En 1984, les chrétiens ont été très nombreux à défiler dans les rues de Paris pour défendre l'école privée... et ils ont gagné. En 2013, ils ont été tout aussi nombreux à manifester contre le mariage homosexuel... mais le gouvernement ne veut pas changer de cap. Pourquoi ?
    En 1984, le Président était François Mitterrand. Sans être un croyant au sens fort du terme, il disait croire "aux forces de l'esprit". Dans le livre "Jean-Marie Lustiger, le cardinal prophète", Henri Tincq décrit François Mitterand comme un homme "resté curieux et pétri de culture religieuse". De part son ouverture aux choses spirituelles, je pense qu'il a été peut-être plus "sensible" aux revendications des chrétiens.
          
    Aujourd'hui, le Président est François Hollande et le contexte est différent. Le monde actuel pousse de moins en moins les hommes à croire en Dieu. En 2002, dans le livre "Ceux qui croient au ciel et ceux qui n'y croient pas", François Hollande a dit : "Je suis arrivé à un point où ce qui s'impose, c'est plutôt la conviction que Dieu n'existe pas que le contraire. J'ai longtemps été agnostique, désormais mes doutes se sont transformés en certitudes".
    Il semblerait donc que l'actuel Président soit plus "fermé" aux choses religieuses que ne l'était François Mitterand en 1984. Mais attention, je ne dis pas cela pour lui jeter la pierre ! Dieu sait s'il est loin d'être le seul dans ce cas ! D'ailleurs, nous avons tous des efforts à faire pour ouvrir nos coeurs, aujourd'hui !! Même (surtout) si nous sommes chrétien !!!
        
    Or, dans les cas de non-croyance, les paroles (fussent-elles dites avec force par des foules de manifestants) ont un impact très limité. A ce sujet, voici ce qu'a dit le voyant Jakov Colo en 2011 : "En grandissant, j'ai réalisé que les gens ne pouvaient pas être convaincus de croire par des mots. Nous pouvons seulement prier pour eux et c'est ce qu'il faut faire. La foi en Dieu est quelque chose que chaque personne a besoin de découvrir à l'intérieur de son propre coeur" ("A conversation with the visionaries", de Kresimir Sego).
         
    Oui, vraiment, il n'y a que la prière qui puisse aider à changer le cœur des hommes. Les manifestations ont une grande importance (elles sont des "prières" adressées au gouvernement) mais elles ne sont pas suffisantes. A mon avis, 1 ou 2 millions de manifestants auront beaucoup de mal à convaincre (simplement par leur nombre) des dirigeants qui n'ont pas encore connu l'amour de Dieu; de la même manière que les 40 millions de pèlerins qui se sont déjà rendus à Medjugorje ont beaucoup de mal à convaincre (simplement par leur nombre) ceux qui ne veulent pas croire aux apparitions de la Gospa ! Pour convaincre, il faut le nombre, mais aussi la prière... et l'amour !
        
    Réflexion
    LE CARDINAL BARBARIN LANCE LE SITE "TOUS EN PRIERE" (14/01/13)
    Le site "Tous en prière", qui a été lancé récemment par le Cardinal Philippe Barbarin et quelques évêques, est extrêmement important. Tout d'abord, ce site insiste beaucoup sur la nécessité de jeûner et de prier pour son pays. C'est là quelque chose qui manquait terriblement, en France.
    A Medjugorje, en effet, la Vierge a dit à la voyante du coeur Jelena : "Si vous priez et jeûnez, vous obtiendrez tout ce que vous demandez" (le 29 octobre 1983).
    Par ailleurs, "Tous en prière" est un outil très précieux par lequel l'Eglise va pouvoir organiser et coordonner le jeûne et la prière en France. C'est là aussi quelque chose qui manquait.
    En effet, on a eu l'impression, ces derniers temps, que chacun jeûnait et priait comme il voulait et quand il voulait, et cela a fait "désordre".
    A Medjugorje, la Vierge a dit à Mirjana : "Individuellement, mes enfants, vous ne pouvez pas arrêter le mal qui désire gouverner le monde et le détruire. Mais, selon la volonté de Dieu, tous ensemble aux côtés de mon Fils, vous pouvez tout changer et guérir le monde" (le 2 août 2011).
     
    Je ne connais pas la position des personnes qui ont lancé le site "Tous en prière" sur Medjugorje. Mais en allant dans le sens de ce que demande la Vierge de Medjugorje, je pense que ce site est susceptible d'attirer en France l'esprit et les grâces que l'on trouve à Medjugorje : paix, joie, piété, conversions profondes...
    Récemment, une personne que je connais bien a fait un lapsus amusant en parlant du Cardinal Barbarin. Sans le faire exprès, elle a parlé du Cardinal Barbaric !
        
    Réflexion 
    LES ETABLISSEMENTS PRIVES DOIVENT-ILS ORGANISER DES DEBATS SUR LE MARIAGE HOMOSEXUEL PENDANT LES HEURES DE COURS ? (09/01/13)
    Qu'est-ce qu'une école privée sous contrat ? En fait, c'est une école publique dans laquelle certaines choses appartiennent encore à l'Eglise. L'Etat est l'employeur principal. C'est lui qui paye les professeurs. Dans ces conditions, il n'est pas forcément évident d'aller contre l'Etat sans créer certaines "frictions".
    Par contre, les aumôneries appartiennent à l'Eglise. Les postes d'animateurs pastoraux sont, bien évidemment, des postes de droit privé que l'Etat ne finance pas (à moins d'habiter dans un département concordataire).
    A partir de là, "l'enfant de Medjugorje" que j'essaye de devenir en revient toujours à se poser le même type de questions quand il regarde ce qui se passe actuellement dans son pays : "Pourquoi les établissements scolaires privés cherchent-ils absolument à organiser des débats sur le mariage homosexuel pendant les heures de cours alors qu'ils seraient redoutablement plus efficaces s'ils mettaient en place des temps de prière pour la famille dans les aumôneries ?"
    Encore une fois, la Vierge nous a bien dit, à Medjugorje, que l'on pouvait tout obtenir par la prière... même ce que l'on croyait impossible ! Il serait bon de méditer ces paroles plus souvent !
        
    Réflexion
    "JE SUIS VOTRE PAIX. VIVEZ MES COMMANDEMENTS" : UN MESSAGE QUE JESUS ADRESSE AUSSI AUX FRANCAIS (03/01/13)
    Le 25 décembre 2012, à Medjugorje, l'Enfant-Jésus a parlé pour la toute première fois et il a dit : "Je suis votre paix. Vivez mes commandements".
    Au sujet des commandements, l'article 2069 du Catéchisme de l'Eglise Catholique est très intéressant. Il nous dit ceci : Le Décalogue forme un tout indissociable. Chaque "parole" renvoie à chacune des autres et à toutes; elles se conditionnent réciproquement. Les deux Tables s'éclairent mutuellement; elles forment une unité organique. Transgresser un commandement, c'est enfreindre tous les autres.
    En France, force est de constater que nous avons du mal à sentir que les commandements forment une unité organique. Nous avons tendance au contraire à les hiérarchiser.
    Cela s'est senti d'une manière très nette pendant la dernière élection présidentielle.
    Quand un candidat enfreint le 5ème commandement ("Tu ne tueras pas") en proposant la légalisation de l'euthanasie, alors nous montons immédiatement au front. Mais quand un candidat enfreint le 3ème commandement ("Observe le jour du Seigneur pour le sanctifier") en proposant l'élargissement du travail le dimanche, nous ne disons rien. Cela nous paraît "moins pire".
    Les attaques contre la vie physique nous semblent toujours plus graves que les attaques contre la vie spirituelle. C'est dommage. Dans les deux cas, nous devrions réagir avec la même force.
    La vie spirituelle, en effet, est à la base de tout. Si nous la négligeons, alors c'est tout l'édifice de la société qui va s'écrouler.
    D'ailleurs, je suis personnellement convaincu que si l'euthanasie et le "mariage pour tous" font l'objet de projets de lois et que si les chrétiens ont autant de mal à convaincre le gouvernement d'y renoncer, c'est justement parce que les chrétiens négligent la vie spirituelle. Ils s'occupent trop de l'aspect social des choses (pétitions, manifestations...) et pas assez de l'aspect spirituel (Rosaire, jeûne...). Ils s'appuient trop sur leurs propres forces, et pas suffisamment sur Dieu (même s'il est vrai qu'il y a eu une évolution, ces dernières semaines).
        
    Réflexion 
    LE GOUVERNEMENT FRANCAIS ET LA VIERGE DE MEDJUGORJE (22/12/12)
    Quand les hommes refusent d'écouter Dieu lorsque Celui-ci veut les ramener à Lui avec douceur, alors Dieu peut être parfois obligé de "pousser" les hommes à se corriger en les faisant passer par toutes sortes d'épreuves. La Bible nous enseigne cela d'une manière particulièrement claire à travers toute l'histoire du peuple d'Israël.
    Et dans ces cas-là, le temps de l'épreuve peut être redoutablement efficace. Il entraîne toujours de nombreuses conversions !
    La vie politique française nous montre que les choses fonctionnent exactement de la même manière aujourd'hui
     :
    Avec le projet de loi sur le "mariage pour tous" (qui est profondément contraire au message de Jésus), le gouvernement français est parvenu à faire en quelques mois ce que la Sainte Vierge elle-même n'a pas réussi à faire en plus de 31 ans d'apparitions à Medjugorje : faire que l'on reparle enfin de la prière et du jeûne alimentaire dans l'Eglise de France !
        
    Réflexion
    PRIERE ET JEÛNE CONTRE LE "MARIAGE POUR TOUS" : LES CHRETIENS DE FRANCE ONT BESOIN D'UN GUIDE (22/12/12)
    Depuis quelques semaines, on entend beaucoup parler de la prière et du jeûne alimentaire, en France. C'est comme si les chrétiens de notre pays avaient soudainement pris conscience que les manifestations et les pétitions ne suffisaient pas pour gagner la bataille contre "le mariage pour tous", et qu'il fallait d'abord et avant tout se tourner vers Dieu pour être certain d'avoir une chance de remporter la victoire.
          
    Ce changement d'attitude marque une avancée majeure.
    Toutefois, on sent que les choses peinent à se mettre en place. Ca cafouille. Ca part même parfois dans tous les sens.
    En ce qui concerne la prière, par exemple, certains chrétiens appellent à faire telle neuvaine, d'autres
    appellent à faire telle autre neuvaine, d'autres encore pensent qu'il serait préférable d'appeler les gens à prier le Rosaire...
    Et il en va de même pour le jeûne. Certains appellent à jeûner tel jour, d'autre appellent à jeûner tel autre jour, d'autres encore affirment que chacun est libre de jeûner quand il veut... chacun essayant d'être celui qui aura la voix la plus forte pour entraîner tout le pays derrière lui !
        
    Bref, les chrétiens de France savent très bien organiser les manifestations et les pétitions, mais force est de constater qu'ils savent beaucoup moins bien organiser la prière et le jeûne.
    Comment faire pour que les gens soient autant unis dans la prière et dans le jeûne qu'ils le sont dans les manifestations ? Comment faire pour que la prière et le jeûne soient les plus efficaces possible ? Comment et quand prier ? Comment et quand jeûner ?
        
    France, Fille Aînée de l'Eglise, la personne dont tu as besoin pour te guider ne cesse de t'appeler depuis plus de 31 ans, à Medjugorje ! Comment est-il possible que tu ne l'entendes toujours pas, depuis tout ce temps ? Comment est-il possible que tu fermes encore ton cœur à Celle qui est la Mère de tous ??
        
    Pensée
    ARGENT, FISCALITE & FLUX MIGRATOIRES (17/12/12) 
    Il y a des pauvres qui quittent leur pays pour venir habiter en France en se disant qu'ils y seront moins pauvres.
    Il y a des riches qui quittent la France pour aller habiter dans d'autres pays en se disant qu'ils y seront plus riches.
        
    Humour
    LA LAICITE (14/12/12)
    Laïcité : principe qui prône la séparation de la religion et de l'état et auquel certains politiciens sont tellement attachés qu'ils en font une religion.
        
    Humour
    LA FOI DES POLONAIS (14/12/12)
    Récemment, dans ma paroisse, un conférencier a raconté une histoire très intéressante :
    Cet été, il est allé en vacances en Pologne. Dans la petite ville où il a séjourné, il y avait pas moins de cinq Messes le dimanche matin. Parfois, la foule était tellement nombreuse que les gens ne pouvaient pas tous rentrer dans l'église. Ils devaient alors suivre la Messe dehors.
    Depuis sa chambre d'hôtel, ce conférencier a été marqué par une chose : au moment de l'élévation de l'hostie, tous les gens qui se trouvaient dehors s'agenouillaient, directement sur la chaussée.
    C'est là une image très forte, vous ne trouvez pas ?
    Que se serait-il passé si cela s'était produit en France ? On aurait dit qu'il s'agissait d'une prière de rue et on aurait cherché à l'interdire !
         
    Réflexion
    UN PAPA, UNE MAMAN... AUSSI SPIRITUELLEMENT ! (13/12/12)
    Notre époque est tout à fait étonnante. Actuellement, les chrétiens de notre pays défendent avec énormément d'énergie le droit pour chaque enfant d'avoir un père et une mère. Et en même temps, ils sont extrêmement nombreux à ignorer ou à rejeter les enseignements que la Vierge Marie, qui est pourtant la Mère de tous, nous donne à Medjugorje (ce petit village de Bosnie dont le Pape Jean-Paul II a dit qu'il était le "centre spirituel du monde"). Quel incroyable paradoxe !!
    Voici une phrase de Saint Louis-Marie Grignion de Montfort pour nous rappeler que ce droit pour chaque être humain d'avoir un père et une mère est aussi valable spirituellement et que, par conséquent, les chrétiens que nous sommes devraient commencer par l'appliquer dans leur propre vie, dans leur vie de foi : "Qui n'a pas Marie pour Mère n'a pas Dieu pour Père".
        
    Réflexion
    LES ENFANTS QUI ONT GRANDI DANS DES FAMILLES HOMOSEXUELLES (12/12/12)
    Quand on parcourt les forums religieux, en surfant sur Internet, on s'aperçoit que certains chrétiens emploient parfois des mots très durs lorsqu'ils parlent des enfants qui ont grandi dans des familles homosexuelles : "Ils auront des troubles de la personnalité", "Ils ne pourront jamais avoir une vie affective normale", "Ils auront énormément de mal à se socialiser", "Ils auront plus de chances que les autres de devenir des assistés"...
    Faudra-t-il un miracle pour que ces enfants-là parviennent à surmonter les éventuels traumatismes qu'ils auront reçus au cours de leur vie ? N'étant pas psychologue, je me sens totalement incapable de répondre à cette question.
    Par contre, il y a une chose que je sais : si nous ne parvenons pas, nous les chrétiens, à exprimer notre point de vue avec plus de ménagement et plus de déférence, alors il est certain qu'il faudra un miracle pour que ces enfants aient envie de devenir chrétiens un jour !
        
    Réflexion
    CECILE DUFLOT, L'EGLISE ET LES SANS-ABRIS (07/12/12)
    Récemment, Cécile Duflot (la ministre du logement) a écrit à l'archevêché de Paris pour demander à l'Eglise de mettre ses locaux vides à la disposition des sans-abris. Cela a déclenché de nombreuses réactions indignées, de la part des catholiques.
    Sans vouloir me prononcer sur le fond de cette affaire (je ne connais pas les termes exacts de la requête de Cécile Duflot), j'aimerais donner un avis d'ordre général.
    1)-Qu'est-ce que l'Eglise ? L'Eglise, c'est notre Mère. Autrement dit, on doit se comporter avec elle comme avec sa mère. On doit l'aimer, la respecter, l'écouter, lui obéir, la protéger, lui donner de la joie...
    En même temps, cela n'empêche pas que l'on puisse parfois "l'interpeller" sur certains sujets (voire même la "bousculer" un peu), pourvu que cela se fasse de manière polie et respectueuse.
    Dieu sait si le Cardinal Lustiger, par exemple, a souvent bousculé ses confrères évêques !
    Cela, à mon sens, n'est absolument pas choquant.
    2)-En ce qui concerne le fait de savoir si l'Eglise aide suffisamment les pauvres (c'est là toute la "polémique" qu'a soulevée l'initiative de Cécile Duflot), il est tout à fait certain qu'il y a énormément de choses qui sont faites au niveau de la solidarité (et souvent dans l'ombre).
    En même temps, je ne peux pas m'empêcher de repenser à cette phrase du Père Guy Gilbert qui a dit un jour : "L'Eglise n'a plus les pauvres dans la peau".
    En écrivant à l'archevêché de Paris, Cécile Duflot a mis le doigt sur un point sensible.
    Il y a peut-être des critiques à émettre concernant la manière dont elle s'y est prise. Je ne sais pas.
    En tous les cas, il est certain que cette affaire est une occasion que les chrétiens pourraient saisir pour réfléchir sur la place des pauvres dans l'Eglise.


  • Réflexion

    UN PAYS SOUS PRESSION (29/11/12)

    Actuellement, de quoi nous parle-t-on dans les médias habituels ? De querelles personnelles, encore de querelles personnelles, toujours de querelles personnelles.

    Actuellement, de quoi nous parle-t-on dans les médias chrétiens ? Du mariage homosexuel, encore du mariage homosexuel, toujours du mariage homosexuel.

    Comme on dit dans le Tarn : il y a de quoi en faire un "sadoul" (c'est-à-dire une indigestion) tellement on est saturé de paroles, de débats et de conflits.

    On a l'impression que l'on vit dans un monde où chacun s'efforce de maintenir la pression la plus forte possible sur ceux qui ne pensent pas comme lui, et ceci afin de les obliger à changer d'attitude ou d'opinion.

    C'est très bien de défendre ses convictions, surtout quand ces dernières sont bonnes. Il est fondamental de dire la vérité.
    Mais nous parlons tellement que ça donne mal à la tête ! Nous oublions trop vite que ce que la Sainte Vierge nous demande en priorité, ce n'est pas de ne pas relâcher la pression, c'est surtout de ne pas relâcher la prière.

           

    Réflexion

    ASSEMBLEE NATIONALE ET EGLISE (28/11/12)

    Quand des députés ne sont pas contents et qu'ils pensent que les choses vont mal dans leur famille politique, alors ils créent un groupe parlementaire.

    Quand des chrétiens ne sont pas contents et qu'ils pensent que les choses vont mal dans l'Eglise, alors ils créent un groupe de prière.

         

    Réflexion

    TROIS QUESTION CONCERNANT LE PROJET DE REFERENDUM A L'UMP (28/11/12)

    Voici trois petites questions concernant la proposition que Jean-François Copé a faite à François Fillon d'organiser un référendum pour savoir si les militants de l'UMP souhaitaient refaire l'élection du 18 novembre.

    1)-Si tous les électeurs de Jean-François Copé votent "Nous ne voulons pas revoter", au référendum, et si tous les électeurs de François Fillon votent "Nous voulons revoter" (ce qui serait logique), le résultat de ce référendum ne risque-t-il pas d'être tout aussi serré (et donc, tout aussi difficile à proclamer officiellement) que le résultat de la précédente élection ?

    2)-Si les militants de l'UMP souhaitent que les choses se terminent vite et que, pour cette raison, le "non" l'emporte au référendum ("Nous ne voulons pas revoter"), le problème de la "légitimité" de Jean-François Copé à la tête de l'UMP ne restera-t-il pas entier ?
    Autrement dit, le résultat de la première élection (qu'il aurait remportée) ne restera-t-il pas éternellement contesté par ses opposants, et ce malgré le référendum ?

    3)-Si le "oui" l'emporte au référendum ("Nous voulons revoter"), les militants de l'UMP et les Français ne vont-ils pas finir par en avoir vraiment assez de ce feuilleton interminable dont le prochain épisode serait alors l'organisation d'une troisième élection ?

    A mon avis, si l'UMP ne parvient pas à organiser une nouvelle élection directement, ce parti risque d'apparaître, dans les semaines qui viennent, comme un parti un peu "compliqué".

        

    Réflexion

    JEAN-FRANCOIS COPE, FRANCOIS FILLON, COCOE AND CO (25/11/12)

    Si nos hommes politiques avaient voulu nous consoler de la récente disparition de l'acteur américain Larry Hagman, ils n'auraient pas pu trouver de meilleure solution que celle de nous offrir un psychodrame digne de la série télévisée "Dallas". Et c'est ce qu'ils ont fait.

    Le résultat de l'élection à la présidence de l'UMP s'est avéré tellement serré que les deux candidats (Jean-François Copé et François Fillon) revendiquent aujourd'hui la victoire.

    Pour trancher le différent qui les oppose, Jean-François Copé (l'actuel président) veut passer par la commission des recours de l'UMP tandis que François Fillon, qui n'a pas confiance en cette commission, souhaite faire appel à un médiateur.

    Personnellement, je ne suis pas particulièrement choqué d'entendre Jean-François Copé répéter souvent qu'il est important de respecter les statuts de son parti (ce qui le conduit à rechercher une solution interne).

    Toutefois, je me dis aussi que les statuts d'un parti ne sont pas une "prison" dans laquelle il faudrait impérativement rester "enfermé". Ce n'est pas l'homme qui est fait pour les statuts, ce sont les statuts qui sont faits pour l'homme.

    Dans un cas de crise grave où certaines "failles" apparaissent dans le système qui régit un parti (parce qu'une commission ne remplit pas correctement son rôle en oubliant de compter des bulletins de vote lors d'une élection, par exemple), alors, dans un cas semblable, il me semble que ce n'est pas un "péché mortel" que de "bousculer" un peu les statuts en faisant appel à un médiateur pour trouver une solution au problème...

    Mais bon, ce n'est là qu'un avis personnel. Espérons simplement, pour la droite, que le conflit actuel ne durera pas aussi longtemps que celui qui, dans l'Eglise, a opposé les Papes aux Antipapes, à l'époque du Grand Schisme d'Occident (aux 14ème et 15ème siècles) !

        

    Réflexion

    LES MANIFESTATIONS CONTRE LE MARIAGE HOMOSEXUEL (17/11/12)

    Le 18 juin 2005, en Espagne, le Forum Espagnol de la Famille (FEF) a organisé une très grande manifestation contre le mariage homosexuel. Plusieurs évêques étaient présents et, selon les organisateurs, 1 500 000 personnes ont défilé dans les rues de Madrid (source : Wikipédia).

    Malgré cela, moins de deux semaines plus tard, le gouvernement espagnol est parvenu à faire passer la loi en faveur du mariage homosexuel.

    C'est là un événement qui devrait faire réfléchir les Français. 

    Je ne voudrais pas avoir l'air de rabacher sans cesse la même chose, mais j'ai la conviction que la France va prendre exactement le même chemin si les manifestants de notre pays ne sont pas animés par un vif désir de participer également à d'autres rassemblements dans lesquels on remplacerait les pancartes par des chapelets et les slogans par des "Je vous salue Marie" !

           

    Réflexion

    DEUX REFLEXIONS SUR L'OUVERTURE DE L'ADOPTION AUX COUPLES HOMOSEXUELS (16/11/12)

    1)-Les hommes pourront bien affirmer qu'un enfant peut avoir deux pères, il existera toujours un seul Père Céleste. Et ce Père n'aura de cesse de répéter à ses enfants qu'il n'y a de vrai bonheur qu'en Jésus Christ dont l'Eglise est l'épouse.

    Si d'aventure les hommes se mettent à la recherche d'un autre Père qui leur dise une autre vérité que celle-là (une vérité qui soit plus à leur convenance et qui soutienne leurs erreurs), alors ils n'en trouveront pas car il n'en existe pas.

    2)-Les hommes pourront bien affirmer qu'un enfant peut avoir deux mères, il existera toujours une seule Mère de tous : la Vierge Marie. Et cette Mère n'aura de cesse de répéter à ses enfants que l'on va vers Jésus grâce à l'Eucharistie, la Confession, le Rosaire, la lecture de la Bible, le jeûne alimentaire...

    Si d'aventure les hommes se mettent à la recherche d'une autre Mère qui leur dise une autre vérité que celle-là (une vérité qui soit plus à leur convenance et qui soutienne leurs erreurs), alors ils n'en trouveront pas car il n'en existe pas.

        

    Réflexion

    QUAND DES PROJETS DE LOIS NE VONT PAS DANS LE SENS DE L'EVANGILE, COMMENT RENDRE L'ACTION DES CHRETIENS PLUS EFFICACE ? (02/11/12)

    Comme je l'ai déjà écrit, je ne pense pas que les "manifestations" et les "pétitions" (qui sont des "prières" adressées au Président de la République) soient les moyens les plus efficaces pour que les chrétiens parviennent à remporter les victoires qu'ils attendent.
    Pour être tout à fait franc, il y a même des moments où je me demande si certains rassemblements (qui ont un petit côté "folklorique") n'ont pas un effet négatif.

        

    Heureusement, certains évêques et certains responsables de mouvements parlent du chapelet et du jeûne alimentaire (même si c'est assez rare). Prier et jeûner est ce qu'il faut faire. C'est là ce que la Vierge demande à Medjugorje.

    Entre parenthèses, regardons comment les voyants de Medjugorje eux-mêmes s'y prennent : ils vivent dans un pays où la situation est extrêmement difficile pour les catholiques, mais aucun d'entre eux n'appelle jamais à manifester ou à signer des pétitions. Preuve que c'est bien le chemin de la prière et du jeûne qu'il faut suivre en priorité.

        

    Toutefois, quand on entend des appels à la prière et au jeûne, dans notre pays, il y a toujours des questions absolument fondamentales qui restent sans réponse et qui font, à mon sens, que la "force d'impact" de ces gestes de piété n'est peut-être pas aussi grande qu'elle le pourrait :

    Comment doit-on dire le chapelet (seul, en famille, en groupe) ? Combien de chapelets doit-on réciter (un, deux, trois, quatre) ? Comment doit-on jeûner (au pain et à l'eau, aux fruits et au thé, en sautant simplement un repas quand on le sent) ? Combien de temps doit-on jeûner (un jour, deux jours, une semaine) ?...

    Très rares sont ceux qui répondent de manière précise à ces questions cruciales.

        

    Ce que je veux dire, par là, c'est que de la même manière que les manifestations et les pétitions sont bien organisées, il faudrait que la prière et le jeûne soient eux aussi bien organisés, de telle sorte que l'on puisse faire tout cela ensemble.
    La prière dite en commun, en effet, a une très grande force, beaucoup plus grande que lorsque chacun prie tout seul dans son coin. C'est là ce que la Vierge Marie a dit à Mirjana le 2 août 2011.

        

    Mais pour avoir les réponses à toutes ces questions essentielles (comment prie-t-on et comment jeûne-t-on ?), il faudrait d'abord que les français se tournent vers Medjugorje et qu'ils se mettent à l'école de la Gospa qui, mieux que quiconque, saurait leur expliquer ce qu'il faut faire (elle est même la seule à parler de ces choses-là).

    C'est pourquoi, mes chers amis, j'ai le sentiment que tant que la France n'aura pas ouvert son cœur à Medjugorje, les actions des chrétiens n'auront que peu d'effet sur le gouvernement. Et notre pays ne retrouvera pas vraiment le chemin de l'Evangile.

        

    Réflexion 

    LES NON-CROYANTS PEUVENT-ILS ETRE PARFOIS DES "INSTRUMENTS" DONT DIEU SE SERT POUR OUVRIR LES YEUX DES CROYANTS ? (05/10/12)

    En 2002, le journaliste Jean-Yves Boulic a écrit un livre d'entretiens dans lequel il a interrogé des politiciens sur la foi ("Ceux qui croient au Ciel et ceux qui n'y croient pas", chez Grasset).

        

    François Hollande, qui était alors premier secrétaire du parti socialiste, a donné son témoignage. Voici ce qu'il a dit :

    Je suis arrivé à un point où ce qui s'impose, c'est plutôt la conviction que Dieu n'existe pas que le contraire. J'ai longtemps été agnostique, désormais mes doutes se sont transformés en certitudes. (...) Dieu a été et reste encore une facilité.

         

    En lisant ces paroles, je ne peux pas m'empêcher de repenser à ce qu'a dit le voyant Jakov Colo, en 2011, dans le livre de Krésimir Sego : "A conversation with the visionnaries" (traduit par mes soins à partir de la version anglaise) :

    En grandissant, j'ai réalisé que les gens ne pouvaient pas être convaincus de croire par des mots. Nous pouvons seulement prier pour eux et c'est ce qu'il faut faire. La foi en Dieu est quelque chose que chaque personne a besoin de découvrir à l'intérieur de son propre cœur.

        

    Aujourd'hui, nous le voyons bien, il y a un abandon de la prière dans l'Eglise de France. L'une des conséquences de cela est que pour combattre les projets de lois qui ne vont pas dans le sens de l'Evangile (euthanasie, mariage homosexuel...), les chrétiens utilisent beaucoup plus des armes de syndicalistes (pétitions, manifestations, débats...) que des armes de chrétiens (Rosaire, Jeûne, Adoration du Saint Sacrement...).

        

    Or, comme le dit si bien Jakov Colo, on ne peut pas convaincre par des mots. Nous pouvons seulement prier.

        

    Si les chrétiens de France continuent de fermer leur cœur à la prière (et notamment à Medjugorje, qui est le lieu où l'appel à la prière se fait entendre avec le plus de force, dans le monde), alors je crains qu'ils ne soient amenés à faire l'expérience de ceci : plus ils vont faire de pétitions, plus ils vont manifester, plus ils vont parler, plus ils vont crier... et moins le gouvernement les entendra.
    Et un jour, la situation sociale sera devenue tellement compliquée et intenable que les chrétiens seront obligés de comprendre qu'il faut se tourner vers Dieu pour obtenir de l'aide.

        

    Et là, il est certain que Dieu les écoutera et qu'Il viendra à leur secours, car Il est un Père aimant.

    Voilà pourquoi c'est surtout à Dieu que nous devons adresser nos prières, et non pas d'abord et avant tout au Président de la République (même si cela a aussi une grande importance) !

        

    Mais sans doute est-il nécessaire, avant que nous retrouvions le chemin de la prière (c'est à dire le chemin de l'essentiel), qu'il y ait une période difficile à passer; une période où l'incroyance gagnera du terrain.

    A moins que, demain, nos cœurs s'ouvrent d'eux-mêmes... Nous le savons, il n'est pas déraisonnable de croire aux miracles.

         

    Signes des temps

    LA RECESSION SPIRITUELLE CHEZ LES CHRETIENS, EN FRANCE (01/10/12)

    Quand il donne son témoignage, le voyant Ivan Dragicevic dit souvent que la récession est d'abord et avant tout spirituelle (et non pas économique). Il dit aussi que le temps des secrets sera un temps de grande épreuve pour l'Eglise et pour le monde, et qu'une partie des difficultés à venir est déjà présente actuellement (le 14 août 2012 sur Radio Maria).

    Quand je regarde les événements qui se passent en France, en ce moment, il y a trois problèmes très profonds que je crois pouvoir discerner chez les chrétiens de mon pays :

    1)-Les chrétiens défendent beaucoup plus la vie physique que la vie spirituelle. Ils sont très présents quand il s'agit de s'opposer à l'avortement, à l'euthanasie, au mariage homosexuel... mais ils sont complètement absents quand il s'agit de défendre le repos dominical ou Medjugorje.

    2)-Les chrétiens se battent beaucoup plus avec des armes de syndicalistes (pétitions, manifestations, appels au référendum...) qu'avec des armes de chrétiens (Rosaire, jeûne alimentaire...).

    3)-Quand la prière est présente, elle est beaucoup plus une prière ponctuelle et fermée (on nous demande uniquement de prier pour que les mauvaises lois ne passent pas) qu'une prière constante et ouverte (c'est à dire une prière du cœur qui soit à la fois joyeuse et confiante, et où l'action de grâce ait aussi sa place).

    A mon avis, les secrets de Medjugorje sont des événements qui, d'une manière ou d'une autre, amèneront chacun d'entre nous à prendre conscience de cette récession spirituelle et à se corriger.

        

    Signes des temps

    LES FRANÇAIS DELOGENT EUX-MEMES LES ROMS ET BRULENT LEURS CAMPAMENTS (29/09/12)

    Jeudi soir (27 septembre), des habitants de la ville de Marseille ont forcé des Roms à quitter leur quartier parce qu'il y aurait eu des cambriolages à proximité du campement. Après leur départ, les résidents ont mis le feu à ce qu'il restait de ce campement.

    Il est difficile d'avoir une opinion très tranchée sur cette affaire dont on sait en réalité bien peu de choses. Les Roms étaient là depuis seulement quatre jours. 

    Cependant, si ces Roms étaient vraiment coupables, on peut avoir un regret : celui que les habitants du quartier ne soient pas parvenus à chasser le péché sans chasser les pécheurs. C'est là le grand miracle que Jésus accomplissait en son temps.
    Mais il est vrai que pour chasser un mal sans chasser celui qui l'a commis, il faut aimer, prier, jeûner, attendre, pardonner...
    Or, avec le temps, ces choses-là nous sont devenues complètement étrangères.

    L'exclusion, finalement, c'est ce à quoi une société a recours quand elle ne se donne plus les moyens d'obtenir des conversions.

        

    Réflexion

    Y A-T-IL TROP D'ETRANGERS EN FRANCE ? (25/09/12)

    Quand on regarde la télévision ou que l'on écoute la radio, on s'aperçoit que la question suivante est très régulièrement posée par les animateurs de débats politiques : "Y a-t-il trop d'étrangers en France ?" 

    Cela a commencé pendant la campagne présidentielle, et cela continue aujourd'hui encore.

    Afin d'éviter que l'on retombe sans cesse dans ce même sujet de discussion et afin de mettre une petite "pincée d'humour" dans les émissions dites "sérieuses", je suggère aux chroniqueurs politiques de poser à leurs invités d'autres questions du même type : "Y a-t-il trop d'Auvergnats en France ?", "Y a-t-il trop de Bretons ?", "Y a-t-il trop de gens qui ont les yeux marrons ?", "Y a-t-il trop de droitiers et pas assez de gauchers ?", "Y a-t-il trop de personnes qui sont grandes et pas assez de personnes qui sont petites ?"...

    En ce qui me concerne, je pense une fois de plus que toutes ces questions ont une seule et même réponse : il y a, en France, trop de gens qui parlent pour ne rien dire et pas assez de gens qui ouvrent leur coeur à Dieu et au prochain...

          

    Signe des temps

    EN FRANCE, LES CHRETIENS DEFENDENT BEAUCOUP PLUS LA "VIE PHYSIQUE" QUE LA "VIE SPIRITUELLE" (17/09/12)

    Nous, les chrétiens, sommes toujours très mobilisés (pétitions, manifestations, interventions dans les médias...) quand il s'agit de défendre la vie physique (en nous opposant notamment à l'avortement et à l'euthanasie).

    Par contre, quand il s'agit de défendre la vie spirituelle (le repos dominical, Medjugorje...), alors il n'y a plus personne. Toutes ces choses nous paraissent aujourd'hui "moins importantes", "moins urgentes".

    Pourtant, la qualité de la vie entre les hommes découle directement de la qualité de la vie spirituelle. C'est donc bien la vie spirituelle qui devrait passer en premier et être l'objet de toute notre attention.

    Si nous défendions la vie spirituelle avec autant de force que la vie physique, peut-être même n'aurions-nous plus besoin de défendre la vie physique. En effet, nous obtiendrions tellement de grâces que tous les hommes se convertiraient et vivraient l'Evangile. Ce serait alors le Paradis sur la Terre !

    Mais le fait d'abandonner la prière et la conversion nous enlève cette "flamme particulière" qui devrait nous animer, et c'est ainsi que nous pouvons parfois apparaître, aux yeux de certaines personnes, comme de simples "militants d'un parti politique minoritaire".
    Il ne faut donc pas s'étonner que notre voix ne soit pas toujours écoutée comme elle le devrait !

        

    Réflexion

    LA POLYGAMIE VA-T-ELLE FAIRE SON APPARITION EN FRANCE ? (15/09/12)

    Le voyant Ivan Dragicevic le répète à chaque rencontre : Aujourd'hui, Satan veut surtout casser la famille.
    En France, de nombreux chrétiens craignent que les nombreuses attaques qui sont actuellement portées contre l'institution de la famille (notamment le mariage homosexuel) n'aboutissent à une légalisation de la polygamie.

    Personnellement, je pense que la polygamie est déjà présente, dans notre pays, ne serait-ce qu'à cause du fait que nous banalisons totalement l'adultère. Or, qu'est-ce qu'un adultère si ce n'est une "polygamie cachée" ?

    Vous verrez que tous ceux qui trouvent tout à fait normal d'avoir un amant ou une maîtresse (et Dieu sait s'ils sont nombreux en ces temps de ténèbres que nous traversons !) ne tarderont pas à trouver tout à fait normal que l'on puisse épouser légalement deux conjoints, voire même plus.
    En tous les cas, ce serait dans la triste "logique" des choses.

           

    Réflexion

    LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE : SEUL DIEU PEUT NOUS PERMETTRE DE VIVRE PLEINEMENT L'IDEAL REPUBLICAIN (11/09/12)

    Une petite réflexion de votre serviteur...

    1)-Nous vivrons pleinement la liberté le jour où nous comprendrons que l'on n'est jamais aussi libre que lorsque l'on est enchaîné à Dieu.
    En effet, seule une union très forte à Dieu permet de se détacher des choses de ce monde et des nombreux biens matériels qui voudraient nous enfermer.

    2)-Nous vivrons pleinement l'égalité le jour où nous comprendrons que le moyen pour s'unir à Dieu est le même pour tous : la prière.
    En effet, c'est de cette façon que Dieu nous enchaîne le plus fortement à Lui.

    3)-Nous vivrons pleinement la fraternité le jour où nous seront capables de voir que derrière nos différences se cache l'action d'un seul et même Père.
    En effet, les fruits très divers que nous portons, pour l'édification de tous, viennent du même Dieu qui agit à travers nous grâce à notre prière.

            

    Témoignage

    LE JOUR OU J'AI COMPRIS POURQUOI LES 10 COMMANDEMENTS DE DIEU FORMAIENT UNE UNITE ORGANIQUE (02/09/12)

    Un petit témoignage de votre serviteur.

    A découvrir ici >>

        

    Réflexion

    DES AVEUGLES QUI GUIDENT DES AVEUGLES (20/07/12)

    Depuis des années, la France accepte tout (même le pire) et finit par s'habituer à tout : l'avortement, le travail le dimanche, le divorce, l'euthanasie, le mariage homosexuel...

    Chaque fois que l'une de ces questions est abordée, nos dirigeants emploient un ton à la fois grave, calme et ferme (comme si c'était "la voix de la Vérité" qui parlait à travers eux).
    Les journalistes et les téléspectateurs écoutent alors avec un silence "religieux" (comme si c'était la Vérité elle-même qui était en train de leur parler) et, au final, les discours parviennent à convaincre le plus grand nombre et les lois finissent par passer.

    Il y a des moments où tout cela me rappelle un peu ce passage de l'Evangile : "Un aveugle peut-il guider un autre aveugle ? Ne tomberont-ils pas tous deux dans un trou ?" (Luc 6, 39).

          

    Réflexion

    QUAND LA LAICITE DEVIENT ORGUEILLEUSE... (30/06/12)

    Quand la laïcité devient orgueilleuse et qu'elle cherche à s'ériger en système qui est au-dessus de Dieu et de la religion, elle me fait penser à une roue de voiture qui voudrait se désolidariser de l'essieu auquel elle est rattachée : la roue tourne alors toute seule, sans axe fixe, elle finit inévitablement par sortir de la route pour atterrir Dieu sait où... et c'est ainsi que les accidents arrivent.

           

    Témoignage

    LE PERE SLAVKO NOUS EXPLIQUE COMMENT L'EGLISE ET LA SOCIETE PEUVENT SE TRANSFORMER (26/06/12)

    Voici un extrait d'un long article du Père Slavko Barbaric intitulé : "La famille dans les messages de la Vierge Marie Reine de la Paix" (source : le site officiel de Medjugorje) :

    Les personnes individuelles, les familles, les groupes, l'Eglise tout entière et le monde entier sont tous pareillement invités.
    Dans tout le processus qui conduit à la paix, Marie souligne sans cesse l'importance de chacun personnellement, de la famille et des groupes de prière.

    Son chemin vers la paix est inductif : tout commence par la personne qui change et qui, en changeant, crée de nouvelles relations dans sa famille, dans la société, dans l'Eglise et dans le monde.
    Tout commence par la conversion personnelle de la personne, qui crée d'abord de nouvelles relations dans la famille.

    Les voyants répètent inlassablement que la paix doit d'abord régner dans nos coeurs, puis dans les familles, puis dans le monde.
    La valeur et l'importance de chaque personne est indispensable et incontournable. Sans la personne, les programmes que Dieu a confiés à Marie sont irréalisables.

    La personne crée un nouveau milieu, une nouvelle famille; une nouvelle famille crée une nouvelle Eglise et une nouvelle société; la nouvelle société, la nouvelle Eglise et la nouvelle famille, renouvelés par le renouvellement de la personne, ont à leur tour à jouer leur rôle dans l'éducation de la personne et lui faciliter la réalisation de son identité propre. 

        

    Signes des temps

    COME ON, LET'S TWEET AGAIN ! (15/06/12)

    Pourquoi la France est-elle si longue à se convertir à Medjugorje ? Je crois que c'est tout simplement parce qu'elle est loin de Dieu. Il y a, me semble-t-il, un lien très étroit entre le temps et l'espace. C'est un peu comme au Purgatoire : plus on est loin de Dieu, plus c'est long avant que la purification soit terminée et que l'on puisse rejoindre enfin le Paradis.

    Voici le dernier exemple en date qui montre à quel point notre pays est éloigné de Dieu : une première dame de France envoie quelques lignes (seulement) sur Internet... et cela suffit pour défrayer la chronique et faire la une des médias pendant des jours et des jours (articles, dossiers, enquêtes, débats...); de son côté, la Mère de Dieu (ce n'est quand même pas rien !) donne des messages d'amour et d'espérance au monde entier depuis bientôt 31 ans... et c'est à peine si cela fait quelques lignes dans nos journaux.

        

    Pensée

    ABSTENTION & MAUVAIS TEMPS (11/06/12)

    En politique, le mauvais temps (la pluie, le froid, le brouillard...) entraîne parfois de forts taux d'abstention aux élections.

    En religion, c'est exactement l'inverse : les forts taux d'abstention aux messes dominicales entraînent toujours l'arrivée du mauvais temps (le chômage, la pauvreté, les crises...) ! 

        

    Nos questions

    EST-CE UNE BONNE CHOSE DE PRIER JESUS POUR QUE NOTRE PARTI POLITIQUE FAVORI GAGNE DES ELECTIONS ? (10/06/12)

    Si on prie Jésus pour que notre parti politique favori gagne des élections, c'est comme si on demandait à Jésus de prendre position dans une élection.
    Et non seulement on lui demande de prendre position, mais, en plus de cela, on lui demande également de militer pour notre parti.
    En effet, à partir du moment où ce sont les électeurs qui choisissent, il faudrait, pour que Jésus fasse gagner notre parti favori, qu'Il envoie Son Esprit Saint afin que ce dernier indique aux électeurs (notamment aux indécis) pour qui il faut voter (ça, c'est bien du militantisme !).

    Or, aujourd'hui, les idées qui vont contre les commandements de Dieu sont présentes dans tous les programmes politiques (je pense que je ne choquerai personne en disant cela).

    D'un côté, on ne respecte pas le 3ème commandement, de l'autre côté, on ne respecte pas le 5ème... et je préfère ne pas parler du 6ème que de nombreux grands responsables politiques bafouent ouvertement.

    Dans un tel contexte, on a énormément de mal à imaginer Jésus dans la peau d'un militant.
    Comment Jésus pourrait-il "banaliser" un manquement à un seul commandement, lui qui a été obéissant jusqu'à la mort ? Dans les Litanies du Sacré-Cœur, on dit : "Cœur de Jésus, obéissant jusqu'à la mort, ayez pitié de nous".

    Demander à Jésus de sauver un commandement pour en sacrifier un autre, c'est un peu comme demander à une mère de sacrifier l'un de ses enfants pour en sauver un autre. La situation est impossible.

    D'autant plus que le catéchisme de l'Eglise catholique nous dit ceci : "Le Décalogue forme un tout indissociable. Chaque "parole" renvoie à chacune des autres et à toutes; elles se conditionnent réciproquement. Les deux Tables s'éclairent mutuellement; elles forment une unité organique. Transgresser un commandement, c'est enfreindre tous les autres" (2069).

    Quand il y a des élections, dans un pays, plutôt que de prier pour que Jésus prenne position en faveur d'un parti politique précis, il me semble que nous aurions plus intérêt à prier pour que tous les partis politiques prennent position en faveur de Jésus.
    En l'état actuel des choses, c'est ce qu'il y aurait de plus urgent !
        

    Réflexion

    UNE TENTATIVE DE DEFINITION DE CE QU'EST LA RECESSION ECONOMIQUE (09/06/12)

    La récession économique est une conséquence de la récession spirituelle. L'homme continue de rendre à César ce qui est à César mais, malheureusement, il cesse de rendre à Dieu ce qui est à Dieu. C'est alors que le "déficit de prières" se creuse, que la "dette spirituelle" devient de plus en plus grande et que, très logiquement, on assiste à une dégradation de la vie morale d'un pays (et ce à tous les niveaux : politique, social, économique...).

    Et c'est cette dégradation qui est à l'origine de tous les problèmes.

    Pour sortir de la récession économique, il faudrait que l'homme, tout en continuant de s'acquitter de ses devoirs de citoyen (respect des lois, paiement des impôts...), s'acquitte à nouveau de ses devoirs d'enfant de Dieu (respect des commandements, retour à la pratique religieuse...).

        

    Réflexion

    L'EUTHANASIE ET LE MARIAGE HOMOSEXUEL VONT-ILS FAIRE LEUR ENTREE DANS LA LEGISLATION FRANCAISE ? (05/06/12)

    Quand une personne refuse de faire soigner une maladie, alors il est normal que cette maladie s'étende et qu'elle s'aggrave. Ce n'est pas une injustice venant de Dieu. C'est simplement la "logique" des choses.

    Il en va de même avec les problèmes que rencontre la France.
    Depuis des années, notre pays ne cesse de s'éloigner davantage de Dieu et cela a entraîné l'arrivée de temps difficiles : chômage, pauvreté, déficits, violence...

    Face à ces difficultés, y a-t-il eu un retour à la foi ? Y a-t-il eu un désir d'appeler la Sainte Vierge à l'aide et de se mettre sous sa protection ? Non. Nous continuons de rester fermés et d'agir exactement comme avant. Nous nous "habituons".

    Nous nous habituons à l'avortement, au fait de voir nos dirigeants bafouer publiquement le sacrement du mariage, au fait de travailler le dimanche, aux flambées de violence dans les banlieues, aux guerres...

    Et pourtant, Dieu sait si tous ces "voyants rouges" qui s'allument les uns après les autres devraient nous faire réfléchir et nous inciter à revenir vers Dieu.

    Ces centaines de milliers de personnes qui ont perdu leur emploi ces dernières années, ce récent sondage montrant que les jeunes français étaient devenus les plus grands consommateurs de cannabis en Europe (Ah, Seigneur ! Quelle horreur !! Les fils de la Fille Aînée de l'Eglise sont les champions de la drogue et non pas les champions de l'évangélisation !!)...
    Oui, tout cela devrait constituer à nos yeux (et ce depuis très longtemps) des raisons largement suffisantes pour que nous nous jetions dans les bras de Dieu !!!

    Mais au lieu de cela, nous restons sourds. Nous ne réagissons pas. Les églises continuent de se vider et les groupes du Rosaire peinent à se remplir.

    Alors, maintenant, il ne faut pas s'étonner si les choses s'aggravent. Il ne faut pas être surpris de voir l'euthanasie et le mariage homosexuel se préparer à faire leur entrée dans notre législation.
    Dieu n'est pas injuste en permettant cela. Il respecte simplement la liberté de l'homme qui refuse de se faire soigner.

    L'euthanasie et le mariage homosexuel vont-ils arriver en France ? Cela dépend exclusivement de nous, de notre prière et, surtout, de notre volonté de nous ouvrir aux autres et de prier tous ensemble car, seuls, nous ne pouvons rien faire.

    Les lois qui seront votées (ou pas), dans les prochains mois, seront le baromètre qui indiquera le temps qu'il fait dans nos églises !

        

    Pincées de sel

    STIGMATISATION (01/06/12)

    Un article à prendre avec humour :

    Qui est responsable des difficultés que traversent la France depuis des années ?

    Pour certains, ce sont les banquiers (qui "jouent" avec notre argent), ou bien les riches (qu'il faut absolument "taxer"), ou bien les hommes politiques (qui ne tiennent "jamais" leurs promesses), ou bien encore Bruxelles (qui "impose" ses lois à notre pays)...
    Pour d'autres ce sont les étrangers (qui seraient "trop" nombreux), ou bien les chômeurs (qu'il faudrait "vite" remettre au travail), ou bien les grecs (à qui l'on accorde "trop" d'aides financières), ou bien encore les allemands (qui sont trop attachés à "l'austérité")...

    Il y aurait un moyen très simple pour que les gens cessent immédiatement de se jeter la pierre et pour que toutes ces querelles stériles s'arrêtent enfin. Oui, ce serait très facile pour que tous les hommes (sans aucune exception) voient la poutre qui est dans leur œil avant de voir la paille qui est dans l'œil du voisin.

    Il suffirait tout simplement que Dieu apparaisse, du haut du ciel, et qu'Il dise à tout le monde cette vérité : "La récession économique est la conséquence de la récession spirituelle. Les responsables sont donc ceux qui ne prient pas... ou pas assez".

        

    Nos questions

    EST-CE UNE BONNE CHOSE DE PRIER JESUS POUR QUE NOTRE PARTI POLITIQUE FAVORI GAGNE DES ELECTIONS ?

    Si on prie Jésus pour que notre parti politique favori gagne des élections, c'est comme si on demandait à Jésus de prendre position dans une élection. Et non seulement on lui demande de prendre position, mais, en plus de cela, on lui demande également de militer pour notre parti.
    En effet, à partir du moment où ce sont les électeurs qui choisissent, il faudrait, pour que Jésus fasse gagner notre parti favori, qu'Il envoie Son Esprit Saint afin que ce dernier indique aux électeurs (notamment aux indécis) pour qui il faut voter (ça, c'est bien du militantisme !).

    Or, aujourd'hui, les idées qui vont contre les commandements de Dieu sont présentes dans tous les programmes politiques (je pense que je ne choquerai personne en disant cela).

    D'un côté, on ne respecte pas le 3ème commandement, de l'autre côté, on ne respecte pas le 5ème... et je préfère ne pas parler du 6ème que de nombreux grands responsables politiques bafouent ouvertement.

    Dans un tel contexte, on a énormément de mal à imaginer Jésus dans la peau d'un militant.
    Comment Jésus pourrait-il "banaliser" un manquement à un seul commandement, lui qui a été obéissant jusqu'à la mort ? Dans les Litanies du Sacré-Cœur, on dit : "Cœur de Jésus, obéissant jusqu'à la mort, ayez pitié de nous".

    Demander à Jésus de sauver un commandement pour en sacrifier un autre, c'est un peu comme demander à une mère de sacrifier l'un de ses enfants pour en sauver un autre. La situation est impossible.

    D'autant plus que le catéchisme de l'Eglise catholique nous dit ceci : "Le Décalogue forme un tout indissociable. Chaque "parole" renvoie à chacune des autres et à toutes; elles se conditionnent réciproquement. Les deux Tables s'éclairent mutuellement; elles forment une unité organique. Transgresser un commandement, c'est enfreindre tous les autres" (2069).

    Quand il y a des élections, dans un pays, plutôt que de prier pour que Jésus prenne position en faveur d'un parti politique précis, il me semble que nous aurions plus intérêt à prier pour que tous les partis politiques prennent position en faveur de Jésus.
    En l'état actuel des choses, c'est ce qu'il y aurait de plus urgent !

          

    Réflexion

    L'UNE DES RAISONS POUR LESQUELLES JEANNE D'ARC EST VRAIMENT UNE SAINTE A PART (31/05/12)

    Tous les saints, à leur façon, ont ressemblé à Jésus. Toutefois, Jeanne d'Arc possède quelque chose de très particulier que l'on ne retrouve chez aucune autre sainte ni aucun saint du calendrier.

    Cette particularité, c'est que le déroulement même de sa vie épouse le déroulement de la vie de Jésus. Autrement dit, Jeanne d'Arc a ressemblé au Christ non seulement par ses "charismes" ou par ses "œuvres" (comme cela est le cas pour la plupart des saints), mais aussi et surtout par les événements de son existence. C'est là, à ma connaissance, quelque chose de tout à fait unique.

    Je résumerais cette ressemblance en quatre points :

    1)-De longues années passées à accomplir des tâches simples dans un milieu modeste.

    2)-Une gloire immense survenue en pleine jeunesse, et une vie publique très courte qui a été placée sous le signe de la "libération" des autres.

    3)-Un procès truqué conduit par des ecclésiastiques mal intentionnés.

    4)-Une condamnation à mort.

    Prenez les plus grands saints du calendrier liturgique (Saint François d'Assise, Sainte Thérèse d'Avila, Don Bosco, Mère Teresa, Jean-Paul II, Bernadette de Lourdes...), vous aurez du mal à en trouver dont les vies prennent en compte les quatre points que je viens de mentionner.

    En tous les cas, aucun de ceux que j'ai cités n'a jamais été jugé ni condamné à mort.

        

    Réflexion

    LA MONTEE DES PARTIS D'EXTREME DROITE EN EUROPE (28/05/12)

    Voici, en 3 points, ma petite "théorie" personnelle sur la montée des partis d'extrême droite en Europe (je précise que le but de ce message n'est pas de porter un jugement sur l'extrême droite mais simplement d'essayer de voir les choses d'une manière chrétienne) :

    1)-Quand les gens cherchent à résoudre les problèmes de leur pays en employant la manière "forte", c'est qu'ils constatent que les problèmes sont graves et que les partis traditionnels ne parviennent pas à les résoudre.

    2)-Quand les problèmes d'un pays sont graves et que les partis traditionnels ne parviennent pas à les résoudre, alors c'est peut-être que ce pays n'avance pas avec la bénédiction de Dieu ("Petits enfants, vous travaillez beaucoup mais sans la bénédiction de Dieu", Medjugorje le 25 mai 2001).

    3)-Quand un pays n'avance pas avec la bénédiction de Dieu, alors c'est peut-être que ce pays ne va pas (ou plus) dans le sens de l'Evangile. Dieu sent que la prière et la conversion sont abandonnées, et il ne peut rien faire d'autre que laisser les gens s'éloigner de Lui.

    Dans ce cas, il faut surtout que les gens comprennent qu'ils doivent retrouver le chemin de la foi.

        

    Réflexion

    LA DIVISION DES PARTIS DE LA DEMOCRATIE CHRETIENNE FRANCAISE (26/05/12)

    L'un des grands mérites de Nicolas Sarkozy est qu'il a tenu bon sur plusieurs points non négociables de l'Eglise. Il s'est opposé à l'euthanasie, au mariage homosexuel... Un chrétien ne peut que se réjouir que des hommes politiques aillent dans ce sens.

    Malgré cela, un sondage IFOP nous montre que moins de catholiques ont voté pour lui que lors de la précédente élection présidentielle (57% en 2012 contre 64% en 2007).
    Par ailleurs, on constate que tout au long du quinquennat, de nombreuses personnalités politiques (parmi lesquelles des chrétiens) ont pris leur distance par rapport à Nicolas Sarkozy : Jacques Chirac, Dominique de Villepin, François Bayrou (à noter que le 3 mai 2012, 198 cadres du Modem sur 200 n'ont pas souhaité que François Bayrou soutienne N. Sarkozy / source : BFM)...

    Je trouve qu'il y a là quelque chose qui interroge l'Eglise. Comment peut-on avoir la même foi et être à ce point divisé ? Comment les partis de la démocratie chrétienne française peuvent-ils choisir des voies aussi radicalement opposées (le "Parti Chrétien Démocrate" de Christine Boutin reste fidèle à la droite de Nicolas Sarkozy tandis que les cadres du "Mouvement Démocrate" de François Bayrou penchent très nettement à gauche) ? Comment cela est-il possible ?

    Bien évidemment, le but de ce message n'est pas de répondre à ces questions qui sont sûrement très complexes.
    Simplement, je voudrais vous faire part de ma petite analyse personnelle : je pense que lorsque les partis de la démocratie chrétienne sont aussi divisés (et que, par conséquent, le peuple de Dieu se sépare sur le plan politique), c'est qu'il y a dans les grands partis traditionnels (UMP, PS...) des choses qui heurtent profondément la sensibilité des chrétiens (et ce à des degrés divers).

    Et quand ce phénomène se produit, je pense que c'est comme un signal pour nous dire que les idées qui ne vont pas ("pas tout à fait" ou "pas du tout") dans le sens de l'Eglise sont remontées au plus haut niveau.
    Et c'est alors que nous devons prendre conscience qu'il est grand temps, pour nous, de prier pour notre pays.

        

    Pincées de sel

    LA DROITE "CANADA DRY" (26/05/12)

    Un article à prendre avec humour :

    Nicolas Sarkozy a toujours dit qu'il ne ferait pas d'alliance avec l'extrême droite. Il n'empêche qu'en reprenant des thèmes comme celui de la "frontière" et en les mettant au centre de sa campagne, certains électeurs ont pu avoir le sentiment qu'il y avait comme un "goût" d'extrême droite dans certains de ses discours.

    Et c'est ainsi qu'après la gauche "caviar", certains ont cru voir arriver la droite "Canada dry" ("Ce n'est pas l'extrême droite, mais ça a le goût de l'extrême droite").

    Chers amis internautes, vous voyez que celui qui, comme moi, essaye tant bien que mal de faire de l'humour avec la politique ne sera jamais en mal d'inspiration. On trouve toutes sortes d'idées en politique. Gauche "caviar", droite "Canada dry"... il y a à manger et à boire !

        

    Pensée

    13 MAI 2017 (24/05/12)

    Le 13 mai 2017 (c'est à dire dans 5 ans), ce sera le 100ème anniversaire de la première apparition de la Vierge à Fatima.
    En France, les élections présidentielles viendront de se terminer et on connaîtra le nom du 8ème Président de la 5ème République.

    Il y a parfois une question que je me pose : Dans quel état sera mon pays, à cette date ? Y aura-t-il eu une prise de conscience, un "sursaut de foi" de la part des français ? La France, au contraire, aura-t-elle continué à s'éloigner toujours plus de l'Evangile ?

    Oui, quel visage la France va-t-elle offrir à la Mère de Dieu pour le 100ème anniversaire de ses apparitions à Fatima ? Et quelle va-t-être alors la réaction de la Vierge en regardant la France ?

    Pleurera-t-elle des larmes de joie ou bien des larmes de sang ? Cela dépend uniquement de notre prière...

       

    Pensée 

    IMPOT SUR LA FORTUNE (18/01/11)

    Pourquoi certains cherchent-ils à "prendre de force" ? Ce désir vient peut-être tout simplement du fait qu'il y a, dans ce monde, un manque de générosité.
    En effet, qui serait tenté de prendre quoi que ce soit de force à qui que ce soit si nous donnions tous spontanément à notre prochain qui est dans le besoin ? 

        

    Pensée

    LUTTE CONTRE L'EUTHANASIE ET L'AVORTEMENT (2) (16/05/12)

    Les gens ont très bien compris comment il fallait s'y prendre pour qu'une "prière" adressée au Président de la République soit la plus puissante possible : ils se rassemblent et font des "prières communes" que l'on appelle "pétitions" ou "manifestations".

    Les gens ont beaucoup moins bien compris comment il fallait s'y prendre pour qu'une prière adressée à Dieu soit la plus puissante possible : il faut se rassembler et faire des prières communes que l'on appelle "Messes", "Rosaire", "Adoration du Saint Sacrement", "Jeûne alimentaire"...

    Les gens (même nous, les chrétiens) doivent retrouver le sens de la pratique religieuse !

        

    Signes des temps

    LES CHRETIENS ENTRENT EN "RESISTANCE" ET COMMENCENT A PREPARER LEURS "ARMES" (15/05/12)

    Sachant que le nouveau Président de la République veut faire voter des lois concernant l'euthanasie et le mariage homosexuel, on entend certains chrétiens dire qu'ils sont désormais "entrés en résistance" (Christine Boutin a utilisé cette expression récemment).
    Et c'est ainsi qu'ils commencent à préparer leurs "armes de combat".

    Déjà, sur Internet, on voit circuler des pétitions "anti-euthanasie" ou "anti-mariage homosexuel". On entend aussi parler de manifestations...

    En pensant à cela, je m'interroge : qu'est-ce qu'une pétition ? Qu'est-ce qu'une manifestation ?

    En fait, je crois que ce sont surtout des "prières communes" qui sont adressées au Président de la République. Elles ont sûrement une grande utilité, mais le Président étant pécheur (comme tous les hommes), rien ne garantit que ces prières seront exhaucées un jour.

    Au cas où certains chrétiens seraient intéressés par des prières adressées directement à Dieu (qui, elles, auront beaucoup plus de chances d'être exhaucées puisque Dieu nous aime tous et qu'il nous écoute quand nous crions vers Lui), je me permets de rappeler l'existence des 5 armes suivantes : la Messe, le Rosaire, la Confession, le Jeûne alimentaire et la lecture de la Bible (auxquelles on pourrait ajouter l'Adoration du Saint Sacrement et la Vénération de la Croix).

        

    Pensée

    LUTTE CONTRE L'EUTHANASIE ET L'AVORTEMENT (12/05/12)

    L'euthanasie et l'avortement me font parfois penser à des "démons" qui tournent dans l'air et qui essayent de séduire les gens en entrant dans leur coeur.

    Vous pourrez bien mettre un bulletin de vote dans une urne (quelque soit la couleur de ce bulletin), cela n'empêchera pas ces démons de tourner dans l'air, de séduire des gens et de les pousser à diffuser ces mauvaises idées dans la société.

    C'est pourquoi je pense que la lutte contre l'euthanasie et l'avortement ne se gagne pas d'abord et avant tout en étant debout devant une urne avec un bulletin de vote dans une enveloppe, mais elle se gagne surtout en étant à genoux devant la Croix avec le chapelet dans les mains.

     

    Réflexion

    REFLEXION SUR LE RÔLE DES RESPONSABLES CHRETIENS DANS LES PERIODES ELECTORALES (12/05/12)

    Un texte à découvrir ici >>

        

    Réflexion

    ELECTIONS 2012 : FRANCE, FILLE AINEE DE L'EGLISE, JUSQU'A QUAND VAS-TU FERMER TON COEUR ? (09/05/12)

    Un texte à découvrir ici >>

        

    Réflexion

    ELECTIONS 2012 : REFLEXION SUR LA PLACE DES PAUVRES DANS UNE ELECTION (08/05/12)

    Un texte à découvrir ici >>

          

    Réflexion

    ELECTIONS 2012 : LES CHRETIENS FONT DE LA GYMNASTIQUE INTELLECTUELLE (08/05/12)

    Un texte à découvrir ici >>

        

    Pincées de sel

    ELECTIONS 2012 : ECHANGES DE "SALUTS REPUBLICAINS" (07/05/12)

    Lors des débats qui ont suivi l'élection de François Hollande à la Présidence de la République, hier soir, les différents hommes politiques de notre pays ont procédé à des échanges de "saluts républicains".

    C'est ainsi que la droite a envoyé son "salut républicain" à François Hollande (pour prendre acte de sa victoire) et que la gauche a envoyé son "salut républicain" à Nicolas Sarkozy (pour prendre acte de sa défaite).

    Au cas où certains n'auraient pas encore très bien compris ce qu'était un "salut républicain", je vous donne l'explication.
    En fait, c'est quand un membre d'un parti politique veut dire ceci au membre du parti adverse : "Votre candidat m'exaspère au plus au point et son programme est absolument nullissime; mais parce que je suis attaché à la paix civile dans mon pays, je vous accorde une trêve de quelques heures, trêve pendant laquelle je vais lui dire des gentillesses que je ne pense pas, après quoi je recommencerai à dire les pires horreurs et à m'acharner sur lui sans relâche afin que les gens comprennent bien qu'il n'y a rien de commun entre lui et moi".

        

    Signes des temps

    ELECTIONS 2012 : LA FRANCE TOUT ENTIERE A BESOIN DE RESSUSCITER DANS LA FOI (07/05/12)

    Un texte à découvrir ici >>

         

    Pincées de sel

    LE VOTE DES CATHOLIQUES (06/05/12)

    Les idées qui ne vont pas dans le sens de l'Evangile étant présentes dans tous les programmes politiques, un chrétien peut difficilement faire un choix sans se retrouver tout à coup en contradiction avec des points fondamentaux de sa foi.

    Voici un exemple "amusant" que j'ai découvert et qui concerne les électeurs de Nicolas Sarkozy (si je trouve un jour un exemple aussi "drôle" avec les électeurs de François Hollande, je ne manquerai pas de le signaler, bien sûr. Et toujours avec humour !) :

    Un sondage Ifop nous donne les chiffres suivants : au deuxième tour de l'élection présidentielle de 2012, Nicolas Sarkozy a obtenu les suffrages de 50% des catholiques non pratiquants, 63% des pratiquants occasionnels et 66% des pratiquants réguliers.

    Cela revient à dire la chose suivante : plus les catholiques vont à la messe, et plus ils votent pour un candidat qui est favorable au travail le dimanche !

    Quelqu'un qui a l'esprit "tordu" pourrait en arriver à se demander si la Messe (qui est pourtant la source et le sommet de la vie chrétienne) ne commencerait pas à ennuyer les chrétiens eux-mêmes !

    Mais je répète bien que tout cela n'est que de l'humour.

          

    Signes des temps

    ELECTIONS 2012 : LA FRANCE ATTEND LE VRAI CHANGEMENT (04/05/12)

    Un texte à découvrir ici >>

          

    Signes des temps

    ELECTIONS 2012 : QUAND PONCE PILATE S'INVITE DANS LE GRAND DEBAT DE LA PRESIDENTIELLE (03/05/12)

    Lors du débat entre François Hollande et Nicolas Sarkozy, le 2 mai 2012, aucune allusion n'a été faite aux questions sensibles qui préoccupent les chrétiens : l'élargissement du travail le dimanche, l'avortement, l'euthanasie, le mariage homosexuel...
    Ni les deux candidats à la présidentielle ni les deux animateurs de la soirée n'ont jugé nécessaire d'évoquer ces points pourtant si importants.

    Chose étonnante : un personnage de l'Evangile a été cité. Il s'agit de Ponce Pilate.

    Cette unique référence aux Saintes Ecritures a été faite par l'un des deux candidats qui trouvait qu'une attitude de son adversaire était lâche et qui a qualifié ce dernier de Ponce Pilate.

    En réfléchissant à cela, je me dis que ce n'est peut-être pas "anodin" que Ponce Pilate soit la seule figure de la Bible à avoir été évoquée pendant le débat.
    En effet, Ponce Pilate n'est-il pas le personnage auquel notre pays ressemble le plus, actuellement ?

    Qui était Pilate ? Il n'était pas un si "mauvais bougre" que cela. Il ne voulait pas la mort de Jésus. Simplement, parce qu'il était faible, il a cédé devant les pharisiens et leur a livré le Christ pour qu'il soit mis à mort.

    De même, les français ne sont pas de "mauvais bougres" eux non plus. Pour beaucoup d'entre eux, ils ne veulent pas "faire le mal". Simplement, parce que la foi est faible dans notre pays, les trésors du christianisme sont piétinés : le dimanche (il est de moins en moins le jour du Seigneur et de plus en plus le jour de l'argent), l'amour du prochain (il tend à laisser place à la dureté envers les étrangers et les chômeurs), le mariage (il est question qu'il s'ouvre aux personnes de même sexe), les malades (il est question  qu'ils puissent demander qu'on leur donne la mort)...

    Oui, vraiment, je crois que Ponce Pilate est le personnage auquel notre pays ressemble le plus actuellement.
    Malgré le fait que les français aient un bon fond, la foi est si faible en France que l'héritage chrétien est complètement laissé de côté. Tout le monde s'en lave les mains ! 

         

    Signes des temps

    ELECTIONS 2012 : LE PREMIER TOUR DES ELECTIONS PRESIDENTIELLES FRANCAISES (28/04/12) 

    Comme cela aurait été bien si, en troisième position du premier tour des élections présidentielles françaises, on avait pu avoir un grand parti chrétien à 20%. Un parti empreint de valeurs évangéliques, de piété mariale et de fidélité au Pape.

    Imaginez François Hollande et Nicolas Sarkozy "se mettre à genoux" devant nous pour obtenir nos suffrages ! Quel beau "chantage" on aurait pu leur faire !

    -"Si vous voulez nos voix : enlevez l'euthanasie de vos programmes (ça, c'est pour la gauche), abandonnez le "dieu-argent" et renoncez au travail le dimanche (ça, c'est pour la droite), laissez tomber vos projets de mariage homosexuel (ça, c'est pour la gauche), protégez la famille et ne facilitez pas les procédures de divorce (ça, c'est pour la droite), respectez la vie et oubliez cette idée qu'il y ait des avortements dans tous les hôpitaux (ça, c'est pour la gauche), ne soyez pas durs avec les étrangers et mettez en pratique le plus grand commandement : aimer Dieu et son prochain comme soi-même (ça, c'est pour la droite), avant de vouloir réformer votre pays, réformez-vous d'abord vous-mêmes en respectant le mariage et en reconnaissant son caractère indissoluble (ça, c'est pour tout le monde) !..."

    Mais, malheureusement, on n'en est pas là. Ce grand parti chrétien n'existe pas... peut-être pas encore.
    Il faut dire que les points non-négociables donnés par les évêques et les commandements de Dieu ne sont plus des références pour les français. La foi n'est donc pas portée par une "vague populaire". 

    Dans un tel contexte, les chrétiens ne sont pas en mesure d'imposer leurs idées. Ils ressemblent plus à des gens qui essayent de faire des "compromis" avec les grands partis traditionnels pour tenter de sauver "quelques restes de morale" ici ou là... si tant est que ce soit encore possible !

    Si j'avais à faire une analyse du premier tour des présidentielles françaises, je dirais que l'on assiste à une perte d'influence de l'Eglise et à un recul très net des valeurs chrétiennes. 

            

    Signes des temps

    ELECTIONS 2012 : 32% D'ABSTENTION AUX PROCHAINES ELECTIONS PRESIDENTIELLES (03/04/12)

    Deux candidats à l'élection présidentielle de bords opposés parlent à des foules immenses de militants. Ils parlent pratiquement au même moment, mais dans deux endroits différents. Ils s'expriment avec une rage que je n'avais jamais vue auparavant. On a presque l'impression qu'ils vont "entrer en transe". La foule est survoltée en écoutant leurs paroles. Plus ils crient fort, plus les gens les acclament.

    Le premier affirme qu'il va répondre aux besoins des femmes en faisant inscrire le droit à l'avortement dans la Constitution française. Le deuxième déclare qu'il va répondre aux besoins des jeunes en leur créant une banque (l'argent, encore et toujours l'argent !).

    En écoutant ces deux discours, je me dis : "Comme nous sommes loin des discours paisibles et pleins de sens du Pape aux femmes et aux jeunes ! Oui, comme nous en sommes loin !"

    Dans le même temps, on apprend que 32% des français envisagent de s'abstenir au moment du vote. Cela inquiète les hommes politiques. Personnellement, je me demande si ce chiffre ne serait pas plutôt rassurant.
    En effet, n'est-ce pas rassurant de savoir que le coeur de 32% de nos compatriotes ne tressaille pas en entendant les discours actuels de nos hommes politiques ? N'est-ce pas là une preuve de bon sens de la part des français et, aussi, un grand signe d'espérance ?

             

    Signes des temps

    ELECTIONS 2012 : GRACE D'ETAT ET ETAT DE GRACE (23/03/12)

    Un jour, j'ai demandé à un ami américain quelle était la principale différence entre la France et les Etats-Unis (au niveau visuel), il m'a répondu : "Vos maisons sont toutes entourées de véritables barricades. On a l'impression que vous avez peur de quelque chose et que vous cherchez à vous protéger".

    Je trouve que c'est effectivement une caractéristique des français : nous n'avons pas encore assez confiance.

    Récemment, j'ai entendu une personne (française) qui disait : "Pour être Président de la République, il faut avoir beaucoup d'expérience. Il faut avoir été ministre ou député, avoir exercé de lourdes responsabilités et être connu dans le monde entier".
    On retrouve bien, dans ces propos, cette "crainte" française et ce désir de se "barricader" derrière un CV bien rempli.

    Aux Etats-Unis, quelques mois seulement avant une élection présidentielle, la plupart des candidats ne sont pas connus : ni dans leur pays ni au niveau international. Le plus souvent, il n'ont même jamais eu de grandes responsabilités nationales.

    Et pourtant, une fois l'élection passée, ils se retrouvent soudainement à la tête de la plus grande puissance mondiale. Ce n'est pas rien ! 

    Cela est rendu possible parce que Dieu leur accorde alors une "grâce d'état" (voir la partie du Catéchisme de l'Eglise Catholique sur les grâces spéciales), c'est à dire un "charisme particulier" qui fait qu'ils parviennent à "tenir leur place" sans avoir le "vertige".
    C'est là quelque chose de merveilleux !

    Pour ma part, l'idée qu'un Président français soit un jour un homme qui ait très peu d'expérience ne m'effraie donc pas du tout. Je sais qu'il aura, en temps voulu, cette "grâce d'état" (je ne pense à personne en particulier en disant cela. Je parle uniquement "d'une manière générale").

    Par contre, ce qui m'effraie, c'est que nos Présidents (de même que nos candidats) ne soient pas plus souvent en "état de grâce". Ca, oui, ça m'inquiète beaucoup plus !! On aimerait tellement que "grâce d'état" et "état de grâce" aillent toujours de pair !!!


  • 1)-En tant que catholique, je me réjouis de ce que de nombreux responsables chrétiens aient dénoncé de manière très forte les points du programme de François Hollande qui sont incompatibles avec la foi (l'euthanasie, le mariage homosexuel...).
        
    2)-Toutefois, j'ai été quelque peu "choqué" d'entendre certains de ces responsables appeler les fidèles à voter pour Nicolas Sarkozy d'une manière aussi insistante (parfois suppliante), et ceci en leur présentant ce vote comme le seul et unique moyen de faire barrage à l'euthanasie (alors qu'il existe une autre solution infiniment plus efficace que je rappellerai plus bas, et dont il est regrettable qu'ils n'aient pas parlé). Cela a pu parfois donner l'impression très "bizarre" que certains chrétiens considéraient le candidat de l'UMP comme la seule voie de "salut" possible pour la France.
        
    3)-Par souci "d'équilibre" et de vérité, je pense que l'on aurait pu jeter un regard plus critique sur certaines idées du Président sortant (et ceci dans la charité chrétienne, sans juger la personne en elle-même mais uniquement les idées). Je ne prends que deux exemples :
    La volonté de Nicolas Sarkozy d'élargir le travail le dimanche (qui est un jour absolument sacré, pour un chrétien), et la violence avec laquelle notre pays a démantelé des camps de "Roms" en 2010 (ce qui a obligé le Pape Benoît XVI à rappeler la France à l'ordre)... tout cela aurait pu donner lieu à un débat sur la manière dont notre société actuelle vit le plus grand commandement : aimer Dieu et son prochain comme soi-même.
    On peut regretter que ce débat n'ait pas eu lieu.
        
    4)-Selon moi, les responsables chrétiens ne sont pas tout à fait "dans leur rôle" lorsqu'ils appellent à voter pour un candidat de manière trop "pressante", trop "solennelle" et trop "officielle".
    L'unité des chrétiens ne peut pas se faire en premier lieu autour d'un candidat à une élection. Cela ne peut que créer des tensions et des divisions parmi les croyants (surtout quand les idées qui ne vont pas dans le sens de l'Evangile sont présentes dans tous les programmes).
    Les chrétiens doivent être unis d'abord et avant tout en Jésus-Christ car c'est vraiment lui notre Sauveur (et personne d'autre).
    Quand nous, les chrétiens, nous recherchons trop le "salut" dans la politique, alors je crains que ce ne soit parce que nous n'avons pas suffisamment confiance en Dieu.
        
    5)-Je crois que le rôle des responsables chrétiens est surtout de donner aux gens des éléments de réflexion pour les aider à choisir, mais sans les pousser dans un sens ou dans un autre (en faisant confiance à leur jugement et en respectant le choix de chacun).
    Leur rôle est aussi de rappeler la possibilité du vote blanc dans le cas où un choix poserait un problème de conscience aux électeurs.
    Enfin, leur rôle est surtout d'appeler les gens à prier pour leur pays, car c'est seulement ainsi que l'on peut vraiment changer les choses.
        
    6)-En 1917, la Vierge Marie a demandé aux voyants de Fatima de prier pour la conversion de la Russie. Si la prière peut obtenir la conversion d'un pays, alors combien plus peut-elle nous permettre de vaincre l'euthanasie, l'avortement, le travail le dimanche... et tout ce qui ne va pas dans le sens de l'Evangile !
    C'est le chemin de la prière qu'il faut suivre. C'est là la voie la plus efficace et la plus fédératrice pour des chrétiens. 
    En ces temps difficile, la prière est ce dont la France a le plus besoin !


  • Voici un texte que j'ai rédigé en réfléchissant à la question suivante : "La laïcité a-t-elle pour inconvénient d'inciter les gens à mettre la politique au-dessus de la religion ?" (le début du texte est à prendre avec humour). 

         

        

    1-Quand un candidat de gauche a un programme politique qui déplaît aux chrétiens, les chrétiens appellent au secours le candidat de droite qui, lui-même, appellent au secours les électeurs d'extrême droite !

       

    2-Quand ce candidat de gauche devient Président, les chrétiens appellent au secours les députés de droite qui, eux-mêmes, appellent au secours les électeurs d'extrême droite !

         

    3-Ah, Seigneur ! Le vote de chacun est parfaitement respectable et personne n'a à porter de jugement sur le choix des uns ou des autres.

    Cependant, on est obligé de constater (et ceci avec un infini respect pour tout le monde) que ça fait parfois "bizarre" au niveau de la forme (je ne parle pas ici du fond) !

        

    4-Il y a une question que je ne cesse de me poser :

    Quand les programmes politiques contiennent tous des idées qui ne vont pas dans le sens de l'Evangile, pourquoi les chrétiens n'appellent-ils plus Dieu au secours ?

    Pourquoi ne se jettent-ils pas dans Ses bras avec autant de force et autant d'empressement qu'ils se jettent dans les bras des hommes politiques ?

         

    5-S'ils faisaient ainsi, Dieu les conduirait jusqu'à Sa Mère qui, elle-même, leur montrerait comment redresser leur pays.

    Les chrétiens entendraient alors la Vierge Marie leur dire : allez à la Messe le plus souvent possible, allez vous confesser une fois par mois, priez le Rosaire chaque jour en famille, redécouvrez la Bible, jeûnez au pain et à l'eau deux jours par semaine...

    Et ainsi, petit à petit, les chrétiens renouvelleraient leur pays et les idées de leurs dirigeants évolueraient dans le bon sens.

          

    6-Mais non, ils continuent à tout attendre de la politique. Ils ne crient plus vers Dieu. Ils n'entendent pas non plus la Sainte Vierge leur parler. Et pourtant, cela fait plus de 30 ans que Marie, Elle, les appelle !!!

         

    7-Ah, Seigneur ! Si seulement les chrétiens pouvaient comprendre qu'ils ne viendront jamais à bout des choses qui les dérangent (le travail le dimanche, l'euthanasie, le mariage homosexuel, l'avortement...) par le seul moyen de la politique ! Si seulement ils pouvaient comprendre qu'ils en viendront à bout d'abord et avant tout par un retour à la foi !

           

    8-Indépendamment de ces questions, je vous cite un exemple qui me vient spontanément à l'esprit :

    Une très large majorité de français a voté contre l'extrême droite, au second tour des présidentielles de 2002. Et pourtant, dix ans plus tard, l'extrême droite est au plus haut. Preuve qu'un vote ne change pas vraiment les choses ! 

          

    9-Ah, si tous les électeurs chrétiens appelaient Dieu au secours avec autant de force qu'ils appellent au secours leurs élus !

    Ah, si le "taux de participation" des chrétiens aux pèlerinages à Medjugorje était aussi élevé que leur taux de participation aux élections !

    Alors il y a bien longtemps qu'il n'y aurait plus rien de mal dans aucun programme politique en France ! Oui, il y a bien longtemps que notre pays serait sauvé !!

         

    10-Cela m'amène à poser une nouvelle fois cette question cruciale à mon pays : "France, Fille Aînée de l'Eglise, jusqu'à quand vas-tu fermer ton cœur ?"


  • 1-Depuis plusieurs années, je suis en lien avec une association caritative de ma région. Si vous me le permettez, j'aimerais vous rapporter une phrase qui m'a été dite par une personne pauvre, et qui m'a beaucoup marqué.

        

    2-En 2010, il y a eu la question des "Roms", en France. Suite à une sombre affaire impliquant un "Rom", le gouvernement a ordonné le démantèlement de plusieurs camps, dans notre pays. On a alors fait venir des bulldozers et, en l'espace de quelques heures, on a tout rasé.

       

    3-Certaines images diffusées par les médias ont été absolument terribles, pour les pauvres.

    Devant une telle violence et en voyant les "Roms" dans un tel état (seuls, sans abris, sans leurs affaires, les yeux hagards, cherchant désespérément de l'aide), beaucoup de pauvres se sont sentis prodondément blessés (je ne dis pas cela pour choquer, c'est simplement ce que j'ai pu observer).

      

    4-Les choses ont été d'autant plus cruelles, pour eux, que les réactions n'ont pas été extrêmement rapides, en France. C'est d'ailleurs le Pape Benoît XVI en personne qui a dû intervenir ! Vous vous rappelez ? Le Saint Père lui-même a été obligé de venir au secours des "Roms" de France !!

        

    5-Je me souviens que l'une de ces personnes que je côtoie régulièrement - d'ordinaire un modèle de douceur et de profondeur - m'a alors dit une phrase extrêmement forte. Elle m'a dit : "Si Dieu existe, il ne peut pas permettre que la France ait un Président qui fasse des choses pareilles !"

        

    6-Les partisans de Nicolas Sarkozy (dont personne ne conteste les qualités; il a fait des choses bien) penseront sûrement que le jugement sévère de cette personne est dû à une colère passagère...

    Peut-être. C'est possible. Mais peu importe (mon but n'est pas de juger qui que ce soit mais simplement de rapporter une phrase qui m'a marqué).

        

    7-J'ai beaucoup repensé à cette phrase, ces dernières semaines.

    Sans aller jusqu'à en conclure que l'affaire des "Roms" explique à elle seule la non-réélection de Nicolas Sarkozy (Dieu seul connaît le pourquoi et le comment de chaque chose), j'ai néanmoins la conviction intime qu'aucun Président de la République (qu'il soit de droite, de gauche ou du centre) ne pourra jamais "heurter" le coeur d'un pauvre sans prendre le risque d'avoir quelques "problèmes" un jour ou l'autre (à moins qu'il ne s'en repente, bien sûr, car Dieu est toujours prêt à tout pardonner !!).

    Pourquoi cela ? Tout simplement parce que le Psaume 33 nous dit la chose suivante : "Un pauvre crie, le Seigneur entend".

     

    8-Voyez-vous, chers amis, les partis politiques mettent en œuvre des moyens colossaux pour faire élire leurs candidats : meetings gigantesques, décors somptueux, foules immenses, campagnes publicitaires aux budgets faramineux...

    Mais tout cela n'est rien, aux yeux de Dieu, comparé à la simple prière d'un pauvre.

    "Un pauvre crie, le Seigneur entend".

        

    9-Oui, Dieu "fond" devant un pauvre. Il ne peut pas ne pas l'entendre car un pauvre, c'est quelqu'un qui ne possède rien et qui, de ce fait, n'est riche que de choses spirituelles. Voilà pourquoi les pauvres sont si chers au cœur de Dieu.

    "Un pauvre crie, le Seigneur entend".

        

    10-Les pauvres sont nos maîtres. Ils sont nos enseignants. Ils attirent notamment notre attention sur le fait qu'il n'y a pas que les "points non négociables de l'Eglise" qui comptent, pour qu'un dirigeant leur convienne. L'attachement au premier commandement est lui aussi très important : aimer Dieu et son prochain comme soi-même.

        

    11-Ce premier commandement n'est pas un "point non négociable", certes, mais il n'en demeure pas moins essentiel.

    Il n'est pas un "plus". Il n'est pas une "option". Il est vraiment essentiel (et Dieu sait si nous avons tous des progrès à faire pour le vivre vraiment, que nous soyons Chef d'Etat ou pas !).

    "Un pauvre crie, le Seigneur entend".

        

    12-En repensant à tout cela, je me dis la chose suivante : Ah, si tous les candidats à une élection présidentielle savaient que les pauvres étaient la plus puissante réserve de voix lors d'une élection, et s'il connaissaient l'impact des pauvres sur le cœur de Dieu, alors ils feraient beaucoup plus attention à eux et la lutte contre la pauvreté serait au cœur de tous les projets politiques !


  • Les idées qui ne vont pas dans le sens de l'Evangile sont de plus en plus présentes, dans les programmes politiques.

    De ce fait, les chrétiens sont obligés de faire des "exercices intellectuels" de plus en plus difficiles et douloureux au moment du choix.

    En voici quelques exemples (attention aux maux de tête !) :

         

    1

    Sachant que le non-respect du jour du Seigneur est l'une des choses qui appesantissent le plus le bras de Jésus (ainsi que la Vierge Marie l'a dit à la Salette), Jésus va-t-il souffrir terriblement à cause de moi si je soutiens un candidat qui est favorable à l'élargissement du travail le dimanche ?

         

    2

    Dieu m'en voudra-t-il de soutenir un candidat qui a une mesure qui ne va pas dans le sens de l'Evangile, si je m'engage solennellement à prier chaque jour pour ce candidat afin qu'il se convertisse et renonce à sa mesure ?

         

    3

    Si un chrétien soutient un candidat qui ne respecte pas un point non-négociable de l'Eglise, ce chrétien se trouve-t-il en état de péché grave ?

         

    4

    Si un chrétien soutient ouvertement un candidat qui veut mener une politique très ferme envers certaines personnes (les chômeurs, les étrangers...), ce chrétien prend-il le risque de choquer ces personnes-là et de les détourner de l'Eglise et de son message de salut ?

         

    5

    Sachant que la prospérité ne sera pas au rendez-vous si les gens ne reviennent pas à Dieu (ainsi que la Vierge de Medjugorje l'a dit dans son message du 25 décembre 1999), mon pays va-t-il s'enfoncer dans la crise si je vote pour un candidat qui est non-croyant ou croyant non-pratiquant ?

        

    Voilà, ce sont là quelques exemples "d'exercices intellectuels" que les chrétiens sont obligés de faire en ces temps difficiles où les idées qui ne vont pas dans le sens de l'Evangile sont présentes dans tous les programmes politiques. Et on aurait pu en rajouter beaucoup d'autres !

         

    Mais le but de ce message, vous l'aurez compris, n'est pas d'apporter des réponses à toutes ces questions.
    Le but de ce message est d'abord de dire (et de redire et de re-redire encore et toujours) aux chrétiens :

    "Arrêtons de faire de la gymnastique intellectuelle, et prions ! C'est surtout cela que la Vierge nous demande. Oui, prions, prions, prions !! Si le monde est devenu si complexe et s'il est si loin de Dieu, aujourd'hui, c'est justement parce que nous ne prions pas assez !"


  • La France et Medjugorje (12/01/11)
    Le 23 juin 2010, sur RTL, Yannick Noah a été interrogé sur les raisons de l'élimination de l'équipe de France de football au Mondial en Afrique du Sud. Il a dit ceci : "C’est un tout. Les joueurs sont responsables, l’entraîneur est responsable, les journalistes sont responsables, le peuple est responsable. La France n’a que celle qu’elle mérite. On est des tristounets. On n’arrête pas de râler. Et bien voilà, le sport c’est la fête et on ne participe pas à la fête".
    J'ai envie de dire que, malheureusement, ces propos pourraient s'appliquer aussi à Medjugorje...
    Mais ne nous décourageons pas car, depuis 30 ans, beaucoup d'associations présentes dans notre pays "préparent la route" !
        
    Le problème de la fille aînée de l'Eglise (08/01/11)
    La Vierge demande de mettre Dieu à la première place... et la France veut travailler le dimanche. La Vierge demande de protéger la famille... et la France facilite les procédures de divorce. La Vierge demande de protéger la vie... et la France se crispe à chaque fois que l'on veut mettre des barrières à l'avortement.
    La Vierge dit blanc... et la France dit noir. La Vierge montre un chemin... et la France veut en prendre un autre...
    Le problème de la fille aînée de l'Eglise, c'est qu'elle se comporte comme la fille cadette : rebelle et capricieuse (un peu comme dans la parabole du fils prodigue) !
        
    Le "Moon walk" de la fille aînée de l'Eglise (06/07/09)
    Pour moi, le succès mondial du "Moon walk" de Michaël Jackson s'explique par le fait que ce pas de danse est une métaphore du monde dans lequel nous vivons : un monde qui recule tout en essayant de faire croire qu'il avance.
    Voici un exemple concret concernant la France et la religion : en voulant faciliter le travail le dimanche, la France porte un coup très rude au point le plus central et le plus essentiel de la foi chrétienne : l'eucharistie dominicale.
    Pourtant, sur la scène internationale, notre pays se présente comme un défenseur incontournable des racines chrétiennes de l'Europe.
    C'est donc bien une sorte de Moon walk : nous nous éloignons de la foi mais nous faisons croire que nous nous en rapprochons !
    Malheureusement, les exemples de ce type sont légion à travers le monde !
        
    Exception d'euthanasie (29/06/08)
    Pendant des mois, les médias nous ont parlé des mêmes choses : les frasques amoureuses de tel homme politique, le salaire ou la carrière de tel autre...
    Ce sont là des sujets qui, vous en conviendrez, ne rehaussent pas vraiment le niveau spirituel de la France.
    Puis, début 2008, est arrivée l'affaire Chantal Sébire (cette femme dont le visage a été complètement déformé par une tumeur, et qui est aujourd'hui décédée).
    Les médias se sont littéralement emparés de cette histoire. Ils nous en ont parlé pendant de longues semaines, soulevant à chaque fois des questions autrement plus intéressantes que celles auxquelles nous étions habitués : comment vivre avec la souffrance, quel est le sens de la vie, que doit faire un médecin quand un malade souffre trop, la mort est-elle vraiment la solution...
    L'intérêt qu'a suscité dans notre pays le cas de Chantal Sébire montre bien à quel point les malades ont un rôle absolument central à jouer dans notre société. Ils ne sont peut-être pas "productifs" au niveau du travail, c'est vrai, mais ils possèdent néanmoins un don inestimable : celui de savoir nous interpeller au plus profond de nous-mêmes en nous posant des questions fondamentales qui nous arrachent à nos niaiseries quotidiennes et nous recentrent sur l'essentiel.
    En ce sens, ils nous sont extrêmement précieux.
    J'espère bien que nos sénateurs, qui planchent actuellement sur la fin de vie, n'introduiront pas dans notre législation une "exception d'euthanasie".
    J'espère au contraire qu'ils iront dans le sens de Roselyne Bachelot qui a si bien su défendre la vie, ces derniers mois, et qui n'a eu de cesse de rappeler que la médecine était là pour soulager la souffrance et non pas pour donner la mort.
        
    Mesures pour l'emploi (16/06/08)
    Je ne suis pas du tout certain que le fait d'obliger les chômeurs à accepter des offres d'emploi va faire baisser le chômage et, surtout, la précarité de manière significative.
    En effet, contrairement à ce que pensent de nombreuses personnes, "accepter une offre" ne signifie pas forcément "obtenir le poste". "Accepter une offre", cela veut simplement dire qu'un demandeur d'emploi s'engage à y répondre. Mais il n'est écrit nulle part qu'il sera choisi par l'employeur. Je dirais même que si, lors d'un entretient, un employeur sent qu'un chômeur a été forcé à accepter son offre - et qu'il n'est pas vraiment motivé pour le poste (d'autant moins qu'il est ici question de "travailler pareil pour gagner moins") -, alors, dans ce cas, l'employeur ne retiendra pas la candidature du demandeur d'emploi.
    On peut forcer un chômeur à accepter n'importe quelle offre, mais on ne peut pas forcer un employeur à accepter n'importe quel chômeur. Là est le problème que pose cette mesure.
    A mon avis, le chômage et la précarité ne pourront vraiment baisser, dans notre pays, que s'il y a des mesures d'incitations à l'embauche très fortes.
    Et dans ce domaine, une idée très intéressante et très novatrice avait été proposée par François Bayrou lors de la campagne présidentielle de 2007 : la possibilité, pour chaque entreprise, de créer 2 emplois sans charge.
    Je trouve que ce serait bien si Nicolas Sarkozy, qui a repris l'idée d'ouverture du leader centriste avec un certain courage, pouvait également s'inspirer de son idée en matière d'emploi.
        
    Le travail le dimanche (10/06/08)
    Récemment, l'éditorialiste d'un journal catholique a eu des mots très durs à l'encontre de Nicolas Sarkozy parce que ce dernier souhaite autoriser le travail le dimanche (chose qu'il a déjà commencé à faire dans le secteur de la vente des meubles).
    Il est vrai que c'est là une question extrêmement sensible pour les catholiques. En effet, des martyrs ont versé leur sang pour défendre le dimanche (notamment à Abitène, en 304).
    Par ailleurs, il faut savoir que lors de ses apparitions à La Salette, en 1846, la Vierge Marie a pleuré parce que, justement, les gens travaillaient le dimanche.
    A moins d'avoir une foi superficielle, un catholique sera toujours en désaccord profond avec quiconque cherche à toucher au "jour du Seigneur".
    Toutefois, peut-on vraiment accuser Nicolas Sarkozy de vouloir faire du dimanche un jour ouvrable ? Personnellement, je ne le crois pas.
    En effet, regardez l'état dans lequel se trouve la foi dans notre pays : de moins en moins de gens participent aux célébrations dominicales, les confessionnaux sont désertés, les vocations éclosent au compte-goutte...
    Comment voulez-vous, dans ces conditions, qu'un Chef d'Etat (qui est toujours à l'image du peuple qui l'a élu, et qui observe la vie de son pays) ait le désir de faire du dimanche un jour qui soit consacré à Dieu ? Cela est impossible !
    A mon avis, si des pans entiers de notre héritage spirituel menacent de s'effondrer, en France, ce n'est pas la faute de Nicolas Sarkozy. C'est d'abord et avant tout la faute des français eux-mêmes.
        
    La stratégie du MoDem aux municipales (11/03/08)
    Je m'étonne que certains hommes politiques n'arrivent pas à comprendre comment le MoDem (le parti centriste de François Bayrou) peut soutenir des candidats appartenant à des camps différents, au deuxième tour des municipales. C'est pourtant si simple !
    Ce n'est pas parce qu'on est de droite qu'on est tout blanc ou tout noir, et ce n'est pas parce qu'on est de gauche qu'on est tout blanc ou tout noir. Il peut y avoir du bon et du mauvais à l'intérieur même des deux principaux partis politiques de notre pays (l'UMP et le PS).
    Et suivant les villes où l'on se trouve, le meilleur candidat n'appartient pas toujours au même camp. Il est donc normal que le MoDem (quand il se retrouve en position d'arbitre) choisisse tantôt l'un de ces deux grands partis, tantôt l'autre.
    D'ailleurs, les français sont parfaitement habitués à cette stratégie. Vous en doutez ?
    Alors, regardez plutôt : Présidentielles de 1981 et 1988 : les français votent à gauche. Présidentielle de 1995 : ils votent à droite. Législatives de 1997 : ils votent à gauche. Présidentielle de 2002 : ils votent à droite. Régionales de 2004 : ils votent massivement à gauche. Présidentielles de 2002 : ils revotent à droite. Municipales de 2008 : ils votent majoritairement à gauche.
    Un coup à droite, un coup à gauche... c'est ce que font les français depuis plus de 25 ans !
    Vraiment, il n'y a que les hommes politiques qui ne comprennent pas que le MoDem est parfaitement en phase avec les français quand il recherche l'ouverture !!
        
    François Bayrou, Nicolas Sarkozy, la religion et la laïcité (16/02/08)
    Quand on lit la Bible et que l'on écoute attentivement ce que la Sainte Vierge nous dit dans les divers endroits du monde où elle se manifeste, on découvre que rien d'important ne pourra jamais changer, ici-bas, si les hommes ne font pas deux choses :
    1-Aimer Dieu en commençant par revenir à la pratique religieuse.
    2-Aimer le prochain en commençant par aimer les membres de sa propre famille.
    Quand on considère ces deux points fondamentaux, on se dit que François Bayrou est l'un des hommes politiques français qui vit sa foi de la façon la plus authentique.
    Des trois principaux candidats à la présidentielle de 2007, par exemple, il est le seul qui pratique sa religion, et le seul qui vive dans une famille stable.
    Cela est formidable car, dans le monde politique, on voit malheureusement beaucoup de ruptures et d'infidélités (ces dernières étant souvent affichées de manière très voyante). 
    En même temps, on peut regretter profondément que François Bayrou ait une vision aussi "hermétique" de la laïcité.
    En l'entendant s'exprimer, on a parfois l'impression qu'un Chef d'Etat chrétien commet un "péché mortel" quand il parle de Dieu, quand il permet que les drapeaux tricolores soient mis en berne à la mort d'un Pape, quand il souhaite que l'on inscrive les racines chrétiennes de l'Europe dans la Constitution européenne...
    Un Chef d'Etat chrétien, tout responsable politique qu'il est, n'en demeure-t-il pas moins un enfant de Dieu qui, de part son baptême et sa confirmation, est appelé lui aussi à la mission ? N'a-t-il pas le droit, "de temps en temps", de rendre compte de l'espérance qui est en lui ?
    Personnellement, je ne suis pas choqué de voir un Président de la République donner des "petits coups de pieds" dans le "cocotier de la laïcité".
    Je ne suis pas choqué, par exemple, que Nicolas Sarkozy souligne le rôle très important des prêtres dans l'apprentissage de la morale, qu'il fasse appel à un prêtre pour conseiller l'un de ses ministres, qu'il cite Jean Paul II et parle de Jeanne d'Arc dans ses discours... Tout cela ne me choque pas vraiment. Je trouve même que, si c'est fait avec tact et discrétion, ça peut être une bonne chose (notamment pour les jeunes et pour ceux qui sont en recherche d'un sens à leur vie).
    Par contre, deux choses me gênent dans l'attitude de l'actuel Président. La première, c'est la manière souvent "improvisée", et parfois provocatrice, avec laquelle il aborde ces sujets sacrés. La deuxième, c'est que ses discours ne sont malheureusement pas sous-tendus par une vie exemplaire.
    Quand on voit son amour de l'argent et du luxe ("Vous ne pouvez servir Dieu et l'argent"), quand on voit la façon dont il conduit sa vie personnelle et fait voter des lois pour simplifier les procédures du divorce ("Tu ne commettras pas d'adultère"), quand on voit aussi son désir de faire du dimanche un jour ouvrable ("Tu te souviendras du jour du sabbat pour le sanctifier")... alors, en voyant tout cela, il y a des moments où l'on aurait envie de dire à Nicolas Sarkozy cette phrase que Jésus pourrait dire à chacun de nous : "Enlevez d'abord la poutre qui est dans votre œil et, ensuite, vous pourrez enlever la paille qui est dans l'œil des autres".
    Ce manque de cohérence entre ses paroles et ses actes fait qu'il n'est pas vraiment crédible quand il parle de morale et de religion.
    Pour moi, le président chrétien idéal serait le suivant :
    Tout d'abord, il aurait la pratique religieuse et la stabilité familiale de François Bayrou. Cela, c'est la base absolument essentielle sans laquelle une société ne peut pas changer, ainsi que nous le dit la Vierge.
    De plus, il est certainement beaucoup plus facile de mettre de l'ordre dans la vie de millions de personnes quand on a d'abord mis de l'ordre dans sa propre vie.
    Ensuite, mon président idéal aurait aussi le petit côté "missionnaire" de Nicolas Sarkozy (quoique dans un style plus sobre).
    En effet je pense qu'un pays laïque, qui respecte toutes les religions sans faire de différence entre elles, a aussi besoin, parfois, d'entendre des discours plus "engagés", plus "partisans, plus "tranchés"... et ceci afin que les gens ne restent pas toujours dans le "flou" au niveau spirituel.
    Tout ne se vaut pas, en matière de religion. Toutes les croyances ne sont pas égales. Il est donc parfois nécessaire d'avoir des repères ainsi qu'un axe solide autour duquel on puisse s'articuler.
        
    La France est un peu à l'image d'Esaü qui échangea son droit d'aînesse contre un plat de lentilles ! (janvier 08)
    Le regretté Roi Baudouin de Belgique (1930-1993) est pour moi l'image du souverain qui a su mettre Dieu au-dessus de tout.
    Quand le gouvernement belge a voulu qu'il ratifie une loi proposant la dépénalisation de l'avortement (en 1990), il a préféré demander au Parlement de le déclarer "dans l'impossibilité de régner" plutôt que d'obtempérer.
    Il ne s'est pas dit : "Par respect pour les dirigeants que les électeurs ont choisis - ou bien : pour préserver la stabilité de mon pays - je vais signer quand même".
    Non. Baudouin a tout bonnement refusé de parapher un tel texte. Ni les électeurs, ni le pays, ni les ors du Palais Royal... ne sont parvenus à infléchir la conscience de ce Roi très chrétien.
    Je regrette que nous, les catholiques français, nous ne faisions pas toujours preuve du même héroïsme.
    En effet, que de bien pourrait être fait, dans notre pays, si tous les baptisés refusaient de soutenir des programmes politiques contenant des points contraires à la foi !
    Dans ce cas, les candidats aux diverses élections seraient obligés de revoir leur copie pour éviter qu'un raz de marée de bulletins blancs ou nuls n'entraîne une invalidation des scrutins !
    Mais malheureusement, nous ne sommes pas dans ce cas de figure. La gauche veut légaliser l'euthanasie... et nous la laissons faire (peu importe l'enseignement de la Sainte Eglise sur la dignité de l'être humain du début à la vie de sa vie). La droite veut autoriser le travail le dimanche... et nous nous jetons dans ses bras (peu importe que la Vierge Marie ait versé des larmes à La Salette, parce que, justement, les gens ne voulaient pas honorer le jour du Seigneur). Le centre refuse obstinément que les racines chrétiennes de l'Europe soient inscrites dans la Constitution Européenne... et cela ne nous gêne pas outre mesure (peu importe que l'Eglise ait sauvé l'Europe du cahot quand l'Empire Romain d'Occident s'est effondré, en 406).
    Non, vraiment, nous les français, nous sommes tout sauf des hérauts de la foi.
    Si j'avais à faire une comparaison, je dirais que nous ressemblons un peu à Esaü (le fils aîné d'Isaac) qui n'hésita pas à donner son droit d'aînesse (un don pourtant inestimable !) à son frère cadet Jacob, et ceci en échange d'un vulgaire plat de lentilles ! (Génèse 25, 29-34)
        
    Vie privée de nos dirigeants : ne réforme-t-on pas d'abord par l'exemple ? (15/02/08)
    Actuellement, il y a beaucoup de gens qui disent : "La vie privée de nos dirigeants ne nous regardent pas. Nous voulons les juger uniquement sur ce qu'ils font. Peu nous importe qu'ils aient des "problèmes" dans leurs familles. L'essentiel est la manière dont ils gouvernent et réforment le pays".
    Cette façon de penser me pose parfois des questions.
    En effet, avant de réformer par des lois, ne réforme-t-on pas d'abord et avant tout par l'exemple que l'on donne ? (n'est-ce pas là, d'ailleurs, tout l'enseignement de l'Evangile : changer les choses en cherchant d'abord à "être" plutôt qu'en cherchant d'abord à "faire" ?)

    Autrement dit, quand des dirigeants ont des vies affectives dissolues, n'envoient-ils pas des signaux négatifs extrêmement forts aux peuples qu'ils dirigent (notamment aux plus jeunes) ? Ne leur font-ils pas comprendre, de manière implicite, que le lien qui unit un homme et une femme n'est pas de grande valeur, qu'on peut le défaire à sa guise, et qu'on peut très bien vivre et être "heureux" sans être fidèle ? Et cela n'est-il pas très grave pour l'ensemble de la société ?
    Et inversement, quand des dirigeants ont des vies affectives absolument irréprochables, n'envoient-ils pas des signaux positifs extrêmement forts aux peuples qu'ils dirigent (notamment aux plus jeunes) ? Ne leur font-ils pas comprendre, de manière implicite, que le lien qui unit un homme et une femme est sacré et indissoluble, et qu'une famille stable est la clef du bonheur pour tout être humain ? Et cela n'est-il pas formidable pour l'ensemble de la société ?
    Je terminerai par une dernière question : la famille étant la base d'où tout découle (que ce soit au niveau affectif, social, économique...), les signaux qu'envoient nos dirigeants - à travers l'exemple de leur vie privée - ne sont-ils pas, d'une certaine manière, plus importants que les lois et les réformes ?
        
    Dis-moi en quelle langue tu rêves... et je te dirai à quel pays tu appartiens (septembre 07)
    Mes études et ma vie professionnelle m'ont amené à beaucoup voyager. Pendant des années, j'ai habité loin de chez moi. Loin de ma famille. Loin de mes amis. Loin de mes racines. Loin de mon pays.
    Etre né quelque part (en ce qui me concerne, en France) et se retrouver tout à coup plongé dans une culture différente de la sienne (en l'occurrence, la culture anglo-saxonne) est une expérience très particulière.
    Quand on débarque pour la première fois dans le pays qui nous accueille et que l'on entend les gens parler (dans les gares, dans le métro, dans les rues, dans les cafés...), le flot de paroles qui arrive à nos oreilles est semblable au bourdonnement incessant de milliers et de milliers d'abeilles.
    Les sons ne sont pas les mêmes que chez nous, les intonations sont différentes, les expressions utilisées n'ont rien à voir avec celles que l'on nous avait apprises à l'école, on ne comprend rien... et on a très mal à la tête !
    Ce malaise peut durer pendant plusieurs semaines, voire même plusieurs mois. Puis, avec le temps, on finit par s'y habituer.
    Après plusieurs années de pratique d'une langue et de contact avec les gens du pays, un phénomène assez étonnant se produit à l'intérieur de nous (il s'est en tous les cas produit pour moi) : on finit peu à peu - comme c'est fabuleux - par penser dans la langue du pays.
    Oui, c'est là quelque chose de tout à fait incroyable, mais de pourtant bien vrai. Autrement dit, quand on réfléchit seul dans sa chambre - le soir avant de s'endormir, par exemple - on raisonne intérieurement avec des mots issus de la langue que l'on est en train d'apprendre.
    On ne se dit plus, en soi-même : "Demain, il va falloir que je passe à la banque", mais : "Tomorrow, I'll have to go to the bank".
    Cela se fait très lentement, très progressivement, très naturellement... presque sans que l'on s'en aperçoive.
    Je vous dirais même plus. Peu de temps avant mon retour en France (peut-être quelques mois, je ne me souviens plus exactement), j'en étais arrivé à rêver en anglais. Oui, vous m'entendez bien : je rêvais en anglais; c'est-à-dire que les personnages que je voyais en songe (y compris moi-même) s'exprimaient tous en anglais, et non plus en français.
    Vous voyez, chers amis internautes, à quel point cette créature étonnante qu'est l'homme peut intégrer et faire descendre au plus profond d'elle-même une autre culture que la sienne !
    Je ne pensais alors dans ma langue maternelle que lorsque je me trouvais dans une situation "compliquée" (c'est-à-dire une situation dans laquelle je ne pouvais réfléchir qu'en français : faire des comptes, par exemple).
    Si je vous raconte cela, c'est tout simplement parce que notre pays s'interroge beaucoup sur son identité, actuellement. On se demande notamment ce que signifie "être français".
    En repensant à mon expérience passée, je me dis parfois qu'il y a une petite question que l'on pourrait peut-être poser (de manière privée et avec un brin d'humour) à nos amis immigrés qui résident sur notre territoire et qui envisagent de demander la nationalité française (et ceci afin d'essayer de voir avec eux jusqu'où ils ont intégré notre culture). Cette question est la suivante : "En quelle langue rêves-tu ?"
    Certains trouveront sûrement cela étrange, mais je crois profondément que la langue dans laquelle on rêve est celle du pays dans lequel on s'est vraiment enraciné.
    On pourrait presque dire la chose suivante : Dis-moi en quelle langue tu rêves... et je te dirai à quel pays tu appartiens.
        
    Le RSA à la lumière de la parabole du bon Samaritain (septembre 07) Je connais une jeune femme dont le mari est décédé il y a quelques années et qui a deux enfants à charge. Elle habite dans une région très pauvre économiquement.
    Pour survivre, elle a le RMI ainsi que diverses aides sociales. Cela lui permet d'équilibrer (tout juste) son budget à la fin du mois.
    Il arrive assez régulièrement que l'ANPE lui propose des emplois qui correspondent à ce qu'elle recherche, mais elle les refuse à chaque fois.
    La raison en est simple : cela entraînerait la perte de certaines aides sociales et ferait apparaître de nouveaux frais très importants (notamment au niveau des transports et de la garde des enfants). A la fin du mois, elle serait en déficit et rentrerait inévitablement dans la dangereuse spirale de l'endettement.
    Cela va peut-être vous choquer, mais ne pas travailler est pour elle une question de survie.
    Perdre de l'argent en travaillant est un véritable scandale auquel Martin Hirsch (haut commissaire en charge des problèmes liés à la pauvreté) est en train de s'attaquer.
    Pour y remédier, il préconise - pour l'instant (mais son idée va peut-être évoluer) - de mettre en place le RSA (Revenu de Solidarité Active).
    Ce système devrait permettre à toute personne bénéficiant du RMI (Revenu Minimum d'Insertion) de travailler tout en conservant les avantages auxquels elle a droit pendant une durée d'un an.
    C'est une très bonne idée, je trouve, que de vouloir inciter les gens qui sont sans travail à reprendre une activité. On ne peut que féliciter le gouvernement d'avoir ce souci.
    Simplement, toutes les personnes concernées par ce dispositif doivent se poser la même question : que va-t-il se passer au bout d'un an ? Là est le gros problème !
    En effet, si tous les avantages auxquels elles avaient droit sont supprimés à la fin des douze mois, alors le RSA n'aura servi qu'à "différer" l'arrivée de leurs problèmes. Il ne les aura pas aidées à reprendre véritablement pied dans la vie.
    En lisant la parabole du bon Samaritain (Lc 10, 29), je suis toujours frappé de constater à quel point le Samaritain aime jusqu'au bout le blessé qu'il trouve sur le bord du chemin : il soigne ses plaies, le charge sur sa monture, le conduit à une auberge et demande à l'aubergiste de prendre soin de lui jusqu'à ce qu'il revienne.
    Autrement dit, le Samaritain aime le blessé jusqu'à ce qu'il soit totalement guéri. Il ne fait pas le travail à moitié.
    C'est cela, je pense, aimer jusqu'au bout.
    Je trouve que c'est de cette manière que nous devrions nous comporter avec celles et ceux qui peinent à retrouver une indépendance financière.
    Nous devrions leur accorder les avantages sociaux dont ils ont besoin non pas pour une durée déterminée mais jusqu'à ce que leur salaire leur permette de subvenir à leurs besoins. C'est-à-dire jusqu'à ce qu'il soient totalement à l'abri au niveau financier.
    Aimer, je le crois profondément, c'est aimer jusqu'à la guérison totale.